- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 [FINI]Je me serais bien passée d'une rencontre pareille ! [PV Drago]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eleanor Brandstone
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 58
Points rp : 2205
Date d'inscription : 28/02/2012

MessageSujet: [FINI]Je me serais bien passée d'une rencontre pareille ! [PV Drago]   Dim 4 Mar 2012 - 12:28

    J'avais passé une journée un peu folle. J'avais couru dans les couloirs pour ne pas arriver en retard à mes cours. Le lundi était toujours comme ça. C'était juste horrible ! En plus, nous terminions par un double cours de potion ! Heureusement, nous n'avions plus le Professeur Snape, mais bien Slughorn, qui était beaucoup plus sympathique et chaleureux. Et pour une fois, personne n'avait fait exploser son chaudron. Bref, bien que cette journée eut été... « rapide », elle avait quand même été assez calme. J'étais donc rentrée dans ma salle commune, si chaleureuse pour y déposer mes affaires. Je pris néanmoins mon livre de botanique pour m'asseoir sur un des fauteuils moelleux et étudier. La botanique était une de mes matières préférées. Je m'amusais donc à étudier cette branche lors de mon temps libre.

    Le temps passait rapidement, quand j'étais plongée dans mes livres. À mes côtés, des amis jouaient aux échecs. Ce ne fut que quand ils terminèrent leur partie que je me rendis compte que le début de la soirée avait déjà commencé. Et que je n'avais pas encore dîné. Je rangeai donc mon livre dans mon sac et sortis de la salle commune des Poufsouffle. J'allais enfin me restaurer puis, partir pour la bibliothèque. Quand je vous disais que j'adorais les cours de botanique ! D'accord, il n'y avait pas que ceux-là que j'aimais... En fait, j'aimais tous les cours. Mais celui-ci était vraiment mon préféré.

    Je me hâtai donc dans les couloirs, pressée de manger un morceau. Je ne m'en étais pas rendue compte, mais en fait, je mourrais de faim. Heureusement qu'il n'était pas trop tard et que la Grande Salle était encore ouverte. Soudain, je me sentis suivie. Je tournai légèrement la tête et vis à quelques mètres de moi, Drago Malefoy. C'était un des pires Serpentard. Même si j'aimais énormément de monde, je n'avais jamais eu d'amis dans cette maison. Et pour cause ; ils détestaient les Moldus comme moi. Ils nous appelaient même « Sang-De-Bourbe ». Et Malefoy était bien le pire de tous. Il avait même fait pleurer plus d'un de mes camarades Poufsouffle. Je me hâtai donc de poursuivre mon chemin.

    Quand tout d'un coup, sa voix traînante m'interpella... Moi.


Dernière édition par Eleanor Brandstone le Mer 6 Juin 2012 - 8:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
Préfet
Préfet
avatar

Messages : 250
Points rp : 2702
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 25

Identité du Sorcier
Baguette magique: 25 cm, aubépine et crin de licorne
Ascendance: Sang Pur
Camp: Partisan du Seigneur des Ténèbres

MessageSujet: Re: [FINI]Je me serais bien passée d'une rencontre pareille ! [PV Drago]   Dim 4 Mar 2012 - 21:26

Les cours s’étaient aujourd’hui enchaînés à une vitesse folle, ne me laissant heureusement pas le temps de cogiter sur ces pensées qui me rendaient véritablement malade. J’étais donc loin de m’en plaindre, préférant me noyer corps et âme dans toutes ces matières qui me permettaient de fuir durant un temps au moins mes préoccupations liées comme toujours au Maître des Ténèbres. J’avais profité de la pause entre midi et deux pour aller respirer un peu, flânant avec les autres Serpentards à ma botte dans les couloirs.

Sortant des cachots, nous passions devant les immenses fenêtres qui donnaient sur le parc. Je constatais alors que la pluie s’était soudainement mise à éclater avec violence contre les vitres, tandis que le ciel noir déchainait sa colère sur le château et ses environs. Un sourire en coin se dessina sur mon visage fin et pointu tandis que je lâchais un soupir, me sentant aujourd’hui plus serein que d’habitude, même si cela restait encore à relativiser, car depuis cette année tout avait profondément ébranlé ma vie. A cette pensée, je posais ma main sur mon bras gauche, à l’endroit même où la Marque des Ténèbres était à jamais gravée dans ma chair. Heureusement, la voix de Zabini qui m’interpellait me sortis de mes pensées sombres et macabres, me permettant à nouveau d’essayer d’occulté cette part de moi que nul ne connaissait ni même ne devait connaître.

Puis l’après-midi avait commencé, passant d’une heure ennuyante et qui me semblait interminable d’histoire de la magie, à une de défenses contre les forces du mal pour enfin se terminer avec deux heures de potions.
Lorsque la journée prit fin, nous nous dirigeâmes tous vers notre Salle Commune pour se poser un moment. Je m’assis avec une certaine nonchalance due à la fatigue dans mon fauteuil près de la cheminée, et de banales conversations débutèrent. Des ragots s’élevaient tandis que nous discutions de notre sujet favori: celui du trio infernal toujours à Saint Magouste. Je me demandais d’ailleurs dans combien de temps ils finiraient par claquer ces trois-là... Nous ne nous étions d’ailleurs pas gêné pour lancer les paris, mais le moment le plus jouissif était lorsque l’on avait voulu lancé les jeux avec les Gryffondor. Visiblement, cela ne leur avait pas bien plu, à notre hilarité générale. Je repensais d’ailleurs avec plaisir à la tête de la Lovegood et du Londubat que nous avions croisés dans les couloirs plus tôt dans la journée, alors que nous leur avions proposé de miser quelques gallions là-dessus. La peau alors boursoufflée de cet imbécile s’était teinte d’une couleur rouge tandis qu’il s’était mis à trembler de rage. Blaise n’avait d’ailleurs pas pu s’empêcher de nous refaire une imitation de ce clown en train d’essayer de bégayer quelques insultes, ce qui nous fîmes une nouvelle fois éclater bruyamment de rire.

La soirée s’était ensuite déroulée comme toutes les autres, néanmoins plus plaisante tandis que je parvenais à occulter quelques peu mes tracas. Vint alors l’heure de nous rendre à la Grande Salle pour dîner, si nous voulions qu’il reste encore quelques plats avant que le couvre-feu ne tombe. Nous étions alors remontés tranquillement, nous dirigeant dans les couloirs sombres seulement éclairés par les chandeliers, lorsque j’aperçu à quelques mètres une gamine de Poufsouffle que je reconnus rapidement. Tandis que les autres Serpentards rejoignirent la salle, Crabbe, Goyle et deux autres restèrent avec moi tandis que nous nous échangeâmes un regard et un sourire sournois entendu au moment où la Poufsouffle lança un regard furtif dans notre direction, semblant visiblement vouloir faire comme si de rien n’était pour ne pas s’attirer d’ennuis. Dommage pour elle...

Je dis alors d’une voix claire et haute pour être bien sûr que la troisième année m’entende:

« Tenez justement, qu’est-ce que je disais ! Décidément, Poudlard devient de pire en pire. On ne peut plus faire le moindre pas sans tomber sur un Sang de bourbe... Bientôt ce ne sera plus une école de magie mais un véritable refuge pour bâtards. » Lâchais-je, sous leurs rires mauvais et moqueurs.

Je me rapprochais alors un peu plus d’elle et, une fois arrivé à sa hauteur, la toisa d’un air largement supérieur, un rictus s’étirant sur mes fines lèvres:

« Qu’en penses-tu, Brandstone ? Ça n’est pas trop dur de jouer le parasite dans ce monde où aucun de vous n’a absolument pas sa place ? D’ailleurs en parlant d’intrus, tu es toute seule ? Où sont passés les autres petits pleurnicheurs qui te servaient d’amis ? » Dis-je en faisant semblant de chercher du regard les gamins qui s’étaient pour certains mis à pleurer en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire la dernière fois que j’en avais croisés.






Drago Malefoy ~ Serpentard ~ 6ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Brandstone
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 58
Points rp : 2205
Date d'inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: [FINI]Je me serais bien passée d'une rencontre pareille ! [PV Drago]   Sam 10 Mar 2012 - 20:02

    Ben en plus, Malefoy semblait vraiment sur les nerfs. Il m'attaqua directement par derrière (hahaha...) alors qu'il était accompagné de quatre autres de ses acolytes. Évidemment ! Il n'allait pas s'attaquer à une pauvre petite fille de troisième année tout seul. J'aurais pu riposter et lui lancer un sort horrible ! Et donc, il attaqua en disant que Poudlard devenait de pire en pire, et que les « Sang-De-Bourbe » étaient de plus en plus nombreux. Je fus clairement blessée par ses paroles. Les autres élèves me considéraient comme un être à part entière, EUX. Enfin, il fallait tout de même bien avouer qu'au fond de moi, j'avais extrêmement peur que mes camarades profitaient juste de ma gentillesse et de ma naïveté, et que dans mon dos, ils critiquent mes origines moldues. Pourtant, j'étais bien une sorcière à part entière. Le professeur Chourave me l'avait bien dit quand elle était venue nous expliquer, à moi et à ma famille, que j'étais accueillie à Poudlard.

    Tout ça pour dire que je tentai de faire comme si de rien n'était. Il allait se lasser, sûrement. Malheureusement pour ma pomme, c'était loin d'être le cas. En fait, Malefoy s'approcha même de moi et me toisa du regard. Il me demanda ce que je pensais de tout ceci. Pire, il m'agressa en me questionnant. Est-ce que c'était difficile d'être une parasite ? En temps normal, non... mais là... bref, je pris une grande respiration tandis qu'il continuait, se demandant où étaient passés mes camarades Poufsouffle. Mon regard se crispa un peu et je pris le peu de courage que j'avais, à deux mains.

    « Je me sens totalement à ma place, Malefoy. Et ce n'est pas toi qui va me faire croire le contraire. Pour mes camarades, ça ne te regarde pas. »

    Woah. J'avais réussi à lui répondre !! Qui plus est, une réponse constructive et articulée. Ça ne ressemblait pas à un truc genre « Gne choui gnagna... ». J'étais assez fière de moi. Mais bon, j'étais quand même pas arrivée au point où j'allais lui rétorquer quelque chose de méchant. De toute manière, ce n'était pas mon genre. J'étais bien trop gentille pour ça. Malheureusement, je savais parfaitement bien qu'il n'allait pas en rester là. Je pressai grandement le pas. Je n'avais qu'une envie, en cet instant même, c'était d'arriver rapidement à la grande salle, d'engloutir le plus vite possible mon dîner, quitte à en devenir malade, et retourner dans ma salle commune. Mais évidemment, ça n'allait pas se passer comme ça. J'avais beau être naïve, je n'étais pas pour autant totalement stupide, même si certains disaient le contraire.

    Enfin, une chose me consolait : je savais que Malefoy faisait ça pour se rendre puissant. Il aimait ratatiner les pauvres personnes dans mon genre. Et bien sûr, il y en avait des tas pour tomber dans son piège. Beaucoup de mes camarades étaient revenus en pleurant dans notre salle commune. J'allais être forte. Je n'allais surtout pas pleurer. Et encore moins devant lui. Je savais que je pourrais y arriver. Avec beaucoup, beaucoup, beaucoup d'efforts. Parfois, je regrettais amèrement de ne pas être à Gryffondor. J'aurais alors eu plus de courage. Mais là, je ne voulais que fuir. Fuir comme un blaireau dans son terrier. Ouais, c'était exactement ça.

    Shame on me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
Préfet
Préfet
avatar

Messages : 250
Points rp : 2702
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 25

Identité du Sorcier
Baguette magique: 25 cm, aubépine et crin de licorne
Ascendance: Sang Pur
Camp: Partisan du Seigneur des Ténèbres

MessageSujet: Re: [FINI]Je me serais bien passée d'une rencontre pareille ! [PV Drago]   Jeu 15 Mar 2012 - 11:28

Spoiler:
 

Cette Brandstone... Elle n’avait pas vraiment de chance, du moins devait-elle le penser. Personnellement je m’en fichais. Je l’aurais croisé elle ou un autre, cela n’aurait rien changé, mais je devais bien avouer que cela me plaisait bien que ça tombe sur elle. A vrai dire, ça n’était pas personnel. J’avais seulement besoin de lâcher ce que j’avais, et en ce moment cela se faisait rare. Je gardais absolument tour pour moi, je vivais à travers mon secret qui empoisonnait mon existence. Je devenais étrange aux yeux des autres, j’en avais conscience, et je devais faire comme si de rien n’était, comme si tout allait bien. De plus, je gardais tellement de choses en moi, de haine et de colère, que voir cette gamine me donnait véritablement l’envie de me défouler.

Un sourire mauvais s’étira alors sur mes fines lèvres, tandis que je lâchais d’une voix haute et claire -pour être bien sûr qu’elle m’entende quand bien même elle tentait de m’ignorer- que cette école devenait décidément de pire en pire à cause de tous ces Sang-de-Bourbe méprisables qui proliféraient comme des insectes qu’il fallait écraser. La Poufsouffle ne se retournait pas, continuant d’avancer comme si de rien n’était. Toutefois, je sentais que mes paroles avaient fait mouche, et je n’allais certainement pas en rester là. Elle ne tournait même pas la tête vers moi, et si je détestais particulièrement que l’on m’ignore, dans ce cas-là cela m’amusait toujours. Je voyais bien qu’elle n’avait strictement pas la moindre défense.

J’arrivais alors rapidement à son niveau, et repris en lui demandant directement comment elle vivait le fait d’être une de ces indésirables qui pensaient avoir leur place dans ce monde dont les vrais sorciers comme moi avaient leur place. Son visage sembla alors se crisper, et je la vis prendre une certaine inspiration comme si elle essayait de rechercher un minimum de courage au fond d’elle. Elle rétorqua alors qu’elle se sentait pourtant parfaitement à sa place ici, et que je ne pourrais pas lui faire croire le contraire. Sur ce, elle accéléra alors le pas, et j’en fis de même pour lui faire comprendre qu’elle n’avait pas intérêt à fuir, puisque de toute manière elle ne me sèmerait pas.

« Oh mais je ne cherche pas à te faire croire quoi que ce soit ! Je veux simplement t’aider à réaliser que toi comme tous les autres n’avaient rien à faire ici. »

Je m’arrêtais de marcher et la pris sèchement par le bras pour qu’elle s’arrête et croise mon regard empreint de dégoût et de haine. Je lui lâchais alors sur mon ton traînant et venimeux:

« Au fond c’est dommage que le Basilic n’ait pas eu le temps d’accomplir toute sa mission il y a quelques années. Il aurait pu nous débarrasser de toutes ces vermines prétentieuses que vous êtes. Mais je ne m’en fais pas, le Seigneur des Ténèbres le fera très bien. Après tout, il a déjà rayé de la liste Potter et ses potes. Qui sait, tu feras peut-être parti des prochains. » Dis-je en hochant un sourcil, mon sourire s’agrandissant sur mon visage.

J’allais loin... mais ça faisait tellement de bien ! Dans combien de temps allait-elle craquer ? Ça n’était qu’une question de secondes... Comme pour tous les autres !






Drago Malefoy ~ Serpentard ~ 6ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Brandstone
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 58
Points rp : 2205
Date d'inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: [FINI]Je me serais bien passée d'une rencontre pareille ! [PV Drago]   Lun 9 Avr 2012 - 13:51

[NB: C'est à moi de m'excuser pour le temps de réponse et la longueur de celle-ci... J'espère que ça te conviendra tout de même !]

    Il continua, évidemment. Il ne fallait pas que je craque. Et pourtant, je savais parfaitement bien que ça n'allait pas être une partie de plaisir. Suite à ma réponse, Malefoy me rattrapa pour être à ma hauteur. D'après lui, il ne voulait pas me faire croire quoi que ce soit. Il voulait juste « me faire comprendre que ma place n'était pas ici, comme pour les autres Sang-de-Bourbe ». Méchant. C'était vraiment méchant. Même les autres Serpentards n'étaient pas comme ça. Il devait avoir un sacré problème d'infériorité pour dire des choses pareilles. C'était tout bonnement horrible. Maintenant, je comprenais mes camarades déjà passé sous ses griffes. Il en avait fait pleurer plus d'un. Je restai une fois de plus totalement muette. Je lui en avais de toute manière déjà trop dit. Soudain, il s'arrêta de marcher et me prit sèchement le bras, pour stopper ma course. Mes cheveux virevoltèrent dans tous les sens et je me retournai brusquement vers lui. Il me fixa alors de son regard empli de dégoût et de haine et reprit la parole. Il trouvait ça dommage que le Basilic n'aie pas fini son travail. J'avais entendu parler de cette histoire de Chambre des Secrets, et de son serpent qui s'attaquait à des élèves né-moldus. Cependant, il ne se faisait pas trop de soucis. Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom allait s'occuper de nous. La preuve, il s'était déjà occupé de Harry Potter et de ses camarades. Il finit par me dire que peut-être faisais-je partie des prochains sur sa liste.

    Mon courage faiblit considérablement tandis que je sentais la pâleur de mon visage s'intensifier et que je sentais les larmes perler au coin de mes yeux. Bientôt, j'allais devenir aussi blanche que mon ennemi. Oui, j'avais réellement peur du Seigneur des Ténèbres. Ce n'était un secret pour personne : rares étaient les moldus qui n'en étaient pas effrayés. Mais il ne fallait pas que je montre cette peur à Malefoy. Ou du moins, que je lui prouve que j'avais aussi du courage. J'étais persévérante. J'allais y arriver. J'allais réussir à me débarrasser de lui. Je puisai alors dans mes dernières forces pour lui rétorquer quelque chose.

    « Je sais ce que tu veux, Malefoy. Mais tu utilises ta salive pour rien. Je ne pleurnicherai pas devant toi. Et surtout, je ne me jetterai pas à tes pieds pour te supplier de m'aider à ce que Celui-Dont-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom m'épargne. Jamais je ne m'abaisserai à ça. Je préfère encore mourir. »

    Je ne sais toujours pas ce qui me prit comme folie à cet instant. Mais soudain, je crachai à ses pieds. C'était d'un vulgaire !! Mes parents n'auraient jamais admis quelque chose comme ça ! Ce qui était pourtant cocasse, c'était que c'étaient mes frères qui m'avaient appris à cracher aussi bien... « Comme des garçons » !

    Je repris alors ma marche vers la porte menant au hall d'entrée. Heureusement, elle n'était plus loin. Il fallait bien l'avouer, j'étais en train de mourir de trouille à l'idée que Malefoy sorte sa baguette et me lance un sort quelconque. Sous l'effet de la colère, il aurait bien pu le faire, oh ça oui. La rumeur courait même qu'il l'avait déjà fait à d'autres, prétextant qu'ils l'avaient cherchés. Mais là, c'était un peu fort. J'étais loin de lui, qui plus est dos tourné. Donc, c'était trop tard. Finalement, j'arrivai à la porte et posai ma main sur la poignée. J'allais enfin être délivrée car, bien qu'il fut déjà tard, il y avait encore du monde dans la Grande Salle et certaines personnes allaient et venaient encore dans le hall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
Préfet
Préfet
avatar

Messages : 250
Points rp : 2702
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 25

Identité du Sorcier
Baguette magique: 25 cm, aubépine et crin de licorne
Ascendance: Sang Pur
Camp: Partisan du Seigneur des Ténèbres

MessageSujet: Re: [FINI]Je me serais bien passée d'une rencontre pareille ! [PV Drago]   Jeu 24 Mai 2012 - 15:24

Spoiler:
 

La haine que je portais à elle ainsi qu’à tous ces pseudo-sorciers m’aveuglait. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas préoccupé d’eux, pour avoir tout bonnement bien d’autres choses à faire. Ma mission m’obnubilait, je ne pensais qu’à elle et à elle seule, et c’était précisément ce qui me poussait à vouloir être aussi mauvais envers la gamine de Poufsouffle. C’était à cause des personnes de son espèce que la guerre avait été déclenchée. Rien de tout cela ne serait arrivé si chacun demeurait dans son monde, alors que seuls les Sangs-Purs tels que moi y avaient toute leur place. Avec des individus dans leur type en revanche, la fin de la magie approchait à coup sûr. C’était à cause de ces vermines si le Seigneur des Ténèbres avait pour noble but de défendre notre monde, mais c’était également de leur faute si par la même occasion cette épée de Damoclès qui trônait au-dessus de ma tête et de celle de ma famille devenait chaque jour un peu plus menaçante. C’était pour cette raison que je m’en prenais à la Brandstone, car elle et tous les autres représentaient cette menace que nous devions éradiquer, ce pour quoi je devais me battre chaque jour, et ce pourquoi j’allais certainement bientôt trouver la mort si cela continuait.

Plus je la voyais se plier à mes paroles, plus je voyais ses yeux bleus briller de ses larmes naissantes plus je sentais la colère monter en moi. Je lui faisais indirectement payer pour être l’une de ces « choses » qui menaçaient chaque jour ma vie et celle des rares personnes auxquelles je tenais. C’était, disons, une première manière pour moi de me venger, et malheureusement Potter et ses deux trolls n’étaient pas là pour pouvoir également en profiter. D’un autre côté, je me sentais tellement épuisé que j’en avais assez de jouer à ce petit jeu. Traumatiser ces gamins n’était plus aussi amusant qu’auparavant où, je l’avoue, j’y prenais tout de même un certain plaisir. Là, ce dernier n’était plus, j’avais simplement besoin de pouvoir évacuer toute ma haine et ma colère sur l’un d’eux. Et c’était sur elle que cela tombait. Dommage, triste fatalité.
Je terminais mon attaque verbale en lui disant, les lèvres pincées par le dégoût et la malveillance qu’elle serait sans aucun doute l’une des prochaines sur la liste une fois que le Seigneur des Ténèbres pourra réellement s’en prendre à eux. Bien entendu, cela ne semblait qu’être des menaces vaseuses puisque aucun des êtres parmi ces murs ne pouvaient un instant se douter de ce qui se tramait dans l’ombre. Alors il était certain que Brandstone ne verrait dans mes propos qu’une douloureuse réplique, toutefois sans se douter combien elle était en réalité fondée. Et pourtant...

Je la voyais pâlir à vue d’œil, tandis que ses yeux s’embuaient de plus en plus, effrayée. Au moins mes mots avaient l’effet escompté, mais étrangement cela ne me suffisait pas. La pauvre au fond, depuis le temps que je ne m’étais pas défoulé sur quelqu’un il fallait que cela tombe sur elle. D’habitude c’étaient soit les deux lourdauds qui m’accompagnaient qui prenaient la relève, soit les autres Serpentards, mais peu pouvaient à présent se plaindre d’être tombé sur moi à moins que ma place de préfet ne me pousse à le faire. Mais là, c’était disons juste un petit plaisir personnel, du moins un véritable défouloir. Et la moue que fit la Sang-de-bourbe m’amuserait presque si je n’étais pas aussi remonté, alors qu’elle prenait visiblement son courage à deux mains pour rétorquer que je perdais mon temps avec elle puisqu’elle ne craquerait pas devant moi, tout comme rien de ce que je pourrais lui dire ne la pousserait à vouloir se mettre de mon côté pour que je la protège du Lord Noir. Elle osa même ajouter qu’elle préférerait mourir plutôt que de « s’abaisser », selon elle, à ce genre de chose.

Bien, là elle commençait sérieusement par m’agacer, et je lui lançais un regard des plus noirs, m’apprêtant à répondre à cette joute verbale, quand son comportement plus qu’inattendu me surpris. La blonde cracha alors à mes pieds avant de tourner les talons et de se presser pour rejoindre la Grande Salle. J’entrouverts alors légèrement la bouche, stupéfait, sentant une colère noire m’envahir de plus en plus. Pour qui se prenait-elle cette sale gosse, j’allais sérieusement lui laisser passer l’envie de ne serait-ce que penser à refaire une telle chose. Je ne pris par garde aux regards inquiets des deux gorilles qui m’encadraient, et sortis aussitôt ma baguette lorsque la Poufsouffle posa une main sur la poignée de l’une des immenses portes de la Grande Salle.

« Confringo ! » Lâchais-je entre mes dents serrées par la haine.

Le sortilège explosa alors sur le mur, à quelques centimètres seulement de la Poufsouffle parfaitement comme je l’avais prévu pour qu’elle s’arrête dans son élan. Je me dirigeai alors rapidement vers elle et la saisi par le col de sa cape, la poussant sans ménagement dans un recoin du couloir. Là, je la plaquais violement contre le mur tandis que Crabbe et Goyle surveillaient les couloirs, et plongeai mon regard d’un gris métallique dans le sien, lui murmurant de ma voix aussi traînante que menaçante :

« Recommence cela ne serait-ce qu’une fois Brandstone et je peux te garantir que tu n’auras même plus la force de venir pleurer sur l’épaule de ta sale moldus de mère, c’est compris ?! D’autre part, ne crois pas ne serait-ce qu’une seconde que je ferai quoique ce soit pour t’aider lorsque le Seigneur des Ténèbres se chargera de votre cas, bien au contraire ! Maintenant dégage avant que je ne m’occupe de toi bien avant qu’il ne le fasse... »







Drago Malefoy ~ Serpentard ~ 6ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Brandstone
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 58
Points rp : 2205
Date d'inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: [FINI]Je me serais bien passée d'une rencontre pareille ! [PV Drago]   Mer 6 Juin 2012 - 8:07

Spoiler:
 

Alors donc que je tentai de regagner le plus rapidement, et le plus normalement possible -ce qui n'était pas bien facile, il fallait l'avouer- je sentis la haine de Malefoy, derrière moi. Une fois arrivée à la porte, j'entendis qu'il prononçai un sort, qui s'écrasa sur le mur, à quelques centimètres de moi. Je sursautai et tournai légèrement la tête. Je vis alors le blond se ruer vers moi, me pousser dans un recoin du couloir et s'avançant pour bien m'empêcher de m'enfuir. Il me proféra alors des menaces dignes de lui. Comme quoi il n'allait jamais rien faire pour moi envers Celui-Dont-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, et que si je recommençais ce que je venais de faire, jamais je ne pourrais revenir pleurer sur l'épaule de ma mère. Les larmes perlèrent à nouveau au coin de mes yeux. Que pouvais-je bien répondre à cela ? Mon courage s'était enfuit en même temps que j'avais parcouru ce maudit couloir. Il me demanda alors de m'en aller. Mais quelle merveilleuse idée ! Il pouvait maintenant faire ce qu'il voulait, je n'en avais plus rien à faire.

Je tentai tant bien que mal de lui lancer un regard mauvais. Mais ce ne fut certainement guère concluant. Je me frayai alors un chemin et il me laissa passer. Je me mis alors à ouvrir rapidement la porte menant au Hall d'entrée et me retrouvai enfin à l'abri. Ici, les allées et venues étaient fréquentes. Il y avait d'ailleurs deux serdaigle en grande discussion. Je me rendis compte alors que je tremblais comme une feuille. Il m'avait complètement stressée et choquée. Au moins, une chose était certaine, c'est qu'il avait bien réussi son coup.

Je me dirigeai ensuite vers la grande salle, où mes amis m'attendaient. Étrangement, je ne leur dis rien à propos de mon altercation avec le serpentard. Peut-être n'avais-je pas envie de leur montrer mes faiblesses, ou que sais-je encore. En fait, je n'avais pas vraiment envie de me poser la question. Pour couronner le tout, je n'avais plus du tout faim, alors que une demi-heure auparavant, je mourrais d'envie de me retrouver face à tous ces bons plats. Merci, Malefoy.

-FIN-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FINI]Je me serais bien passée d'une rencontre pareille ! [PV Drago]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FINI]Je me serais bien passée d'une rencontre pareille ! [PV Drago]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je m'en serai bien passé ft. Lorenzo
» Poil roux et caractère bien trempé. ♫ Fini
» Souvenirs du passé - anecdotes familiales
» (FINI)Quoi qu'il arrive je serais toujours là pour toi - Haley & Dean
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Sous-Sols :: Couloirs-