- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Jeu 26 Jan 2012 - 1:25

September by Daughtry on Grooveshark

Ambre faisait tourner entre ses mains un gallion, le regardant, l'air pensive. Elle se souvenait encore de comment elle l'avait eu. C'était l'an dernier, alors qu'elle avait décidé de rejoindre l'Armée de Dumbledore. Il brillait encore du même éclat doré, un éclat rassurant, qui ne changerait probablement jamais et qui avait pu provoquer tant de guerre, faire couler tant de sang par cupidité des êtres humains. Elle n'était pas différente vraiment des êtres humains qui avaient fait ça, qui avaient agis avec la cupidité la plus malsaine. Non, loin s'en faut. Mais aujourd'hui, elle ne regardait pas cet or avec ce regard, qu'elle aurait peut-être un jour, car elle possédait les mêmes faiblesses que chacun. Son regard était très différent, alors que le reflet de la lumière sur la pièce passait dans son œil. L'éclat d'un espoir mince, presque étouffé vibrait au fond de son iris bleu. Elle ferma son poing sur la pièce. C'était presque l'heure.

Elle se demanda rapidement qui allait venir, et si ils seraient là. Ceux qui avaient accompagnés Harry, Ron et Hermione au ministère... Elle en doutait. Et elle savait que sans eux... La force du message qu'elle voudrait faire passer, ainsi que l'action qu'elle voulait mener serait diminué. Mais ce n'était pas vraiment grave. Elle n'avait dit à personne que c'était elle qui avait réactivé la pièce, ce système de message particulièrement brillant de Granger. Et comme une traînée de poudre, il s'était répandu à travers les membres de l'AD. Oui, aujourd'hui Ambre espérait profondément être l'instigatrice de sa renaissance. Et à ce moment là, cette « armée » n'aurait jamais mieux porté son nom. Car le Directeur de Poudlard n'était-il pas en possession d'une de ces merveilleuses créatures ? Elle eut un sourire à sa pensée. Qu'elle pouvait être naïve par moment. Elle ferma les yeux. Seraient-ils nombreux ? Y aurait-il de nouveaux membres ? Elle se le demandait. Elle espérait, ce que beaucoup de gens ne faisaient plus. Ce que beaucoup de gens finissaient par oublier de faire. Ce n'était pas qu'une question d'optimisme, loin de là, c'était une question de savoir que le monde était un endroit qui pouvait être bon, qui avait le potentiel de devenir meilleur si les circonstances le voulaient. Alors oui, c'était peu probable, oui, les circonstances ne s'y prêtaient pas toujours... Mais malgré tout... Malgré ce faible pourcentage de chance... Ce n'était pas zéro. Et tant que ça n'était pas zéro, alors tout était encore possible. Tout pouvait arriver, même le plus inattendu des retournements. Il ne tenait qu'à nous de l'être. « Soit le changement que tu veux voir dans le monde. »

Elle se leva du fauteuil, qui disparu aussitôt. Ils n'en auraient pas besoin, aucun d'eux. Enfin, pas pour le moment. Au pire, il s’essayeraient par terre, ils n'en mourraient pas. Elle regarda sa montre. Il était temps. Il était temps d'agir. Elle respira profondément et attendit. Dehors, le vent soufflait contre les carreaux, faisant tomber la neige et les recouvrant d'une blancheur spectrale. Sur les côtés de la salle, une cheminée, des étagères avec des livres de Défense Contre les Forces du Mal, et au fond une Glace à l'Ennemi. Elle avait l'impression d'attendre depuis une éternité. Lorsqu'enfin la porte de la Salle sur Demande s'ouvrit. Des gens arrivaient. Elle les salua rapidement, pendant que d'autres entraient. Son cœur battait. Elle se sentait un peu stressée. Elle espérait qu'elle arriverait à parler clairement. Lorsque plus personne ne semblait arriver, elle se posa face à eux. Elle avait la gorge légèrement sèche. Tous la regardaient, attendant, lorsqu'elle prit la parole.

Merci d'être venus aujourd'hui, tout le monde. Bon, je pense que ce n'est pas moi que vous auriez aimé voir ici... Normalement, ce n'est pas moi qui devrait y être. Mais... Elle marqua une pause. Certaines circonstances m'ont poussés à le faire. Des circonstances sombres, que j'aurais préféré ne jamais voir arriver, et qui sont pourtant bien là. Vous les connaissez aussi bien que moi. Harry est tombé et aujourd'hui, l'espoir disparaît petit à petit dans le monde des sorciers. Plus personne ne semble vouloir se battre, plus personne ne semble vouloir espérer. Son ton était calme, posé, comme si ces mots, elle les avait retournés des centaines de fois dans son esprit. Elle poursuivit, avec dans sa voix la conviction des grands qui s'ignorent. Mais pourtant... Pourtant... Nous avons le droit de continuer d'espérer. Nous avons le devoir de le faire. Si j'ai appris quelque chose ici, au cours de l'année précédente, c'est que si nous avions à faire quelque chose, une seule chose, c'est nous battre. C'est ma conviction et mon espoir. Nous devons nous battre. Pour ce en quoi nous croyons, mais aussi pour ceux que nous aimons. Sa voix s'adoucit légèrement sur ces quelques mots, puis elle reprit à nouveau, ayant visiblement l'attention de chacun. Nous avons le devoir de nous battre pour ceux qui ne le peuvent plus aujourd'hui, pour ceux qui devraient se tenir ici, à ma place, ceux qui sont tombés. Je ne suis donc pas la mieux placée pour le faire. Non, d'autres le devraient. Son regard chercha une tête rousse, ou encore Neville ou Luna. Mais je considère que j'en ai le droit et le devoir, et que chacun d'entre vous, d'entre nous, à ce même droit et ce même devoir. Celui de se lever et de continuer d'espérer, de continuer de se battre, d'apprendre à le faire, de continuer de le faire. Ce combat qui arrive, et on sait tous qu'il arrivera, c'est celui de nous tous ici présent. Alors maintenant... Il est temps de vous décider. Êtes-vous avec moi ou pas ?

Elle termina son discours, attendant de voir les réactions, un nœud dans le ventre. Elle était une Gryffondor, elle était courageuse, fière, et tout ce que vous voulez, mais elle était loin de se sentir comme une vraie meneuse. Être préfète en chef ne comptait pas, ce n'était pas si difficile que ça. Mais en tout cas... Maintenant c'était dit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Ven 3 Fév 2012 - 20:53

Cela faisait des mois que Ginny tournait en ronds ne sachant pas quoi faire et tout cela était carrément ridicule. Rien n'était comme avant, plus personne ne se serait les coudes ni même ne se regardaient comme avant suite à l'incident au ministère. Oui Ginny y était et cela avait été particulièrement pénible pour elle d'y voir son frère, sa meilleure amie et Son amour de toujours disparaitre du jour au lendemain. Pour elle tout était fichu, Elle ne les reverrait jamais. La rouge et or avait encore la force de se battre mais à quel prix ? Elle n'attendait qu'une chose c'était qu'enfin un membre de l'AD fasse son apparition et prenne le flambeau. Car cela elle n'en avait plus la force. Elle n'aurait pas tenu trente seconde devant les membres sans éclaté en sanglots.

Il faisait plutôt froid dehors avec tout ce vent et Ginny, nôtre jolie rousse faisait tourner son Galions en or dans les mains. Tous les souvenir de la formation de l'AD lui remontèrent comme du vomit et elle se mit à pleurer. Enfin ce qu'elle ne fit pas longtemps car l'impensable ce produit alors. Oui la pièce était activée. Elle ne savait pas par qui ni ou ni comment mais elle l'était. Il fallait à tout prix qu'elle aille voir oui il fallait qu'elle soutienne cette personne. Elle le ferait non pas pour elle mais pour Harry, Ron et Hermione qui aurait aimé la voir ce battre plutôt que de ressembler à une vraie fontaine à longueur de journée. Ginny ferma les yeux ce donna une claque mentalement prit son sac et partit à la rencontre de ce mystérieux inconnu qui avait réactivé le galion en or.

Oui Ginny le voulait vraiment les portes de la salle sur demande s'ouvrant laissant découvrir les personnes présentes... Et tout au bout de la pièce se tenait Ambre MacKenzy qui faisait un magnifique discours juste et honnête. Tout cela faisait vraiment chaud au cœur de la lionne qui se jeta dans l'arène.


" Moi je suis avec toi je trouve que ce que tu as dit est franc et honnête et j'apprécie énormément ce que tu fais là ! "


Ginny resta là un moment à observer les membres de l'AD espérant tout au fond d'elle même qu'aucun d'entre eux n'avaient perdu espoir et renoncerait maintenant...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Sam 4 Fév 2012 - 2:11

    Le jour était presque arrivée et l'on pouvait apercevoir au loin ce magnifique crépuscule qui saurait faire rêver n'importe quel poète y souhaitant méditer. Pour s'abandonner à cette beauté hors du commun, une jeune femme s'était levée aux aurores pour rejoindre la tour d'astronomie, endroit parfait pour les esprits tourmentés. Son regard ébène fixait au loin, comme pour s'imaginer un semblant de liberté auquel elle n'y avait pas droit. C'était en ces lieux que celle-ci perçait ses rêves, rêves de pouvoir quitter cette prison dorée qui était désormais devenue la sienne. Visage fermé à toute expression, elle se contentait tout simplement de fixer au loin ce splendide paysage, profitant de ce moment de calme qui la reposait au plus haut point. L'ambiance morose du château l'obligeait à vouloir se réfugier, à vouloir fuir cette réalité qui finirait, tôt ou tard, par la tuer à petit feu. Le temps n'était nullement aux réjouissances pour cette jeune femme qui avait essuyé bien des tracas. Sa mère était morte il y avait de cela quelques jours au fin fond de l'Ukraine, là où elle s'était réfugiée pour fuir la famille déchirée qu'était la sienne. Sa génitrice s'en était allée il y a bien longtemps, abandonnant ses responsabilités pour errer vers d'autres horizons, ne laissant que de piètres pages blanches dans le cœur de ses enfants. Mais pourtant, malgré sa désertion, Gabrielle ne pouvait s'empêcher de la pleurer, de se demander si les choses auraient pu se terminer autrement, de vouloir retourner en arrière et de trouver les mots susceptibles de lui toucher l'âme et la faire changer d'avis.

    Son enterrement avait eu lieu dans la plus grande discrétion et la rouge et or n'avait versé aucune larme lors de celui-ci, n'oubliant guère cet orgueil qui sonnait en elle comme un assourdissant chant d'affliction. Le soleil était à présent levé, mais ce calme apaisant sonnait comme un doux souffle de vent, signifiant le calme avant la tempête. Gabrielle secoua légèrement la tête et sortie peu à peu de sa rêverie. Ce qui allait suivre eut pour don de lui remettre bien rapidement les pieds sur terre. Elle prit son sac posé sur le sol et passa les portes de la tour Sud, ayant pour but d'aller à la réunion de l'AD. La rouge et or ne savait guère où cela allait bien pouvoir l'amener, en quoi cela demeurait digne d'un quelconque intérêt, mais ces temps-ci il lui fallait à tout prix s'occuper l'esprit, même en s’entraînant dans une cause qui demeurait perdue d'avance. Que pouvait bien représentait l'espoir pour une fille comme Gabrielle ? Pour quelles raisons le monde aurait-il raison de changer ? Le seigneur des ténèbres en faisait trembler plus d'un, tant par sa magie que par sa puissance dans le monde sorcier. Gabrielle, qui était une enfant moldue, ne voyait nullement quelle serait son utilité, ce combat n'était décidément pas le siens.

    Derrière l'embrasure de la porte, la jeune femme put apercevoir que la réunion avait déjà commencé. Tout le monde semblait visiblement fascinés par les dires de cette blondinette qui se trouvait au centre de toutes les attentions. Gabrielle se risqua à entrer dans la salle et se fondit dans la masse d'élèves, pour entendre davantage la demoiselle qui partageait sa maison. Seule une Gryffondor était assez folle pour organiser une rébellion, était assez folle pour foncer tête baisser et, par la même occasion, foncer droit dans le mur. Elle se tenait là, face au peuple, avec son discours à la Martin Luther-King, semblant être persuadée que la solution demeurait au creux de leurs mains. Mais face à toutes ces personnes mal attentionnées, que pouvaient-ils bien tous représentés ? Face au manque d'humanité et à la cruauté de l'homme, que pouvaient-ils bien faire ? La jeune femme ne tenait guère à partir défaitiste, mais son optimiste à toute épreuve ainsi que sa candeur demeurait à présent à milles lieux d'ici. Ce monde lui avait fait perdre son innocence d'antan, sans qu'elle n'ait un jour essayé de la retrouver. La rouge et or sortie de sa profonde léthargie, lorsque sa camarade eut terminé son speech, là où elle se décida d'intervenir.

    « Avant de sauver le monde, aurais-tu un plan de départ? » Elle s'était avancée au premier rang, bousculant quelques élèves sur son passage, voulant faire face à l'instigatrice de ce tapage. « Avant de nous jeter dans la gueule du loup, es-tu au moins sûre que l'on puisse faire quelque-chose, car l'espoir c'est bien beau. Mais y aura t-il du résultat ? »
Revenir en haut Aller en bas
Megan Jones
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 59
Points rp : 2339
Date d'inscription : 09/10/2011

Identité du Sorcier
Baguette magique: Chêne Blanc, crin de Licorne, 34 cm, Rigide
Ascendance: Sang-Mêlée
Camp: A.D.

MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Sam 4 Fév 2012 - 16:47

Pour être honnête, je m'y étais attendu. Ou plutôt, je l'avais espérer, je ne pouvais pas imaginer que cela n'arrive pas. Et pourtant, les mois avaient passé, les uns après les autres dans la lenteur la plus extrême, et le gallion ensorcelé ne changeait pas. Je le gardais toujours sur moi depuis qu'Hermione Granger nous l'avait donné l'an passé, lors de la première réunion de l'AD, il ne m'avait pas quitté une seule fois et je ne l'avais pas oublié une seule seconde. Et malgré ce qu'il s'était passé en juin dernier, je l'avais conservé. Harry, Ron et Hermione n'étaient peut-être plus avec nous mais il restait les trois autres élèves présents cette nuit là... Ginny, Neville, Luna... Je ne les connaissais pas énormément mais pour le peu que je savais de Ginny Weasley, elle n'était pas du genre à rester inactive. Tout le monde savait, bien sûr, qu'elle avait été amoureuse d'Harry Potter, je le savais autant que les autres et je me doutais qu'elle ne devait pas être au meilleur de sa forme. Mais je ne pouvais pas imaginer qu'elle ne finisse pas par agir. Alors, lorsqu'un matin de Novembre j'avais senti le gallion remuer dans ma poche et que j'avais vu la date de ce jour même s'inscrire sur la pièce dorée, un immense sourire avait pris place sur mon visage. Enfin, elle nous convoquait. Elle avait pris son temps mais mieux valait tard que jamais, non ?

La journée avait passé tellement lentement, j'en étais devenue presque folle, les heures semblaient s'étirer à l'infini, me laissant impatiente jusqu'à ce que la dernière heure de cours se termine enfin. Comme à l'accoutumé, je n'avais pas parlé de la réunion avec mes amis, craignant que quelqu'un ne m'entende et puis...depuis la rentrée, ils étaient tous tellement différents. La situation ne se prêtait pas à la joie et à la bonne humeur mais c'était pire que ça, à mes yeux, ils avaient perdu leur bonne humeur et leur joie mais aussi leur espoir. Parler d'une nouvelle réunion de l'AD avec eux n'aurait servi à rien d'autre qu'à me décevoir. J'avais donc tenue ma langue tout au long de la journée, l'air constamment ailleurs et lors du diner, le soir, alors que l'heure fatidique se rapprochait, je m'étais enfoncée dans mon mutisme, jouant négligemment avec la nourriture dans mon assiette sans parvenir à avaler quoique ce soit. Dès que les autres commencèrent à se lever, signifiant que nous avions tous normalement terminer notre repas, je me levai aussi et me fondai dans la masse, faisant mine de les accompagner jusqu'à notre salle commune. Quand ils tournèrent pour descendre dans les cachots, mon cœur manqua un battement. Serais-je donc la seule à me rendre à la réunion ce soir ? Je marmonnai une excuse indistincte pour qu'ils ne puissent pas vraiment savoir ce que j'avais dit. Quelques regards se levèrent vers moi, je croisais par exemple, celui de Hannah ou Justin. Ils me regardèrent une seconde avec une lueur étrange dans le regard, montrant qu'ils savaient parfaitement où je me rendais réellement. Je pris une profonde respiration, me retenant de fermer les yeux et de partir en courant, il fallait que j'en ai le cœur net.

- Hannah, Susan, vous m'accompagner ?  Demandai-je d'une voix tendue.

Il passa une minute dans un silence gênant, pendant lequel les deux filles échangèrent quelques regards avec Justin et Ernie puis elle se retournèrent vers moi et acquiescèrent. Je retins un sourire et m'élançai enfin vers les étages supérieurs accompagnée de mes deux amies. Quelques minutes plus tard, j'entendis que Justin, Ernie et même Zacharias s'étaient joint à nous, quelques pas derrière. Je tentais de ne pas le monter mais j'en étais vraiment heureuse. Nous marchâmes en silence en montant les six étages, personne n'osant rien dire sur ce que nous nous apprêtions à faire. L'an passé, malgré le danger de se faire attraper par Ombrage ou l'un de ces idiots de Serpentard membre de la Brigade Inquisitoriale, il y avait tellement plus de bonne humeur dans nos silences... Cela avait disparu à présent. Nous arrivâmes finalement enfin au septième étage, dans ce couloir qui abritait notre secret. Je ne pus m'empêcher d'avancer plus vite en voyant au loin la tapisserie des trolls et en face, une petite porte que j'avais hâte d'ouvrir. Lorsque ce fut enfin le cas, je pénétrai la première dans la salle où deux,trois élèves étaient déjà présents. Mon regard fit le tour de la salle et des visages une fois que j'y fus totalement entrée. Mais Ginny n'était nul part. Je reconnus Ambre MacKenzy qui semblait se tenir un peu à l'écart des autres, elle semblait même légèrement stressée. Les autres autour de moi semblaient tout aussi étonné de ne voir aucun membre du nouveau trio de Poudlard présent sur les lieux. Ce ne pouvait être que l'un d'entre eux qui nous avait fait venir ici, sinon, qui d'autre ? La salle continuait de s'emplir derrière moi et bientôt, une dizaine d'élèves étaient présent, et Luna Lovegood s'était finalement jointe à la réunion. Des trois, elle était celle que j'imaginais le moins susceptible d'avoir lancé cet appel mais comme elle était la seule à être ici, il semblait que mon intuition se soit finalement trompée. La blonde resta pourtant dans la foule des autres élèves et seule Ambre se tenait à l'écart, devant les autres comme si... Ce n'est que lorsqu'elle commença son discours que je finis par admettre que c'était bien la blonde Gryffondor qui nous avait fait venir depuis le début. Ginny n'était même pas là. Mais que ce soit Ambre n'était finalement pas si étonnant que ça, elle était bien connue pour être une personne active. J'avais simplement imaginé qu'elle n'était pas la personne la plus susceptible de le faire surtout depuis qu'elle sortait avec Pansy Parkinson... J'avais sauté trop vite à des conclusions idiotes et sa relation avec une Serpentard ne signifiait absolument pas qu'elle était devenue aussi désagréable que sa petite amie semblait l'être. Et puis si elles étaient ensemble, il devait bien y avoir une raison. Enfin bref, ce n'était pas le sujet de ma présence ici, de toute façon. Laissant de côté mes pensées sans intérêt, je reportai mon attention sur la blonde qui continuait son discours. Elle avait raison, bien sûr, et j'étais heureuse d'entendre enfin quelqu'un du même avis que moi dans cette école, j'allais vraiment finir par croire que tout le monde avait perdu l'espoir. Mais je me trompais, encore une fois, la simple existence de cette réunion, le discours d'Ambre et la présence de tous ces élèves ici ce soir me le prouvait. Et pour une fois j'étais bien heureuse de m'être trompée.

Quand Ambre eut terminé, je me permis quelques applaudissement et je fus bientôt suivis pas les autres et, au milieu du claquements de nos mains, une voix s'éleva soudainement. C'était celle de Ginny Weasley qui s'était finalement jointe à nous, elle aussi. Et elle approuvait Ambre, comme nous tous, mais le fait que ce soit elle qui le fasse représentait quelque chose de particulier pour moi après tout, elle faisait partie des premiers membres de la première AD, elle avait aidé à la monter, c'était en partie grâce à elle que nous étions tous ici aujourd'hui et elle était la personne la plus proche du trio perdu. Son approbation était un symbole fort et j'étais heureuse qu'elle l'ait donné, bien que son absence ne m'aurait pas empêcher d'appartenir à cette nouvelle AD.

Tout semblait repartir sur de bonnes bases, le discours d'Ambre avait réussi à conquérir tous les cœurs des personnes présentes dans la salle et les visages s'étaient illuminés de sourires, finalement. Mon bonheur fur pourtant de courte durée car bientôt, une nouvelle voix vint briser les applaudissement mais cette fois, ce ne fut pas une approbation qui s'élevait mais la voix d'une contestation. D'accord, Ambre n'avait peut-être pas fait part de son plan tout de suite, et elle pouvait très bien ne pas en avoir mais était-il vraiment utile de le faire remarquer ? A la question posée par cette nouvelle intervenante, les applaudissements cessèrent totalement et le silence s'installa à nouveau tandis que tous les visages se tournaient vers Ambre dont la réponse était attendue avec la plus grande impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gowan O'Neil
"Le dernier ennemi à vaincre sera la Mort"

avatar

Messages : 34
Points rp : 2201
Date d'inscription : 06/02/2012

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Poirier, 31.4 cm, Crin de licorne
Ascendance: Sang-Mêlé
Camp: AD

MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Mer 8 Fév 2012 - 17:17

- Echec.

Gowan regarda Ernie, une sourire moqueur au visage. Ernie n'avait jamais été très doué aux échecs, mais il avait au moins le mérite de ne pas se résigner. Son ami protesta, mécontent :

- Tu avais dit que tu ne jouerais pas tes tours cette fois-ci ! C'est déloyal !

Gowan sourit et fit mine de réfléchir. Il répondit avec mauvaise foi, que non, décidément, il ne se souvenait pas avoir dit une chose pareille. Bougon, Ernie décida de mettre fin au match, prétextant un devoir de métamorphose à finir. Gowan s'installa confortablement dans un fauteuil près de la cheminée pour profiter pleinement de son après-midi. Une bonne sieste bien méritée. Il ne se considérait pas comme particulièrement feignant, mais il était des jours ou toute tentative de travail était futile et totalement illusoire. Et puis, c'était l'occasion rêvée pour réfléchir un peu aux évènements récents. Plus ou moins récents. Le retour officiel du Seigneur des Ténèbres, tout d'abord. Dire qu'ils n'avaient cessé de le dire l'année précédente, sans effet. Personne ne voulait croire, l'ignorance était plus confortable. Jusqu'où les sorciers étaient ils prêts à aller pour refuser de faire avancer les choses ? Assez loin, visiblement. C'était cette ignorance qui les desservait aujourd'hui, cette ignorance qui avait, probablement, coûté très cher à Harry, Ron et Hermione. Qu'est ce qui allait pouvoir retenir les Mangemorts, désormais ? Certainement pas le Ministère. Dumbledore se faisait vieux. Qui ça alors ? Gowan ne voyait personne. Et pourtant, même pendant la plus noire des périodes, la vie des élèves n'était pas si noire à Poudlard. La vie continuait, tant bien que mal. On continuait à rire, à blaguer, à travailler, pleurer, souffrir, vivre. Il était bon de savoir que personne ne pouvait leur retirer ça. Il était de bon de savoir qu'il pouvait encore avoir des conversations sur tout et surtout rien avec Ernie, Hannah, Dean ou encore Seamus.

Gowan sursauta soudain, sentant quelque chose le brûler. Fouillant fébrilement dans sa poche, il sortit un Gallion d'Or brûlant. Un Gallion d'Or qui n'en était pas un. Surpris, le Poufsouffle l'examina pour voir si les chiffres avaient effectivement changés. Oui. Ils indiquaient une réunion imminente dans la Salle sur Demande. Qui pouvait avoir fait ça ? Un ou une élève suffisamment doué(e) pour réaliser un tel sortilège, et de surcroît ancien membre de l'AD. Ginny, peut être. Il doutait qu'il s'agisse d'un Poufsouffle. Il aurait été prévenu directement si ça avait été le cas. Renonçant de bonne grâce à sa pause léthargique au coin du feu, Gowan se prépara à partir pour la réunion. Il jeta un rapide coup d'oeil dans la salle, aperçut un groupe d'élèves composés d'anciens de l'AD sortir de la salle commune, et s'élança à leur poursuite. Il ne prit pas longtemps pour les rejoindre, et ils arrivèrent assez rapidement devant la salle sur demande. Vérifiant attentivement que personne ne les avait suivi, Gowan entra le dernier dans la salle. Il fut étonné de voir autant de monde.


Il y avait là ni plus ni moins que l'ensemble des membres de l'AD, excepté les 3 grands absents. Et ceux qui avaient du quitter Poudlard à la fin de l'année. Ambre, une Gryffondor de 7ème année, se tenait légèrement à l'écart, comme stressée. Il fallu plusieurs secondes pour que Gowan fasse le rapprochement. Ambre n'avait jamais été la meneuse du mouvement (cela avait toujours été Harry), mais elle s'était toujours beaucoup impliquée dans celui-ci. Aujourd'hui, elle était une des élèves à avoir le niveau de magie le plus avancé, et elle devait tout à fait être capable d’exécuter un sortilège qu'Hermione maîtrisait en 5ème année. Gowan continua de regarder les élèves ici présents. Il y avait là Luna, qui semblait presque être là par hasard, Neville, debout des poings serrés, Ginny, étonnamment calme. Gowan avait hâte de savoir ce que Ambre avait à dire, et il alla se placer au niveau des étagères, en évitant soigneusement de faire tomber des livres. Enfin, Ambre se jeta à l'eau.

Le discours était efficace, et il toucha rapidement les élèves présents. Non, bien sur que s'ils étaient présents, ils n'avaient pas renoncé à se battre. Cela allait de soi. Quand elle eu finit, Megan fut la première a applaudir, rapidement imitée par le reste des "spectateurs". Ginny approuva aussitôt les paroles de son aînée et se tourna vers les autres élèves, cherchant probablement des réactions, réponses, signes. Un autre fille de Gryffondor, une certaine Gabrielle, demanda si Ambre avait un plan, une idée de départ, ou quelque chose qui permettrait de structurer le mouvement. Gowan approuva silencieusement cette remarque. Il se tourna vers le groupe de Poufsouffle, dont personne ne semblait vouloir prendre la parole, et décida de donner son avis.


- Eh bien Ambre, tu devrais penser à devenir politicienne ! lança-t-il tout d'abord en tentant de détendre l'atmosphère par une petite boutade amicale. On devrait peut être penser à te nommer prochaine Ministre de la Magie, en fait.

Sans attendre de savoir si son humour allait tomber à l'eau ou pas, il continua sur sa lancée :

- Pour moi, une chose est claire. Si nous reformons l'AD, il nous faut des objectifs précis. Les Mangemorts sont nombreux, puissants et unis. Si on ne parvient pas à faire pareil, eh bien... on se fera probablement avoir un par un. Mais la deuxième question est : comment des élèves de Poudlard peuvent faire quoi que ce soit dans tout ça ? Il n'y a personne à combattre ici, à Poudlard. A moins que vous n'ayez pour projet de rendre visite aux Serpentards.... je suis pas contre, lâcha-t-il dans un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Mer 8 Fév 2012 - 18:19

Il s'en souvenait comme si c'était hier ; le jour où il découvrit l'existence de l'AD.

Il descendait du dortoir et se dirigeait vers une table, son sac sur l'épaule et deux-trois livres sous le bras, bien décidé à rendre un devoir plus que correct au Pr Chourave, malgré sa réelle aversion pour la Botanique. C'est là qu'il avait entendu deux élèves de Poufsouffle s'entousiasmer à l'idée d'apprendre un tas de sorts de défense et d'attaque. Avec une discrétion toute relative, ils s'imaginaient déjà lançant et esquivant divers sorts dont Aelius n'avait même pas entendu parler. D'un autre côté, il n'avait que 12 ans et il était peut être normal qu'il n'ait pas entendu parler de tous les sorts.

Bien sûr, comme à son habitude, Aelius n'avait pu s'empêcher de raconter ce qu'il avait entendu à Licinius, son frère, dès le soir même. Sans surprise, ce dernier lui avait immédiatement conseillé de se rapprocher de cette "confrérie". Cette réaction n'avait rien de surprenant puisque lui-même était un des membres de l'Ordre infiltrés au Ministère.

Le lendemain, Aelius entreprit donc les deux jeunes poufsouffles qu'il avait entendu parler la veille et c'est comme ça qu'il se retrouva, par un froid après-midi d'hiver, à crapahuter dans la neige pour rejoindre une sinistre auberge.
En y repensant, son entrée dans l'AD n'avait pas été sans histoires. Nombreux étaient ceux qui pensaient que les "Première année" n'avaient pas leur place ici et qu'ils ne feraient que ralentir le groupe. C'est alors qu'une jeune fille au cheveux blonds comme les blés, qu'il appris plus tard être Luna Lovegood, avait dit que les mangemorts se moqueraient bien de l'âge qu'auraient ceux qu'ils tueraient. Cette remarque avait, en une seconde, mis tout le monde d'accord. Et quelque jour plus tard, Aelius recevait, des mains d'Hermione, le gallions qu'il tenait aujourd'hui au creux de sa paume.


Le rendez-vous était clair et le coeur d'Aelius battait comme au premier jour de l'AD tandis qu'il arpentait le couloir du 7ème étage en direction de la Salle sur Demande.
En entrant, il s'aperçut qu'il était loin d'être le seul à avoir répondu à l'appel, même si ceux qu'il aurait aimé revoir n'étaient pas présents dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Sam 18 Fév 2012 - 14:41

Mass Effect: Suicide Mission by London Philharmonic Orchestra on Grooveshark

Ambre avala sa salive, alors qu'un léger silence prit place. Elle craignait que son discours n'ait pas eu l'effet escompté. Ce qui était tout à fait possible. Après tout, qui était-elle pour venir ici devant eux et prendre la parole. Elle n'était pas Harry Potter, ni Hermione Granger, et pas même Ron Weasley. Pas plus qu'elle n'était une de celle s'étant battu au ministère. Non, elle n'avait absolument aucune légitimité aux yeux de qui que ce soit. Elle n'était qu'une Gryffondor parmi d'autres. Membre de l'AD d'origine, c'est vrai. Mais ça ne voulait pas dire que les autres étaient près à la suivre. Pourtant elle avait eu la sensation qu'elle devait le faire, parce qu'apparemment, personne d'autre ne semblait le vouloir, et ça... C'était mauvais signe. Alors elle avait pris son courage à deux mains et finalement elle était là, à attendre une réaction de leur part. Et finalement ils se manifestèrent, applaudissant. Elle eut un regard reconnaissant pour Megan qui avait été la première à applaudir, et un sourire naquit sur son visage. Un sourire rassuré, mais aussi fier. Parce que oui, elle était fière de se tenir là et de voir chacun des membres ici présents être d'accord avec elle. Se tenir aussi droit qu'elle et être prêt à avancer. Oui, ensemble ils pourraient faire quelque chose.

D'ailleurs Ginny sortit de la foule et vint se positionner face à elle, pour appuyer ce qu'elle disait, pour lui offrir une sorte d'accord implicite, cette légitimité qui lui manquait, avant d'observer le reste des membres ici présents dont les applaudissements s'étaient calmés. Néanmoins, même avec les mots de Ginny, il y eut différentes réactions. D'abord celle de Gabrielle, qui était une Gryffondor également, mais d'un an sa cadette. Ambre s'y était un peu attendu. Et elle avait raison : c'était bien mignon de se pointer la bouche en cœur et de faire un discours plein de bon sentiment, mais sans rien derrière, c'était un peu inutile. Elle ne fut pas la seule à parler, Gowan, Poufsouffle de sixième année également enchaîna avec elle. Ambre sentit son sourire s'élargir en entendant la blague du jaune et noir. Ambre, dans la politique ? Ahah, la bonne blague. Mais elle devrait peut-être y réfléchir un peu plus sérieusement... Mais le sujet n'était pas là, après tout. Et dans tous les cas, lui aussi tapait juste. C'est vrai qu'il était difficile de savoir ce que des élèves de Poudlard pouvaient bien faire, quelles actions ils pouvaient avoir face aux Mangemorts. Et Ambre savait pourquoi chacun d'entre eux avait du mal à imaginer pouvoir agir. La plupart ne se voyaient pas encore quitter Poudlard, et pourtant... Pourtant un jour ça arriverait. Elle-même n'avait que quelques mois devant elle avant d'être jeté dans le monde sorcier pour être formé à un futur métier.

Enfin, elle avait déjà réfléchit à ça, et elle choisit chaque mot qu'elle formula, cherchant à peser le sens de chacun, et à ne pas dire de bêtise aussi. Si elle voulait la confiance de chaque membres ici présents, il faudrait qu'elle puisse leur montrer qu'elle n'était pas qu'une boule de témérité qui avait décidé comme ça de se jeter dans une guerre où ils ne pourraient pas agir forcément, où il faudrait se montrer plus fort qu'un ennemi que même les plus puissants sorciers avaient du mal à vaincre. Il était clair que ça serait difficile. Chacun d'entre eux était un jeune sorcier encore en formation, qui savait à peine se battre réellement, qui n'avait jamais eu de grands défis à relever, d'épreuves à passer. Sauf pour Ginny, Neville et Luna. En dehors d'eux, personne ne savait ce que c'était de se battre pour sa vie, pour ses idéaux, de devoir tenir dans une guerre qui semblait perdue d'avance. Et c'était ça qu'ils étaient censés apprendre ici. Ca ne serait pas simple, ce serait impossible, mais aucun ne saisissait non plus les réels enjeux. Comment auraient-ils pu les comprendre après tout ? Ils n'étaient que des adolescents.

Elle passa sa langue sur sa lèvre supérieur et pris la parole, remettant une mèche de ses cheveux en place. Elle porta son regard sur Gowan puis sur Gabrielle.

- C'est vrai Gowan, les Mangemorts sont puissants et unis, mais on sait bien que cette union vient de la crainte que leur inspire Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom.

Elle se maudissait intérieurement de ne pas être capable de prononcer son vrai nom. Mais pour le moment, l'heure n'était pas à faire des exercices de prononciation de noms interdits. Surtout qu'elle savait ne pas être la seule à ne pas parvenir à le dire... Même si elle comptait y remédier un jour, malgré la crainte que ce nom pouvait lui inspirer. Elle venait d'une famille de Serpentard, elle savait pourquoi il fallait le craindre, qu'on soit son ennemi ou son allié...

- Et c'est vrai aussi Gabrielle qu'à l'heure actuelle, sans plan, on ne pourra pas faire grand chose. Mais sans préparation non plus. Et je peux t'assurer une chose...

Elle accrocha le regard de Gabrielle, le soutenant.

- Aujourd'hui, Poudlard est tranquille, mais demain, ça sera peut-être le dernier bastion que nous aurons face aux Mangemorts. Parce que pour le moment, il ne se préoccupe pas de nous, il ne se méfie pas. A ses yeux, nous ne sommes que des gamins incapables de se défendre et de lui faire face. Et c'est là qu'il fait une erreur. Parce que c'est ici que sont formés ceux qui se battront contre lui demain.

Elle s'approcha de Gabrielle et posa son doigt sur son plexus.

- Dans un an et demi, tu sortiras de Poudlard.

Elle baissa son doigt et se tourna vers Ginny.

- Dans deux ans et demi, Ginny sortira de Poudlard... Dans cinq ans et demi, Aelius sortira de Poudlard.

Elle observa le garçon de Poufsouffle un instant. Il était jeune, et pourtant, il était là pour apprendre à se battre lui aussi, à faire face aux batailles à venir, qui seront rudes et probablement longue. Ils n'avaient pas l'avantage. Et il était probable que Voldemort prenne du terrain de jour en jour. Mais il avait quand même eu le courage de venir, avec probablement des convictions profondes liées à ce courage. Ses yeux reviennent sur Gabrielle, la détermination au fond des siens est visible, et presque palpable dans ce qu'elle dégage.

- Tu penses être préparée à sortir de Poudlard ? Si tu es ici aujourd'hui, c'est que non. Alors oui, il y aura du résultat sur au moins une chose : tes chances de survie à l'extérieur. Et si tu n'es pas ici pour ça, pour pouvoir faire quelque chose d'autre que de rester à regarder le monde s'écrouler, tu ferais mieux de partir. Et ça vaut pour chacun d'entre vous.

Elle fixa la foule, chacun des élèves tout à tour. Elle pousse un soupir avant de revenir se placer face à l'assistance, tournant le dos à Gabrielle sans se préoccuper de savoir si elle restait ou pas. Un plan nous disions donc. Elle écarte les mains, prête à exposer son plan. Elle n'en avait aucun de vraiment définit, mais elle savait qu'elle pouvait compter sur chacun des membres présents pour l'aider à faire quelque chose.

- La première chose que nous allons faire, c'est nous organiser. Je vais avoir besoin de chacun de vous. Nous allons faire comme avant au moins sur l'entraînement pour les sorts. Pour le reste... Si vous avez des idées, n'hésitez pas à les faire savoir. J'avoue avoir préféré attendre de voir qui viendrait avant d'établir des plans définitifs.

Oh, elle avait d'autres choses en tête, mais pour le moment rien n'était assez défini pour pouvoir réellement avancer des solutions. Mais déjà, avant de tous les garder ici debout, elle se dit que ça serait bien d'avoir des tables disposées en cercle ou un truc comme ça pour pouvoir s'installer et discuter. Mais peut-être pas aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Game Master
Admin
Admin
avatar

Messages : 163
Points rp : 2627
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 6

MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Mar 3 Avr 2012 - 14:12


    Étant donné que le sujet n'avance plus assez vite, je vous annonce que l'ordre de passage pour ce sujet est annulé.

    A partir de maintenant chacun peut répondre quand il le souhaite, sans attendre les retardataires.

    A vous de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 469
Points rp : 3305
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Jeu 5 Avr 2012 - 16:57

L'angoisse que ressentait Rigel était arrivée ce jour-là à son apogée. C'était même ironique, elle se sentait plus stressée à l'idée de joindre l'AD qu'elle ne l'avait été le jour où elle était devenue mangemort. Elle-même ne se l'expliquait pas vraiment, tout s'était si bien passé jusque-là.

Elle envisageait depuis déjà la fin de l'année précédente de joindre l'AD mais, à ce moment-là, c'était dans un but uniquement personnel, jouer un peu l'agent de l'ombre pour donner un coup de main lui plaisait nettement mieux que de devoir faire le chien-chien de Dumbledore. Par ailleurs elle détenait une information qu'elle aurait voulu pouvoir remettre à Potter. Le problème c'est que cette andouille avait réussi à prouver à temps qu'il était capable de gaspiller toutes ses chances en un temps record, il était dans le coma. Super.

Qu'on ne s'y trompe pas, l'amitié, les petits oiseaux et les bons sentiments de l'AD, elle s'en moquait comme de sa première cape. Mais voilà, ils se battaient, objectivement, dans un but très semblable au sien : combattre Voldemort. C'était tout ce qui l'importait et le Voldemort en question lui avait offert quelques motivations supplémentaires entre deux. Déjà en lui confiant la mission d'incruster cette organisation d’élèves qui lui avait tant casser les pieds au ministère, puis en lui prouvant que Regulus avait eu bien raison de vouloir le détruire vu que c'était le dernier des connards. Le fait qu'il ait osé menacer Drago de mort suffisait à donner l'envie à Rigel de tout mettre en œuvre pour annihiler la moindre parcelle de l’âme de cet sorcier.

Aussi, à la rentrée et aussi rapidement que possible, elle s'était rapprochée de Ginny Weasley afin d'en savoir un peu plus et surtout, montrer patte blanche pour l'une des emblèmes principale de l'AD. Ça avait été plus simple qu'elle ne l'avait imaginé, le fait que la gryffondor connaisse son oncle Sirius avait pas mal jouer. Elle avait déjà accepter le fait que touts les Blacks n'étaient pas forcement des pourrit. Cet oncle qu'elle n'avait jamais réussit à contacter lui donnait un sirieux coup de main. Elle reçut donc une pièce qui servait aux membres de l'AD de communiquer les dates des rendez-vous ainsi que où ça se déroulerait. Depuis, l'attente.

Jusqu'à ce qu'elle sente la pièce toute chaude dans sa poche, un matin, et qu'elle se rendit compte qu'il y avait une date affichée. La date, elle y était à présent et elle angoissait. Convaincre le seigneur des ténèbres de faire d'elle une mangemort, facile, ça lui faisait de la main d’œuvre volontaire au final. Convaincre la Weasley de la faire rejoindre l'AD, pas dur non plus, elle avait bénéficié d'un terrain facile. Mais affronter tout un groupe potentiellement hostile, en étant peut-être déjà fichée comme fille de deux mangemorts, héritière d'une famille typiquement sang pur et s'étant déjà elle-même illustrée comme fière de son sang, étrangement, elle le sentait beaucoup moins.

Elle s'y rendit malgré tout, il n'était pas question de reculer. La salle sur demande la laissa entrer et elle prit place dans le fond de la pièce. Des gens étaient déjà présents, elle reconnut MacKenzy, une gryffondor déjà aperçue dans le Poudlard Express, accessoirement préfète en chef. Ginny, tout naturellement, était là aussi ainsi qu'une gryffondor dont Rigel ignorait l’existence. Il y avait également trois Poufsouffles parfaitement inconnu pour la serdaigle.

Visiblement, c'était MacKenzy qui reprenait plus ou moins le flambeau vu que ce fut elle qui commença à parler, se lançant dans un discours d'introduction sans doute dédié à motiver les troupes. Elle parlait bien comme une Gryffondor et même Rigel devait admettre que les mots étaient bien choisit. Ce fut suivit par quelques commentaires des élèves présents, la Gryffondor anonyme plaça une remarque assez judicieuse, effectivement, ils avaient bien vu où ça menait de foncer dans le tas sans réfléchir. Un poufsouffle le confirma et ajouta que les mangemorts étaient unis, entendant ça, Rigel ne pu retenir un léger rire dans son coin. Les mangemorts ? Unis ? La bonne blague, la plupart espéraient surtout un peu de gloire personnelle et la seule chose qui les liait vraiment, c'était la crainte ou l'admiration pour leur Maître. Le plus drôle est que MacKenzy l'approuva, Rigel se décida à sortir un peu de son recoin pour se joindre aux autres. Néanmoins elle patienta le temps que la gryffondor ait fini de répondre aux interrogations des participants avant de glisser une remarque et surtout montrer un peu sa présence.

-Sans vouloir contredire la chef, si vous vous basez sur l'unité des mangemorts nous n’avons pas finit de partir dans les suppositions. Sans Voldemort et surtout la crainte qu'il leur inspire, ils ne seraient rien du tout et encore moins unis. Par ailleurs ils passent le plus clair de leurs temps à douter de leurs collègues, vous voulez diviser complètement le groupe ? Apportez donc quelques preuves, fausses, on s'en fiche, que l'un d'eux essaye de trahir et le groupe explosera en miettes.



♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gowan O'Neil
"Le dernier ennemi à vaincre sera la Mort"

avatar

Messages : 34
Points rp : 2201
Date d'inscription : 06/02/2012

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Poirier, 31.4 cm, Crin de licorne
Ascendance: Sang-Mêlé
Camp: AD

MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Ven 6 Avr 2012 - 10:40

Gowan écouta attentivement les réponses d'Ambre aux nombreuses questions, réponses qui étaient assez floues par moment. Mais on ne pouvait raisonnablement pas lui demander d'avoir pensé à tout, d'avoir un argumentaire très développé et tout ce genre de choses. L'initiative suffisait. Se préparer au monde extérieur. Il y avait de fortes chances pour que l'AD ait un rôle à jouer avant ça, du moins, il l'espérait. Le Ministère n'était plus qu'une façade tremblante devant la puissance des ténèbres. La plupart des sorciers ne nourrissaient plus d'espoir quant à l'issu du conflit, et pourtant, ici, à Poudlard, demeurait une poche d'espoir. Une poche de résistance. Ambre acheva donc ses propos en disant qu'elle attendait de savoir s'ils avaient des choses à proposer, et qu'à défaut de changement, ils tenteraient de se regrouper comme ils le faisaient l'année précédente. Soit. Il avait des idées.

Avant que le Poufsouffle ne puisse reprendre la parole, une bonne partie des autres élèves présents étant silencieux, une fille de Serdaigle, qu'il n'avait pas vu jusque là, qui n'était pas là l'année dernière non plus, d'après ses souvenirs, prit la parole.


-Sans vouloir contredire la chef, si vous vous basez sur l'unité des mangemorts nous n’avons pas finit de partir dans les suppositions. Sans Voldemort et surtout la crainte qu'il leur inspire, ils ne seraient rien du tout et encore moins unis. Par ailleurs ils passent le plus clair de leurs temps à douter de leurs collègues, vous voulez diviser complètement le groupe ? Apportez donc quelques preuves, fausses, on s'en fiche, que l'un d'eux essaye de trahir et le groupe explosera en miettes.

Gowan ne put retenir un sourire moqueur. Oui, voilà qui faisait considérablement avancer les choses. Le jaune et noir s'avança pour lui répondre avant de passer aux idées à proposer au niveau du fonctionnement et de l'organisation de l'AD.

- Oui, il s'agit certainement d'une remarque qui va beaucoup nous aider. Effectivement, il est plus que probable qu'Il soit le seul à être capable de les unir, de les coordonner et de limiter les tensions internes. Et alors ? Aux dernières nouvelles, il est encore là, et personne n'a trouvé moyen de le tuer. Il est donc probable qu'il soit là encore un bon moment, donc je pense qu'à ce niveau là, on a effectivement plutôt du soucis à se faire. Quant à ton idée d'aller titiller les Mangemorts entre eux, je ne serais pas contre si on connaissait leur identité. A l'heure actuelle, on en connait assez peu, voir aucun, donc j'ai peur que cette option soit à laisser de coté. A moins, bien sûr, que tu ne nous donne leurs adresses.

Gowan ne voulait pas par là insinuer que la Serdaigle, contre qui il n'avait rien, d'ailleurs, était en contact avec des Mangemorts. Qui aurait pu raisonnablement émettre cette supposition sur un ou une élève de Poudlard ? Il ne connaissait même pas son nom de famille. Non, il s'agissait simplement d'un petit pied de nez final, histoire d'essayer d'alléger la teneur abrupte de ses propos. Il adressa un petit sourire à la Serdaigle, qu'il sentait distante, histoire de lui signaler qu'il ne parlait pas à mal. Puis, revenant aux suggestions, Gowan continua sur sa lancée.

- Je pense qu'on devrait essayer de rester discrets, même au sein des élèves de Poudlard. Certes, certains enseignants ne sont plus là et ne cherchent plus à nous faire renvoyer, mais pour la sécurité de chacun d'entre nous quant on sortira d'ici, il faudrait mieux apparaître comme relativement neutres aux yeux des Mangemorts, et non fichés comme petits rebelles utopiques à mater parce qu'un ou une élève de Poudlard leur a transmit ces informations. C'est pourquoi je propose de remettre au point une liste, comme avait fait Granger l'an passé, un peu plus dissuasive peut être. Un bon gros sortilège de furoncle est certes très bien, mais ça n'empêche pas quelqu'un de parler, nous en avons eu la preuve par le passé.

Il marqua une courte pause, pensif. Lorsque Ambre avait répondu aux questions, plein de remarques s'étaient faites en lui, mais elles se dissipaient peu à peu, tant et si bien qu'il ne savait plus trop quoi dire. Il avait de plus l'impression de se mettre excessivement en avant pour dire des choses qui n'étaient pas forcément très pertinentes. Se retirant lentement, il conclut maladroitement :

- Pour le programme, euh, je ne suis pas le plus compétent pour en parler, et je ne me rend pas vraiment compte de l'utilité de tel ou tel sort en situation réelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 2877
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 21

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Sam 14 Avr 2012 - 11:57

Terry était en retard. Il avait appris, il y a bien une semaine, que la première séance de l'AD allait être donnée, depuis l'Accident. Qu'allait-on faire ? Terry l'ignorait. Il s'était senti obligé de s'y rendre, à cette réunion. Il avait toujours participé aux cours de l'AD. Il voulait, par le biais de son aide, rendre hommage à Harry, Hermione et Ron. Il ne le avait pas connus intimement, mais il savait cependant qu'ils aimaient ce qu'ils faisaient. Enseigner les bases de la Défense Contre les Forces du Mal était presque inné, chez Harry. Terry s'en souvenait très bien. Et puis, il avait toujours été contre les Mangemorts. Il avait appris de se méfier des Serpentards, et de leurs blagues humiliantes. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il évitait le plus souvent de passer dans les cachots, sauf, évidemment, pour se rendre aux cours de Potions.

Terry s'était précipité hors de la Salle Commune de Serdaigle. Il courait à un rythme effréné, traversant les couloirs sombres et pierreux. Il avait déjà deux minutes de retard. Tenant son sac de cours contre sa côte droite, Terry dévalait les marches à une telle vitesse qu'il manqua, à trois reprises, une marche, et s'étala sur le sol, poussiéreux par endroit. Il bouscula, par la même occasion, deux élèves, l'un de Poufsouffle, l'autre de Serpentard, dans le couloir menant à la Tour des Serdaigles, trois elfes de Poudlard, qui nettoyaient, avec des plumeaux, les statues en marbre et, pour finir, Monsieur Rusard, qui grogna lorsqu'il se releva (car Terry l'avait fait tomber), en se massant avec fougue son postérieur. Désemparé, Terry bredouilla, à chaque fois, des excuses confuses et bafouillées, à l'adresse des pauvres personnes qui s'étaient trouvées sur son chemin. Cinq minutes de retard ... Terry pouvait enfin apercevoir les grandes tapisseries du Septième Étage. Il reconnaissait un troll, énorme et imposant, tenant une énorme massue. Sans réellement savoir pourquoi, Terry sentit son pouls s'accélérer. Pourquoi ? Il ferma les yeux, poussé par une envie invisible.

Des images, succédées par des flashs, apparaissaient dans la tête de Terry. Il voyait Harry, Hermione et Ron, entourés par tous les élèves qui composaient les membres de l'AD. Blanc. Il voyait tous les yeux rivés, intéressés et émerveillés, des élèves qui écoutaient Harry, lui qui s'était tant de fois dressé contre Vous-Savez-Qui. Blanc. Il voyait à présent un article de journal, et plus précisément, la Gazette des Sorciers. En gros titre était inscrit : "Est-ce vraiment la fin ?". Trois photos, représentant respectivement Hermione Granger, Harry Potter et Ronald Weasley, complétaient un long texte, écrit par Skeeter. Terry se souvint qu'un pointe de mélancolie était lisible dans les yeux des trois courageux opposants. "Ils avaient fait de grandes choses, malgré leur âge ...", pensait Terry.

Il rouvrit les yeux. La porte se trouvait devant elle. Il regarda sa montre : 10 minutes de retard. Allait-on lui en vouloir ? Terry espérait que non. Il poussa le lourd panneau en bois, avec une légère crainte.

Tous s'étaient retournés. Terry était au centre des regards. Rougissant, il balbutia :

"Excusez moi pour le retard. Un élève de Deuxième Année. Il n'arrivait à rédiger une dissertation sur le Bézoard. J'ai dû l'aider".

Puis, il ajouta :

"J'ai raté quelque chose d'intéressant ?"


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
Admin
Admin
avatar

Messages : 163
Points rp : 2627
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 6

MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   Ven 11 Mai 2012 - 12:17

    La réunion dura encore une bonne heure au cours de laquelle chacun donna son avis sur la reprise de l'A.D. Les avis furent tous les mêmes : tous les élèves, bien que sceptiques, accueillirent cette idée avec enthousiasme.
    Il fut ensuite question de ce qui se ferait pendant les réunions a venir. Le programme s'organisa finalement en deux parties : tout d'abord les élèves réviseraient les sorts vu l'an passé pour s'assurer que tout le monde était bien au même niveau, puis on apprendrait de nouveaux sorts de défense aussi bien que d'attaque.
    Les idées de chacun furent prises en compte et la liste des sorts qu'il faudrait apprendre fut rapidement remplie.

    Après une heure de délibération et de discussion, Ambre MacKenzy proposa de réutiliser le même mécanisme proposé par Hermione l'an dernier pour s'assurer que personne n'irait parler de l'A.D à quelqu'un : le parchemin ensorcelé.
    Les élèves présent y inscrivirent leur nom sans rechigner, cela s'étant montré d'une très grande utilité, ils ne doutaient pas un instant que ce soit la bonne chose a faire. Enfin, chacun regagna son dortoir pour une bonne nuit de sommeil bien mérité.

    La date de la prochaine réunion est fixée à la rentrée des vacances de Noël. Révisez bien vos sorts et venez nombreux !

    Ce sujet est à présent clos.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Temps d'Agir [Relance de l'AD - Pas d'ordre de passaga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Septième Étage et Tours :: Salle sur Demande-