- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Fringale nocturne [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sofia Hassan
Mangemort
Mangemort
avatar

Messages : 183
Points rp : 2564
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 24

Identité du Sorcier
Baguette magique: Charme, crin de Licorne, 30cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Mangemort cherchant à se repentir

MessageSujet: Fringale nocturne [Libre]   Sam 5 Mai 2012 - 18:16

    17 Décembre 1996 - 1h du matin - Appartements de Severus Snape, puis couloirs

    Sofia se retourna encore pour s'allonger sur le dos, cette fois. A côté d'elle, Severus dormait comme un loir, absolument pas conscient du chaos qui régnait dans l'esprit de sa compagne. Et c'était comme ça chaque fois que la jeune femme passait toute une nuit à Poudlard, comme cela lui arrivait de plus en plus souvent depuis le début du mois, depuis qu'elle lui avait annoncé l'arrivée du bébé. Leur relation avait pris un tournant pour le moins inattendu et il était même question d'officialiser les choses et de s'installer ensemble. Tout ça pour le bien de l'enfant, évidement.

    Sofia était très heureuse que les choses se passent aussi bien, évidement, elle craignait seulement la partie où il faudrait aller annoncer la bonne nouvelle à Voldemort, même si elle semblait inévitable. Le Seigneur des Ténèbres pouvait bien être le dernier des idiots, si le ventre de Sofia continuait a gonfler comme ça, il finirait par se rendre compte qu'elle était enceinte. Mieux valait qu'elle lui dise d'elle-même. Et si en plus il apprenait que le père n'était autre que Severus, et que leur couple était une affaire qui tourne, elle bénéficierait au moins de sa protection et de son poids dans les rangs des Mangemorts. Elle avait réussi a se faire convaincre par Severus que tout ceci était la meilleure solution et pas la pire. Alors ce n'était pas vraiment ça qui l'empêchait de dormir presque chaque nuit. En fait, il y avait toujours une bonne raison : envie d'aller aux toilettes, mal au dos, nausées, inquiétude,... Ce soir, elle ne tenait plus du tout en place et devait absolument manger un sandwich au bacon, c'était une question de vie ou de mort !

    Elle avait d'abord hésité a réveiller Severus. Elle ne savait pas trop pourquoi, a vrai dire. Une fois que ce serait fait qu'est-ce qu'elle lui dirait ? « Go in the kitchen and make me a sandwich ! » ? Il risquait de mal le prendre, honnêtement... Et puis elle était bien assez grande pour se débrouiller toute seule, après tout ce n'était pas la première fois que ce genre d'envie la prenait à n'importe quel moment, y compris la nuit. La jeune femme se leva en prenant soin de ne pas trop bouger pour que le dormeur ne se rende compte de rien, enfila des pantoufles et un gilet et quitta la chambre. Dans l'autre pièce, Severus gardait deux ou trois choses, qu'il mangeait généralement quand la perspective d'un diner dans la Grande Salle ne l'enchantait guère. Elle s'y précipita presque mais ne trouva pas son bonheur. Il ne restait pas grand chose de plus que quelques biscuits et une tranche de pain de mie. Pas de bacon à l'horizon et rien d'autre n'aurait pu satisfaire la jeune femme que cela en ce moment même. Elle hésita un instant en reposant le paquet de biscuit, les yeux rivés sur la porte d'entrée. Il devait être assez tard, peut-être une ou deux heures du matin, tout le monde devait normalement dormir... Généralement, elle évitait de sortir des appartements de Severus, le risque de se faire surprendre par quelqu'un qui ne serait pas au courant de sa présence étant trop grand. Et si on la voyait, cela risquait de mettre un sacré bazar dans sa vie, personne ne devait savoir temps qu'ils n'avaient rien dit à Voldemort. Mais en même temps... Elle ne risquait pas grand chose à cette heure-ci, surtout dans les cachots... Personne ne le saurait, personne ne la verrait...

    Sur la pointe des pieds, Sofia sortit dans le couloir, bien décidée a partir en quête de nourriture. Elle aurait son sandwich ce soir, quoi qu'il en retourne ! A pas de loup, la jeune femme se faufila dans les couloirs des cachots, en quête de la cuisine.




#3e2a4d

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2183
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Fringale nocturne [Libre]   Ven 18 Mai 2012 - 8:09

Je suis dans un cimetière.... agenouillé devant la tombe de mon père, je pleure toutes les larmes de mon corps regrettant mon acte quand la terre commence a trembler je sursaute en voyant une main surgir de la tombe de mon paternel qui s'agrippe a ma jambe, je pousse un hurlement et me dégage en commençant a fuir mais j'ai à peine fait quelques mètres que je l'entends déjà courir derrière moi. Je fuis en pleurant de peur évitant les tombes en sautant pardessus ou en zigzaguant entre elles. J'aperçois la grille du cimetière entre-ouverte quand une main m'attrape l'épaule et me fait tomber a terre. Je me sens ensuite traîner par la jambe, je crie et me débat sans succès on arrive à nouveau à la tombe de mon père et il commence à m'entraînée dedans...

Je me réveillai en sursaut, le souffle court et en nage. Je pris le temps de me calmer avant de me lever et d'attraper un peignoir. J'allai ensuite prendre une douche et finit de me calmer sous celle-ci pendant que l'eau ruisselle sur mon corps terrifié. Je regrette amèrement ce que j'avais fait mais je pouvais rien y changer, je ne pouvais que vivre avec . Je sortis de la douche calmé mais je savais parfaitement que je ne pourrais pas me rendormir avant un moment. J'allai dans la salle commune vêtue de mon peignoir et y trouve deux premières années endormis sur les fauteuils leurs devoirs étalé devant eux. Je remontai leurs couvertures d'un coup de baguette magique pour ne pas les réveillés. Puis je sortis de la salle commune et commença à me baladé dans les couloirs me dirigeant vers les sous-sols sans but précis.

Je repense a mon cauchemar, je fais toujours le même je sais parfaitement ce qu'il signifie mais que faire.... Je pense qu'il me hantera toute ma vie...du moins temps que j'en aurais parler a personne. Je pense qu'il me faut de l'aide, je pense tout de suite à Katie, celle qui m'as toujours aider et soutenue mais je rejette cette idée, je ne veux pas qu'elle le sache cela la choquerais et je pourrais surement la perdre. Mais en même temps c'est la seule en qui j'ai assez confiance pour être sure qu'elle ne me dénonceras pas, cependant le risque est trop grand.....

Au détour d'un couloir je vois une femme vêtue d'un simple gilet et de pantoufles qui venais..des cachots. Mais minute une femme si légèrement habillé ne peux que dormir ici, hors je ne la connais ni d'Eve ni d'Adam donc elle ne travaille pas ici...vu son âge elle ne vient pas des dortoirs des Serpentard conclusion.....elle viens du des appartements du professeur Rogue? Je souris a l'idée de le voir avec une femme. Moi qui pensait que le mort amour ne pouvais rimé avec le nom de notre cher professeur de potion. Je m'approche d'elle en la saluant de la main avant de la rejoindre en trotinant.


-Bonsoir, mademoiselle je peux vous aidez?

Oui mademoiselle car je n'ai vu aucune alliance a son doigts. Puisque j'avais pris le temps de la détaillé du regard en m'approchant d'elle. Il s'agissait d'une femme ayant environ la trentaine, plutôt jolie il as de la chance le Rogue lui qui n'as pourtant pas un physique très avantageux.

-Excusez moi de ne pas m'être présenté je suis Roxane, élève en cinquième année. Et vous comment vous appellez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia E. Taylor
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 283
Points rp : 3075
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 22
Localisation : Dans la lune...

Identité du Sorcier
Baguette magique: Une longue baguette de 32 centimètres, composée d'une plume d'Hippogriffe et faite avec du bois de Cerisier.
Ascendance: Sang-melé
Camp: Neutre & léger soutien à HP.

MessageSujet: Re: Fringale nocturne [Libre]   Sam 19 Mai 2012 - 16:32

    « - Il me reste encore des bonbons de Honeydukes, Oli ! » s'exclama Mandy Brocklehurst.

    Celle-ci venait de préparer sa valise parce que dans quelques jours, elle quitterait le château pour passer ses vacances auprès de sa famille. De sa main gauche, elle soutira une sachet de friandises d'une des poches de sa valise et l'agita sous le nez de son amie. Elle savait parfaitement qu'Olivia raffolait de bonbons et qu'elle en avait toujours un sur elle. Sauf ce soir. Alors qu'elle venait de mettre son pyjama vert composé d'un haut en coton et d'un pantalon de la même texture, il ne comportait aucune poche digne d'y cacher un bonbon. Les yeux pétillants d'envie, elle saisit le paquet qui pendait devant elle et l'ouvrit en gros. Elle y reconnut toutes sortes de bonnes choses qu'elle avait goûté maintes et maintes fois et elle ne s'en lassait pas. Commençant par déguster deux ou trois dragées surprises de bertie crochus, elle passa ensuite par la dégustation d'une mini baguette à la réglisse qui la fit songer à la si belle boutique de Honeydukes. A la prochaine sortie à Pré-Au-Lard, il faudrait qu'elle refasse des réserves, c'était une obligation qu'elle s'imposait elle-même. Et quand elle eut mangé un quart du paquet, son regard d'océan tomba sur une friandise qui lui sembla étrange. En forme de losange et coloré d'orange et de vert, elle demanda à son amie de quoi il s'agissait mais cette dernière haussa les épaules, lui répondant qu'elle avait pris ses bonbons au hasard, sans se soucier de ce que cela était.

    Sans doute une nouvelle création...
      pensa t-elle.

    Elle l'examina avec soin et en sentit une délicieuse odeur de chocolat. Vu que cela ne venait pas de Zonko, cela ne devait pas être un bonbon facétieux... mais ce qu'elle ignorait, c'était que Mandy avait mélangé les friandises de Zonko avec celles de Honeydukes et qu'elle avait complètement oublié d'avoir fait cela. Olivia en croqua un morceau avec un certain sceptissisme puis elle avala complètement le bonbon en profitant du chocolat fondant. Il était plutôt pas mal.

    A vingt deux heures trentes, après avoir terminé sa lecture personnelle ainsi que sa toilette, elle remonta dans son dortoir pour aller dormir. La journée dur en cours l'avait un peu achevée donc retrouver sa couverture et son oreiller lui procuraient une sensation agréable d'apaisement. Elle fit le vide dans son esprit et sombra doucement dans le monde des songes. Des images de Quidditch mêlées à celles de sa famille se mélangeaient et constituaient des scènes assez étranges. Puis, quand elle se mit à bouger pour se lever, elle était toujours bercée dans ses rêves. Pourtant, elle marchait... Les mains tendues devant elle. Son subconscient la guidait à travers la chambre, même dans le noir. Dans son monde de Morphée, elle était en cours de Botanique et le professeur Chourave demandait à ses élèves de seconde année de s'occuper des Mandragore posés devant eux. Mystérieusement, Olivia était en seconde année même si physiquement, elle était semblable à aujourd'hui.

    Et elle avançait jusqu'à son propre pot de Mandragore qui l'attendait en ricanant puis en pleurant.

    Et elle avançait parmi sa salle commune jusqu'à la quitter et atteindre l'escalier en colimaçon de la tour de Serdaigle. Puis Chourave demanda les propriétés de la Mandragore. Olivia leva la main.

    Elle leva la main.

    Mais Hermione Granger fut plus rapide et répondit exactement ce qu'elle avait du lire dans un de ses livres. Dix points pour Gryffondor. Soudain, la plante que saisissait Olivia s'échappa de ses mains et des jambes de Gnomes poussèrent près de ses racines. La Mandragore quitta la serre sous les cris apeurés des autres étudiants et du regard désolé de l'enseignante. Cette dernière ordonna à Olivia d'aller poursuivre cette plante avant qu'elle ne saccage le château. C'est ce qu'elle fit... elle entreprit une course rapide...

    Elle courut dans les escaliers et parvint dans un couloir.

    La plante s'avérait très rapide et elle ne comptait pas se laisser faire par une fille de deuxième année. Zigzaguant, elle semblait narguer Olivia en se cachant parfois derrière une statue puis en lui mordillant la jambe quand elle se retrouvait derrière la jeune fille.

    Et elle continua de courir...

    La course lui semblait sans fin et la plante venait de rentrer dans l'école. Dumbledore mangeait un gâteau à la mélasse tout en étant assis sur l'escalier du Grand Hall. Il salua la Mandragore ainsi que Olivia et leur dit que jouer à cache-cache pouvait permettre d'avoir les notes maximales aux examens. Sur le coup, la Serdaigle jeta un regard intrigué vers le directeur et ce dernier lui tendit sa tarte. Elle refusa et continua de suivre sa plante qui semblait l'attendre pour continuer à jouer.

    Maintenant, elle était aux cachots.

    La Mandragore rentra dans une salle de classe et Olivia la suivit avec la ferme intention d'attraper cette bestiole aux jambes de nain de jardin.

    Les couloirs des cachots n'étaient plus très loin et deux personnes semblaient y être présentes.

    Dans la salle de classe, il y avait toutes sortes d'ingrédients utilisés en Potions. Pourtant, il était écrit : Salle de Sortilèges et Enchantements. En haut d'une pile de bouquins, le professeur Flitwick mangeait des pâtes avec du jambon. Cela rappelait à notre héroïne des souvenirs de la France... elle n'aimait que les pâtes ! Puis Flitwick sortit une corde à sauter et se mit à sauter sans s'arrêter, en murmurant qu'il perdrait du poids de cette manière. Olivia, elle, lisait ce qui était écrit sur les bocaux d'ingrédients.

    Elle marcha toujours les mains tendus vers les deux personnes et dit à voix haute :

    « - Asphodèle. Bézoard. Sang de Dragon. Asphodèle. Poil de chien. Lavandes. Mucus de Véracrasse. Extrait de la cape du professeur Snape. Barbe de Dumbledore. Asphodèle... »

    Puis Flitwick lui demanda gentiment de repartir parce qu'il fallait qu'il se fasse une séance de musculation afin de gagner au bras de fer contre le professeur Slughorn. Elle abandonna la Mandragore qui sautait tout autour du professeur.


    Elle quitta le couloir du cachot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofia Hassan
Mangemort
Mangemort
avatar

Messages : 183
Points rp : 2564
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 24

Identité du Sorcier
Baguette magique: Charme, crin de Licorne, 30cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Mangemort cherchant à se repentir

MessageSujet: Re: Fringale nocturne [Libre]   Lun 21 Mai 2012 - 13:37

    Sofia sursauta et se retourna dans un bond pour faire face à la voix qui venait de l'interpeller. Pour la discrétion, il faudrait repasser. Pourtant, quand elle sortait habituellement des appartements de Severus au milieu de la nuit, elle ne croisait personne d'autre que le Baron Sanglant quelques fois. Malheureusement, ce soir, la personne qui venait de lui parler était une jeune fille aux cheveux blonds, visiblement très sympathique mais aussi un peu trop vivante pour le bien de la Mangemort. Cette dernière d'ailleurs ne répondit pas au bonsoir que venait de lui adresser la blonde, se contentant de la fixer de ses yeux ronds, attendant de voir comment réagirait la jeune fille en voyant une intruse dans Poudlard. Elle savait qu'elle n'aurait pas tellement de soucis, que tout ce qui pouvait lui arriver présentement était qu'on prévienne le directeur de l'école de la présence d'une jeune femme non identifiée dans l'enceinte de son école et bien entendu Dumbledore savait parfaitement que Sofia passait quelques fois la nuit ici, il n'en serait donc pas surpris et ne lui dirait rien même s'il faisait semblant de réagir devant les témoins.

    La jeune fille, toujours pas choquée de voir une inconnue en pyjama dans les couloirs de l'école, s'approcha et se présenta. Sa voix était d'une douceur incroyable, presque agaçante, qui rappela douloureusement à Sofia qu'elle n'aimait pas les enfants. Ce qui était assez dommage sachant qu'elle était enceinte jusqu'aux oreilles. Mais enfin, ce serait sans doute différent avec les siens, n'est-ce pas ? En tout cas, elle espérait que son fils ne serait pas aussi naïf que la jeune Roxane qui lui faisait face en ce moment même. Sofia se racla la gorge, pas certaine de l'attitude à adopter. Se présenter comme ça semblait une erreur fatale à première vue, il fallait qu'elle trouve un moyen de se débarrasser rapidement de la fille.

    « Je...Hum... »

    Avant qu'elle n'ait le temps de donner une réponse plus intelligente, une autre élève fit son apparition au bout du couloir. Ce cachot était en train de devenir plus fréquenté qu'un hall de gare, ce n'était pas bon du tout pour Sofia. Si quelqu'un s'amenait, ça allait devenir un peu plus risqué. La plus grande crainte de la jeune femme était de voir apparaître un Serpentard qui pourrait la reconnaître pour ce qu'elle était et se poser de vraies questions quant à sa présence ici. Pour l'instant, elle ne reconnaissait pas la blonde, ce ne devait donc pas être une fille de Mangemort. La seconde jeune fille en revanche, Sofia la connaissait. Elle l'avait déjà vu de très nombreuses fois dans sa librairie, comme à peu près tous les élèves de l'école cela dit. Mais elle se souvenait surtout d'elle puisque au mois d'Août dernier, la brune s'était battue avec Matt Owen et une autre jeune fille du nom de Luna Lodwick. Sofia s'approcha de la brune qui avait les yeux fermés et les bras tendus devant elle.

    « Miss Taylor, tout va bien ? »

    Pour toute réponse, la jeune Serdaigle lui donna une liste de ce qui semblait être des ingrédients un peu étrange tout de même. Sofia l'observa avec incrédulité mais Olivia ne semblait pas s'apercevoir réellement de la présence d'autres personnes auprès d'elle et elle reprit sa route comme si de rien était. Sans doute une somnambule... C'était la première fois que la jeune femme voyait cela. Elle observa Olivia disparaître au bout du couloir en se demandant s'il fallait faire quelque chose, la réveiller ou simplement la laisser continuer sa route comme ça. C'était un peu dangereux tout de même... Enfin bon... Sofia détourna son attention du couloir désormais vide et posa ses yeux sur Roxane puis sur le tableau qui masquait l'entrée des cuisines. Elle n'avait pas encore trouvé son sandwich au bacon et elle commençait a en avoir plus qu'envie, là... Elle regarda encore Roxane et pris une voix un peu autoritaire pour lui parler.

    « Eh bien, Roxane de cinquième année, puis-je savoir ce que vous faites hors de votre dortoir à une heure pareille ? »

    Tous les moyens sont bons pour se débarrasser de l'ennemi sans risque et repartir en quête du sacro-saint bacon.



#3e2a4d

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2183
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Fringale nocturne [Libre]   Lun 28 Mai 2012 - 13:18

La femme avais sursauter lorsqu'elle m'avais entendu, elle ne s'attendais pas a croiser quelqu'un a cette heure je suppose. Compréhensible mais elle n'as pas de chance, du moins si parce qu'elle est tombé sur moi et pas sur quelqu'un d'autre. Elle ne répondit pas à mon salut d'ailleurs. Elle devait surement réfléchir à ce qu'elle devait faire. Une intruse repérée dans l'enceinte du château devrait en repondre devant le directeur et celui qui l'as fait rentré aussi. Cependant je ne suis pas du genre a dénoncé juste pour crée des problèmes je ne suis pas une Serpentarde après tout.

J'allais de nouveau lui parler quand Olivia apparue en marchant comme un zombie, les bras tendues devant elle. Elle récitait une liste d'ingrédients et je me plia en deux de rire en l'étandant parler d'extrait de cape du professeur Snape. Sa vallais le coup d'être réveiller si tôt rien que pour la situation actuelle. Cependant je me repirt rapidement en essuyans une larme au coin de l'oeil quand Olivia disparue du couloir. Elle était somnanbule apparement et pas qu'un peu vu le chemin qu'elle as parcourue.

Je reporta mon attention sur la femme dont je ne connaissait toujours pas le nom. Elle semblais me fixer quand je me souvint que je me trouver devant l'entrée de la cuisine. Elle aurais faim? Sa expliquerais sa balade nocturne, personnellement j'aurais bien envie d'un petit thé préparé par les elfes de maison. J'allais me tourner vers le tableau pour ouvrir la porte quand elle me dit de façon autoritaire.


« Eh bien, Roxane de cinquième année, puis-je savoir ce que vous faites hors de votre dortoir à une heure pareille ? »

Cela me fit sourire, elle voulais jouer un peu peut être? J'ai rien contre.

-La même chose qu'une invité du professeur Snape qui as un petit creux a 2h du matin. Je vais en cuisine boire un thé après avoir fait un cauchemar. Ne me prenez pas pour une gourde, le choixpeau a longtemps hésité entre Serdaigle et Poufsouffle. Je sais que vous venez des appartements du professeur Snape puisque c'est le seul endroit d'ou vous puissiez venir ainsi habillé. D'ailleurs grâce à vous je commence a pensez que le professeur est plus humain qu'il ne le paraît.

Je sourie lui tourna le dos et chatouilla la poire se qui fit apparaître la cuisine. J'ouvrit la porte et lui proposa de se joindre a moi. Après tout la nuit est bien plus interressante à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofia Hassan
Mangemort
Mangemort
avatar

Messages : 183
Points rp : 2564
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 24

Identité du Sorcier
Baguette magique: Charme, crin de Licorne, 30cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Mangemort cherchant à se repentir

MessageSujet: Re: Fringale nocturne [Libre]   Sam 2 Juin 2012 - 1:56


    Sofia était parfaitement outrée par la manière dont la jeune fille venait de lui répondre. Elle n'arrivait pas à en croire ses oreilles. Comment une petite idiote de quinze ans osait-elle s'adresser ainsi à une femme de presque vingts ans de plus qu'elle ? Le respect devenait une chose rare chez ces idiots de gamins et la Mangemort se jura que jamais elle ne laisserait son fils s'adresser ainsi à quelqu'un. Elle écouta cependant la blonde faire son petit speech, trop choquée pour répondre quoi que ce soit et l'observa avec effarement se détourner pour s'approcher du tableau représentant une coupe de fruit qui marquait l'entrée des cuisines. Elle ouvrit la porte et invita Sofia à se joindre à elle comme si c'était une chose parfaitement naturelle et tout à fait normale.

    La jeune femme hésita. Non pas à se rendre ou non dans les cuisines avec la Poufsouffle mais sur la manière dont elle devait lui répondre. Il n'était pas très sûr de laisser la moindre chance de faire connaître sa relation avec Severus avant que les choses ne se soient officialisées du côté du Seigneur des Ténèbres mais en même temps ce n'était pas une gosse comme celle-ci qui pourrait avoir un quelconque impact sur Lord Voldemort et sur l'avenir de Sofia. Elle ne pouvait absolument rien faire pour menacer la jeune femme. Même si elle menaçait d'appeler un professeur pour faire savoir qu'une intruse se baladait dans les couloirs au milieu de la nuit pour aller voler dans les cuisines, Sofia ne risquait rien étant donné que le professeur Dumbledore était au courant de sa présence et de son état justifiant des fringales nocturnes et des envies étranges à n'importe quel moment du jour ou de la nuit. Si l'élève menaçait de mettre les autres au courant pour sa relation avec Severus, soit elle passerait pour une folle et une menteuse -il était clair depuis longtemps que le professeur de Défense contre les Forces du Mal passait pour une personne peu fréquentable et sans doute pas le genre à avoir une petite amie- soit la rumeur se rependrait comme une trainée de poudre et risquait de sortir de l'enceinte de l'école. Mais dans tous les cas, il était prévu que leur relation devienne officielle alors cela ne changerait rien même s'il fallait avancer la date de la révélation de quelques jours.

    Elle n'avait donc aucune raison de se sentir troublée par le discours de la jeune fille ou par la manière dont finirait cette histoire. Et même là, plusieurs solutions s'offraient à elle. Elle pouvait agir comme si de rien était et aller manger son sandwich en compagnie de cette sale gamine ou la menacer, verbalement ou physiquement, lui remettre les idées en place ou même aller chercher Severus pour qu'il lui colle une retenue et retire quelques points à sa maison. La dernière solution était la plus tentante, même si elle était aussi la moins mature de toute et que cela n'apporterait rien de plus à Sofia pour qui les histoires de Poudlard ne représentait plus rien depuis qu'elle n'y étudiait plus. Cependant, il était hors de question qu'elle se laisse ainsi manqué de respect par une gosse de quinze ans.

    C'est pourquoi elle sortit sa baguette et la pointa sur le tableau et, à l'aide d'un informulé, la fit se fermer toute seule dans un claquement sourd, laissant les deux protagonistes à nouveau dans le couloir glacial. Sofia s'approcha lentement de la jeune Poufsouffle et se posta face à elle, suffisamment proche pour voir ses traits avec plus de précision mais gardant tout de même une distance polie, montrant qu'elle ne souhaitait pas plus de familiarité avec cette énergumène. Décidément, elle haïssait vraiment les gosses...Et dire qu'elle en aurait bientôt un...

    « Écoute-moi bien, Sherlock, je ne suis pas ton amie, c'est clair ? Je te conseille de me parler sur un autre ton et de ne pas jouer à la plus maligne avec moi, tu n'aimerais pas perdre. Si tu ne veux pas finir en retenue pendant un mois et te prendre la plus belle correction de toute ta vie par une femme enceinte, je te conseille de revoir un peu tes manières et de te tenir tranquille. C'est clair ? »

    Elle avait abaissé sa baguette depuis longtemps mais son ton était suffisamment froid et sec pour que le respect dont manquait cette petite impertinente lui revienne tout à coup.



#3e2a4d

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2183
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Fringale nocturne [Libre]   Dim 17 Juin 2012 - 17:39

1h45 du matin couloirs de la cuisine....la porte me claque au nez. Apparement ma réponse n'avais pas plus à miss Snape, je me tourne vers elle et je vois qu'elle pointe sa baguette vers moi... il semble qu'elle compte me menacer elle s'avance d'ailleurs vers moi en continuant de braquer sa baguette vers ma personne. Ok elle n'as as pensé que vu l'heure qu'il est se faire remonté les bretelles par quelqu'un qui n'as rien a faire là n'as pas tendance à mettre de bon poils.

Certes j'ai repondu un peu méchament et je n'aurais peut être pas dût mais franchement demander d'être aimable à quelqu'un à cette heure de la nuit surtout lorsqu'on se montre froide d'entré et moralisatrice on ne peux pas vraiment s'attendre à une réponse toute gentille surtout quand la moralisatrice devrait se regarder avant de donner des leçons.

De plus elle n'est pas tombé sur la bonne personne à menacer, déjà parce que je la mort ne m'effraye pas tant que sa et ensuite parce qu'elle à l'air intelligente et en tant que personne intelligente elle n'as aucun interêt à me faire du mal. Après tout le directeur est assez laxiste et je pense même qu'il est au courant de la présence de la petite amie du Professeur Snape mais je doute qu'elle s'en sorte à si bon compte si elle venais à faire du mal à un élève. Quand à allez rapporter à son petite amie mon manque de respect cela ne serrais pas très utile, oui je prendrais une retenue ou deux, oui je ferrais perdre quelques points à ma maison mais en même temps le motif de la punition ferrais rapidement le tour de l'école et le professeur ne recolterais que des rires.

Si le professeur de défense contre les force du mal fait si peur c'est qu'un mythe est construit autour de lui. Il passe pour un homme sans coeur cruel et injuste mais si on apprenais qu'il avais coller une élève qui s'est montré irréspecteuse envers sa petite amie qui n'avais rien a faire au château. Je pense sincèrement que la plupart des élèves se moquerais de lui et je deviendrais d'un seul coup très populaire sauf chez les Serpentard peut être. Donc ce n'est pas sa baguette ni même sa liaison qui m'empêcherons de lui dire ma façons de penser.Cependant elle fut plus rapide que moi.


« Écoute-moi bien, Sherlock, je ne suis pas ton amie, c'est clair ? Je te conseille de me parler sur un autre ton et de ne pas jouer à la plus maligne avec moi, tu n'aimerais pas perdre. Si tu ne veux pas finir en retenue pendant un mois et te prendre la plus belle correction de toute ta vie par une femme enceinte, je te conseille de revoir un peu tes manières et de te tenir tranquille. C'est clair ? »

Elle connaissait Sherlock Holmes? C'est plutôt rare chez les sorciers sauf chez ceux qui sont moitié-moitié et les né-moldus. De plus elle ne parvint qu'as marracher un sourire ce qui, je pense, n'était pas le but rechercher.

-Oui, très clair, du moins sur le fait que vos menaces c'est du vent. Je doute fort que le professeur Dumbledore tolère que vous vous en prenniez à une élève ensuite les heures de colle ne sont que des heures de colle et à moins de vouloirs faire savoir à tout le monde que le professeur Snape colle une élève parce que celle-ci étant de mauvais poil à 1h du matin ne s'est pas montré aimable envers la chérie du dit professeur. Cela dit je suis sure que cela lui ferrais une excelente reputation.

Sans attendre sa réaction je retourne vers le portrait et entre sans attendre dans la cuisine où un thé bien chaud m'attend surement. J'ai tout de même la politesse de laissez la porte ouverte après tout il semble qu'elle soit venue faire quelque chose dans la cuisine. Je demande à un elfe de maison si il veux bien me préparé un bon thé chaud et je suis servit quelques secondes plus tard.Je m'installe à une table et regarde les elfes travaillé notament Dobby qui porte encore des vêtements outrageusement mal assortis avec qui j'ai déjà eu le plaisir de parler lors de mes autres viré nocturne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofia Hassan
Mangemort
Mangemort
avatar

Messages : 183
Points rp : 2564
Date d'inscription : 15/08/2011
Age : 24

Identité du Sorcier
Baguette magique: Charme, crin de Licorne, 30cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Mangemort cherchant à se repentir

MessageSujet: Re: Fringale nocturne [Libre]   Dim 1 Juil 2012 - 23:17


    Sofia avait l'impression d'halluciner complètement alors que la jeune fille continuait de lui répondre, de plus en plus effrontément. Depuis quand les enfants étaient-ils devenus aussi mal élevés et effrontés ? Le respect ne devait plus faire parti des valeurs qu'on inculquait aux jeunes, de nos jours. Plus elle passait de temps avec cette gamine insupportable, plus Sofia se jurait que jamais son fils ne deviendrait comme elle.

    A force de l'entendre, elle en avait perdu tout appétit, en tout cas. Son envie de sandwich au bacon n'était plus rien comparée à l'envie qu'elle avait de lui en coller une. Ses menaces de tout révéler aux autres concernant sa relation avec Severus ne lui faisaient absolument pas peur, la seule chose qui l'inquiétait c'est que si elle frappait cette fille et que quelqu'un l'apprenait, elle aurait de plus gros soucis à gérer qu'une école remplie d'adolescents fantasmant sur les relations sexuelles du professeur de Défense contre les Forces du Mal.

    La jeune femme ne répondit au discours de la Poufsouffle que par un soupir méprisant. De toute façon, elle n'attendait apparemment aucune réponse puisqu'elle avait déjà tourné les talons pour entrer dans la cuisine. Bah voyons, manquait plus que ça. L'esprit de Sofia commençait sérieusement à s'échauffer. Elle en avait plus que ras-le-bol de cette gamine. Au lieu de la suivre dans la cuisine, la jeune femme sortit sa baguette et la pointa sans trop réfléchir sur la jeune fille. Elle pourrait bien témoigner contre elle, tant pis. A toute vitesse, la brune chercha dans sa mémoire un sort à lui lancer qui remettrait les idées en place à la Poufsouffle. Le premier qui lui vint à l'esprit fut un sort de l'invention de Severus qu'elle avait trouvé dans l'un des nombreux livres qu'il gardait dans sa bibliothèque personnelle. Un sort que personne ne connaissait et qui lui remettrait très largement les idées en place.

    En à peine deux secondes, tout s'enchaina. Sofia pensa à la formule, « Levicorpus » et la blondinette se retrouva pendue par la cheville au dessus d'un plan de travail alors qu'une bande d'Elfes de Maison se pressaient en dessous pour la regarder avec leurs yeux ronds. Aucune ne semblait près à agir, du moins pour l'instant. La jeune femme, satisfaite, tourna les talons et retourna d'où elle venait. Tant pis, elle s'achèterait un sandwich au bacon demain matin en se rendant au travail. Une dizaine de minutes plus tard, elle se glissait de nouveau sous les draps, se collant contre Severus qui dormait toujours paisiblement. Un fin sourire satisfait ornait ses lèvres.



#3e2a4d

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2183
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Fringale nocturne [Libre]   Lun 2 Juil 2012 - 13:28

La Miss ne semblais pas appréciée mes paroles, grand bien lui en fasse ce n'était pas fait pour cela après tout. Elle semblais sidéré par le peu de respect que je lui manifestais. En même temps il est normale que je ne la respecte pas je ne la connais ni d'Eve, ni d'Adam , il ne s'agit pas non plus d'un professeur. Donc dans son cas si elle voulais mon respect il fallait le gagner.

Certaines personnes le gagne rapidement comme Jennifer qui en plus d'avoir tenue tête à des Serpentard pour moi alors qu'elle ne me connaissait pas à ensuite décidé de discuter avec moi.
Son courage et sa gentilles lui ont rapidement permis de gagner mon respect et ceux malgré le faite que certains soirs elle deviennent une véritable louve.

C'est tout le problème aujourd'hui, on accorde le respect à une personne en fonction de ses origines, de son âge et parfois de son état. C'est d'ailleurs pour cette raison que Jennifer cache sa maladie. Car si quelqu'un venait à l'apprendre elle serait renvoyer de Poudlard parce qu'elle serait considéré comme dangereuse. A tord si l'on veux mon avis. De plus, elle perdrait le respect de bien des personnes alors qu'il s'agit d'une des filles les plus belles et les plus gentilles que je connaisse.

Tandis que d'un autre côté l'on respecte June MacKenzy, elle n'est respecter que pour son ascendance et son talent à médire sur les autres. D'ailleurs c'est bien son seul talent ce n'est pas comme si elle pouvais briller autre part de toute façons avec le peu de jugeote qu'elle as.

Voila ce à quoi je pensais en buvant tranquillement mon thé quand d'un coup je me retrouva suspendue la tête en bas avec un grand nombre d'elfe qui me regardaient les yeux rond. Je lança un regard noir vers "l'adulte " qui n'avais rien trouvé de mieux à faire que de me suspendre ainsi la tête en bas. Quel réaction mature, une élève de 3 ème années auraient fait la même chose. Certes elle as choisit un sort peu courant voir quasiment disparu mais depuis qu'un certain Serpentard m'y as soumis il y as quelques temps je rechercher le sort qui mettait fin à cette position ridicule, en vains jusqu'as maintenant. Je risquais donc de devoir attendre que le sort prenent fin de lui même vu qu'elle n'est pas resté à côté, ce qui prend un certains temps...

Mais l'attente fut de courte duré, je m'écrasa au sol et me frotta la tête, une nouvelle bosse et bien j'ai vraiment de la chance...Je vis qu'un elfe me sourit il est vrai que la magie elfique est bien supérieur à la notre en faite, pas besoin de baguette ni de formule ils leurs suffit de penser à ce qu'ils veulent et hop c'est fait. Bien qu'elle ne soit pas offensive elle reste très pratique. Je le remercia d'un sourire et but le reste de thé, la chance que j'ai posé la tasse juste avant de subir le sortilège. Je retourna ensuite dans mon lit sans toutefois parvenir à me rendormir.


Fin du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fringale nocturne [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fringale nocturne [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baptême de Nuage Noyé et Nuage Nocturne | Libre au Clan
» Fringale nocturne et poêle à crêpes [PV Derek]
» Petit creux nocturne [libre]
» [Octobre 1990] Fringale nocturne - ft Raivis ~
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Sous-Sols :: Couloirs-