- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 "Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Justin Scott
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 100
Points rp : 2163
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de saule, ventricule de coeur de dragon, 31 cm.
Ascendance: Mêlée
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: "Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]   Lun 18 Juin 2012 - 13:51

14 Janvier 1997


Il était 19h00. Après une longue journée de cours, Justin, qui avait fini un petit peu plus tôt, s'était rendu directement à la Grande Salle. Il avait terriblement faim. Son ventre gargouillant de plus en plus en fort, il décida d'aller manger plus tôt que d'habitude, vers les 18h30. Après avoir englouti une aile de poulet, des pâtes et des carottes, son repas terminé, il avait décidé de faire un petit tour aléatoire dans le château, se guidant uniquement par le Hasard. Cette envie le prenait souvent, il fallait le préciser. Mais bon, après tout, c'est avec le Hasard qu'on faisait des rencontres, non ?

Il rôdait dans les couloirs, son Manuel de Botanique à la main. En effet, depuis qu'il avait appris qu'il avait été recalé à l'épreuve de Botanique des BUSE, il ne pouvait se lasser de relire, feuilleter à nouveau les pages, cornées pour la plupart, du livre Mille herbes et champignons de magiques. Pour lui, c'était en se documentant sur les différentes plantes magiques qu'il arrivait à oublier la matière dans laquelle il avait échoué sans vraiment comprendre comment. Et, lorsqu'un doute le tenaillait, ou bien qu'il ignorait de nouveau un petit paragraphe de l'épais ouvrage consacré au monde végétal, il se replongeait dedans à la première occasion, doutant désormais affreusement de ses prédispositions en Botanique. Devant la surprise générale, et l'éventuelle exaspération de ses plus proches amis, Justin s'expliquait en une seule phrase, qu'il répétait à longueur de journée : "J'ai connu un échec auquel je ne m'étais pas attendu". Pour lui, cette phrase justifiait pleinement son comportement nerveux et incompréhensible pour la plupart des élèves qu'il côtoyait chaque jour, à Poudlard.

S'étant une nouvelle fois replongé dans les pages poussiéreuses du manuel, il lisait, tout en marchant. Il ne se doutait même pas qu'il se dirigeait vers le Sous-Sol, ni même qu'il dérangeait un bon nombre d'élèves. En effet, il ne veillait pas s'il cognait quelqu'un, le bousculait, lui marchait sur sa chaussure ou s'il lui faisait salut. Justin en avait que faire : il lisait son manuel de Botanique. Pas même une explosion ou un séisme aurait pu le faire émerger de sa lecture si passionnante. Pourtant, ce n'était que de la Botanique, une matière que de nombreux élèves abandonnaient avec un grand soulagement et beaucoup de plaisir. Il était évident que Justin devait réviser ces priorités, surtout en ce qui concernait la matière qu'il idolâtrait tant.

En plus, ce soir, Justin n'avait pas réellement de chance. Oh non, on n'aurait presque dit qu'il était submergé par la poisse. En effet, il eut droit à de nombreuses plaintes, et même, par moment, à des insultes. Après avoir écrasé le pied d'une Serpentard, de 7ème Année, qui, d'ailleurs, lui adressa un gentil remerciement ("Et, Scott ! Sert à rien de réviser, tu as loupé tes BUSE, je te rappelle !"), il bouscula une Poufsouffle et évita de justesse deux Serdaigles, sans doute en couple.

Il marchait à présent depuis un bon quart d'heure, et n'avait plus croisé d'élèves depuis cinq bonnes minutes. Au croisement de quatre couloirs, il eut droit au Moine Gras qui, sans l'avoir fait exprès, traversa Justin, alors submergé par un froid glacial, comme si on lui avait versé des glaçons dans son dos. Sensation peu agréable, assurément. Il continua ensuite son périple, continuant néanmoins toujours à lire. Il allait tourner la cinquième et dernière page consacrée à la Branchiflore lorsqu'il fut projeté sur le sol pierreux, poussiéreux et froid des couloirs de Poudlard. Il était déjà tombé, dans un couloir, mais jamais avec une telle intensité ! Il tomba tête la première, et eut juste le temps de se le protéger avec ses deux bras. Heureusement, il aurait facilement pu se casser un nez ! Sous l'impact des deux élèves, Justin lâcha son livre, qui glissa jusqu'au pied de l'obstacle humain. Maugréant légèrement, il se massait le front, pour faire passer une légère migraine. Il releva ses yeux, et les posa sur l'individu, robuste, d'après le contact quelque peu violent qu'il avait eu avec lui, et fut étonné. Non, il ne s'attendait vraiment pas à lui. Il se releva, tout en dévisageant le grand adolescent. Après avoir ramassé son exemplaire de Mille herbes et champignons magiques de Phyllida Augirolle, il voulut partir. Seulement, il ne pouvait effectuer aucun mouvement. Une influence le laissait là, figé. Qui ? Quoi ? Comment ? Aucune idée. En tous cas, il était dominateur, car il maîtrisait parfaitement le jeune Poufsouffle. Justin crut même d'abord au Sortilège de l'Imperium. Seulement, ce n'était pas possible : les symptômes n'était pas ceux du Sortilage Impardonnable.

Devant lui se tenait un Serpentard, à la carrure développée et musclée et ... à la peau mate.

C'était Blaise Zabini.

[HRP : Pour la date, si elle te dérange, je peux encore la changer ! Ah, oui, le post n'est pas très long. J'ai jamais été doué pour commencer un RP ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: "Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]   Mar 19 Juin 2012 - 23:40

    Blaise venait de sortir de la Grande Salle après un diner des plus satisfaisants. D'abord il avait passé l'après-midi en cours de Potions, chose qui était des plus épanouissantes en attendant les cours d'Histoire de la Magie, et ensuite, il avait eu le plaisir de déguster son plat préféré -de l'agneau en sauce.

    Pour combler le bonheur du métis, Théo Nott était -par hasard- venu s'assoir en face de lui et il avait ainsi pu savourer son mouton en contemplant béatement le plus bel être sur cette terre. Evidemment, le plus bel être sur terre n'était pas conscient de l'admiration qu'il suscitait chez Blaise et ne faisait rien pour améliorer l'état d'étroitesse de son pantalon à s'humecter les lèvres ainsi.

    Ô combien Blaise aurait aimé être une serviette à ce moment précis ! Mais telle n'était plus la question, car le brun tant convoité était déjà sorti avant que Blaise ne commence son dessert. Aussi, la part de tarte à la mélasse lui sembla définitivement plus fade sans les belles prunelles opalines de Théo.

    En attendant, Blaise était sorti de table, laissant Draco roucoulé avec son insupportable copine, accompagné de Pansy qui voulait elle aussi rejoindre le dortoir promptement. Le métis avait discuté avec la brune en descendant aux cachots mais en arrivant à la tapisserie, il se rendit compte qu'il avait oublié son sac à table.

    Se maudissant d'être un pareil crétin et recevant les railleries de Pansy qui se moquait de la cause de son étourderie, Blaise la salua devant la tapisserie de Serpentard et repartit dans l'autre sens en soupirant. Qu'il pouvait être stupide quand Théo apparaissait -ou disparaissait d'ailleurs- c'était affligeant !

    Alors qu'il allait pivoter pour emprunter le couloir menant à la Grande Salle, il entra de plein fouet dans une masse apparemment en mouvement qui fut subitement repousser dans la direction dont elle provenait, avec la même force sinon davantage qu'elle était venue.

    Blaise ne se rendait pas compte qu'il marchait vite et que l'élève -car s'en était bel et bien un- qu'il avait percuté devant se déplacer avec plus de mollesse au vue de la chute qu'il venait de faire. Le métis aurait pu se précipiter pour aider le malheureux à se relever, mais il n'en fit rien.

    Il s'appliqua uniquement à le détailler de la tête au pied. C'était un Poufsouffle de sa promotion nommé Justin. Que Blaise connaisse son prénom -lui qui n'était absolument pas physionomiste- signifiait deux choses : Justin était un spécimen mâle plutôt attrayant et Justin avait déjà dit ou fait quelque chose laissant entrevoir au métis une brèche où se glisser pour faire succomber le jeune Poufsouffle.

    Aussi, Blaise resta droit comme un "i", tous ses sens en alerte, son expression la plus imposante peinte sur son visage, l'air puissant et dominateur en gonflant le torse et contractant les abdominaux. Il attendit que Justin se relève pour lui envoyer un regard à glacer le sang et la moelle des os.

    Alors que la silhouette gracile du châtain tremblait devant lui, comme incapable de bouger, Blaise changea d'attitude et envoya un sourire d'un charisme éblouissant au Poufsouffle qui n'osait toujours pas bouger.

    S'approchant au plus près de Justin, Blaise se colla à lui, laissant leurs torses s'effleurer à peine. Dans un souffle à peine plus bas qu'un murmure, il glissa à son oreille de sa voix rauque :

    "Alors Justin, tu m'as l'air troublé. Tu t'es cogné la tête ?"


Dernière édition par Blaise Zabini le Mar 17 Juil 2012 - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justin Scott
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 100
Points rp : 2163
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de saule, ventricule de coeur de dragon, 31 cm.
Ascendance: Mêlée
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: "Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]   Mer 20 Juin 2012 - 9:28

Justin se releva avec un peu de peine, il fallait être sincère. Le coup avait été brusque, et le choc relativement violent. Après s'être relevé, Justin, comme un idiot, était resté debout devant le grand gaillard qu'était Zabini Blaise.

En toute franchise, Blaise était un très beau garçon. Si Justin avait été une fille, il (ou elle, comme vous voulez) serait tombé dans ses bras musclés depuis bien longtemps. Avec son teint mate, apportant en lui un charisme ravageur et irrésistible. Seulement, Justin n'avait pas d'attirances homosexuelles, et n'avait aucune envie de tomber dans les bras de Blaise, adolescent au physique idéal et parfait. Aussi, le Poufsouffle avait entendu parler de quelques relations ... différentes du Serpentard. Oui, il avait entendu qu'il avait eu quelques conquêtes, toutes masculines. En son for intérieur, il n'avait rien contre la communauté homosexuelle, qu'elle soit moldue ou sorcière. En effet, il préférait connaître un ami ou un proche amoureux d'un homme -donc du même sexe- plutôt qu'un ami presque misanthrope, malheureux dans sa vie amoureuse. Après tout, ils avaient bien le droit de s'aimer, non ? En fait, Justin admirait leur courage. Souvent au milieu de regards moqueurs et indécents, ils souffraient du regard porté par une société réticente aux nouvelles relations amoureuses. Après tout, on ne décidait pas de le devenir. On nait, on vit et on meurt homosexuel. Si c'était un choix, de nombreux personnes persécutées par une différence sentimentale qui, parfois, n'était pas voulue. De ce côté là, Justin respectait parfaitement le choix de Blaise.

D'ailleurs, le Serpentard étirait sur son visage sombre un sourire éclatant et jovial. Justin ignorait comment l'interpréter. En effet, était-il hypocrite, ou sincère ? Justin prit alors la résolution de rester sur ses gardes, dans la mesure où il ne connaissait pas personnellement Blaise. Mais, il pouvait être étonné positivement par le Serpentard. Tous les verts et argents n'étaient pas un Drago Malefoy incarné, tant dans son arrogance peu maîtrisée et répandue ou par sa méchanceté gratuite et triviale. Au fond lui-même, Justin espérait être agréablement surpris par Zabini.

D'ailleurs, en parlant du loup, Blaise avait adopté une position surprenante, inhabituelle et désagréable. Il avait gonflé son torse. Effectivement, le Poufsouffle s'en était rendu compte, le grand mate retenant son souffle. Ne comprenant pas réellement comment et pourquoi, cette posture apportait au Serpentard une touche d'arrogance, mais cette fois-ci plus douce et charmante. C'était rare, d'ailleurs. Il est certain que ce comportement aurait été ridicule, presque pitoyable chez un autre élève de Poudlard.

Néanmoins, Justin fut quelque peu bouleversé par l'acte inexplicable du Serpentard. En effet, sans aucune raison logique apparente, Blaise s'était collé à Justin, effleurant, un court instant, le torse aussi musclé du Poufsouffle. Une chaire de poule se répandit sur l'ensemble de la paroi épidermique de Justin. C'était bizarre, il n'avait jamais ressenti ça ... Des bulles d'air s'étant formé sous son épiderme, Justin écouta attentivement Blaise :

"Alors Justin, tu m'as l'air troublé. Tu t'es cogné la tête ?"

Il y avait de quoi l'être ! Respirant un peu plus fort, plus irrégulièrement, Justin pensait à toute vitesse. "C'est bizarre. Il a un comportement presque offensif, comme s'il ... Non, ce n'est pas possible ! Pas moi ! Et puis, comment peut-on apporter autant d'importance à un simple contact, bénin et insouciant ? Justin, tu craques de nouveau ... Mais attends ! Il connaît mon prénom ! Or, je ne lui ai jamais dit qui j'étais. On est peut être dans la même promotion, mais ce ne veut pas forcément dire qu'il doit me connaître. Moi-même, je ne connais pas tous les 6ème Années ! Roh, Justin, tu délires, voilà tout ! Et reste calme, il ne va pas te manger !"

Justin, étirant, du mieux qu'il put, un large sourire, répondit au Serpentard, se voulant impérieux dans sa posture :

"Tout va bien, Blaise. Pas de soucis. Au fait, je ne t'ai pas fait mal, à toi ?".

Montrant le Manuel de Botanique, il expliqua :

"Je lisais, quand je te suis rentré dedans. Ça m'arrive souvent, de lire. Euh ... excuse-moi ..."


Pour une raison inconnue, Justin se sentait gêné, mal à l'aise. Blaise, tant par son corps que par sa personnalité, était intimidant. Mais, pour combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: "Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]   Jeu 21 Juin 2012 - 15:50

    Blaise s'amusa de voir le Poufsouffle incapable de lui répondre, comme s'il cogitait à toute vitesse sur la chose la plus intelligente -ou la moins stupide- à lui dire. Mais ça prenait plus de temps que ça aurait du et il avait par la même, l'air extrêmement idiot.

    Le métis n'en pensait rien, il aimait provoquer ce trouble évident chez les hommes qu'ils fréquentaient. Ca signifiait presque toujours qu'il parvenait à ébranler leurs positions hétérosexuelles fermes et définitives en y insinuant un doute, infime parfois, mais qui faisait tanguer l'immense château de cartes qu'était la sexualité d'un adolescent en rut.

    Blaise s'amusait donc à jouer de son charme, testant la résistance du châtain qui tentait cette fois d'afficher un immense sourire, rappelant plus sa nervosité que sa joie d'être là, illuminant tout de même son visage rond. Il se redressait aussi, prenant une posture qui se voulait imposante mais qui le rendait plutôt ridicule -ce que Blaise trouvait attendrissant.

    C'était impressionnant comme il oubliait vite Théo dans ce genre de moment où il pouvait se livrer à son jeu favoris : essayer de détourner les hétéros. Ca avait déjà marché une dizaines de fois -Blaise louait la versatilité de certains mâles, sinon il serait sans doute toujours puceau- et ça amusait le métis d'autant plus à chaque nouvelle tentative.

    Justin était une proie parfaite : le visage charmant, un corps agréable à regarder et un petit cul ferme qui attirait indéniablement l'oeil avisé du connaisseur que Blaise était, une personnalité calme mais timide et une grande proportion à se laisser influencer. Tout ce dont le métis pouvait rêver.

    A présent, le Poufsouffle semblait déterminé à communiquer. Allons donc !

    "Tout va bien, Blaise. Pas de soucis. Au fait, je ne t'ai pas fait mal, à toi ?"

    Blaise éclata de rire. Il était un bloc de muscles qui avait fait voler le pauvre Justin à deux mètres, et il lui demandait s'il allait bien ! C'était hilarant. Blaise se contenta de hocher la tête, lui enjoignant de poursuivre.

    "Je lisais, quand je te suis rentré dedans. Ça m'arrive souvent, de lire. Euh ... excuse-moi ..."

    Ca y est. Le bégaiement était l'un des signes précurseurs que la stratégie de Blaise fonctionnait. Bien sur cela pouvait être uniquement lié à la timidité de Justin, mais ça pouvait aussi être du au trouble qu'il éprouvait en ce moment à le sentir si proche. Et le métis aimait à penser que c'était la seconde option la bonne.

    Vu l'état avancé de dépression de Draco, la rupture difficile dont sortait Pansy et la glu dont s'entichait le blond en permanence, Blaise ne serait pas contre l'idée de passer une soirée un peu plus intéressante. Aussi il allait tenter sa chance, peut importait le résultat final !

    "Ne t'inquiète pas, répondit Blaise en s'approchant encore davantage pour attraper le livre que tenait le châtain. Tu aimes la botanique à ce que je vois. Je connais une espère de plante très intéressante, je pourrais te la montrer si tu veux !"

    Le métis fit une pause, glissant un doigt dans les mèches ondulés qui pendaient autour du visage de Justin. Sa voix rauque faisait vibrer ses cordes vocales et sa pomme d'Adam ascensionnait à mesure que ses lèvres charnues articulaient chacun des mots qu'une langue rose dessinait.

    Blaise s'appliquait à sortir sa langue pour humecter ses lèvres régulièrement, à jouer dans les tons de sa voix pour la rendre plus sensuelle et à rapprocher davantage son torse de celui de Justin, son doigt toujours perdu dans ses boucles.

    "Il s'agit d'une racine grimpante, rigide au tronc très épais qui a une affection particulière pour les milieux chauds et humides."

    Blaise fit une pose, glissant presque sa main entière dans les boucles châtain de Justin.

    "Elle a besoin de beaucoup d'affection et de tendresse pour croitre, mais elle grandit très vite si on s'occupe bien d'elle."

    Blaise n'était pas sur que Justin comprenne le double sens évident de sa réplique et se dit que passer la vitesse supérieure sans attendre sa réaction serait peut être un peu prétentieux et risquait sans doute de griller son opportunité. Aussi, Blaise se tut et inclina un peu la tête dans une moue particulièrement érotique, les lèvres entrouvertes sur une langue à peine sortie.

    Il ne bougeait pas, respirant lentement en percevant le rythme du coeur de Justin augmenté. Sans dire un mot de plus, il attendit la réaction du jeune homme en face de lui en espérant qu'elle soit favorable à une discussion de botanique plus avancée ...


Dernière édition par Blaise Zabini le Mar 17 Juil 2012 - 16:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justin Scott
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 100
Points rp : 2163
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de saule, ventricule de coeur de dragon, 31 cm.
Ascendance: Mêlée
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: "Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]   Ven 22 Juin 2012 - 17:32

Zabini était très entrepreneur, d'après ses apparences. Le métis, de Serpentard, s'était dangereusement approché de Justin, un peu trop même, pour son goût. Était-il dans le collimateur du sorcier, attiré par les hommes ? A priori, oui. Mais bon, il fallait encore le confirmer. Le cerveau du Poufousouffle cogitait intensivement. En son for intérieur, Justin était partagé entre une réticence, hésitante et réservée, et une excitation curieuse, troublante et tentatrice. Non seulement il essayait de se rattacher à ses dernières valeurs hétérosexuelles, que Blaise s'efforçait de brouiller, mais il luttait contre une envie toujours plus dominatrice d'un début de relation homosexuelle. C'était étrange pour le jeune Poufsouffle, d'être ainsi confronté à des sentiments dont il n'avait jamais fait face auparavant. Pour lui, c'était un nouveau départ, presque une reconversion. Sa vie était près d'un énorme tournant de sa vie, si vraiment il se jetait dans la sphère communautaire gay. Il avait vraiment du mal à s'imaginer en couple avec un homme, jusqu'alors habitué par une relation homme-femme. D'ailleurs, il lui arrivait plusieurs questions, des doutes, sur la vie d'un parfait homosexuel ... Tout d'abord, leur influence dans la société. Quelle vision auraient les autres élèves de Poudlard et le corps professoral à propos d'une relation différente, hors norme, à laquelle de nombreuses personnes n'arrivent pas à s'y faire. Des sorciers conservateurs, il en existerait toujours ! Ensuite, qu'est-ce qu'il y avait de différent, d'une relation à l'autre ? Les rapports sexuels, évidemment, mais quoi d'autres ? Enfin, que penseront les parents des deux amoureux ? Dans tous les cas, une telle relation apporterait une période d'adaptation difficile, douloureuse et peu agréable. Si vraiment le jeune Poufsouffle devait céder à ses pulsions homosexuelles, il est certain qu'il serait, dans ses débuts, un peu mal à l'aise.

Et le pire, c'était que Zabini Blaise ne l'aidait pas du tout. Oh non, pire que ça même. Il s'amusait, presque. C'était facilement visible à son comportement, et ses paroles. Pour commencer, s'approcher, de telle manière que deux torses masculins puissent se frôler, ce n'était déjà pas très ordinaire. Ensuite, adopter des moues érotiques et une posture sensuelle n'était non plus pas très anodin. Et puis, utiliser une image coquine, presque déplacée, rendait vraies n'importes quelles hypothèses. Vraiment, il ne suffisait pas d'avoir des idées mal placées pour comprendre l'illusion implicite du Serpentard, plus sensuel que jamais. En effet, il avait osé dire :

"Ne t'inquiète pas. Tu aimes la botanique à ce que je vois. Je connais une espère de plante très intéressante, je pourrais te la montrer si tu veux !".


Au début, tout le monde aurait pu croire à une réelle plante, du règne végétal. Justin, à ce moment, était très surpris, par la réplique du métis. On ne rencontrait pas tant d'élèves appréciant la Botanique. Ces élèves ne couraient pas les rues, et Justin le savait ! Aux premiers abords, le métis semblait réellement intéressant. Jusqu'au moment où il ajouta :

"Il s'agit d'une racine grimpante, rigide au tronc très épais qui a une affection particulière pour les milieux chauds et humides."

Encore là, ça passait, bien que l'illusion à un sexe mâle soit désormais plus persistante. Déjà là, il peu évident, au Poufsouffle, de s'imaginer autre chose que le métis musclé, nu. Ce n'était pas digne, il le savait. Mais depuis quand le sexe était-il digne ? Il rêvait de baisers, de caresses sur des muscles ronds et bien formés, de baisers langoureux, d'effleurements de lèves humectées et pulpeuses, d'étreintes intimes et câlines ...

Le Serpentard continua, renforçant l'image qu'il souhaitait absolument donner. Un esprit coquin, qui ne dérangeait pas trop Justin, bien que l'image soit un peu vulgaire :

"Elle a besoin de beaucoup d'affection et de tendresse pour croitre, mais elle grandit très vite si on s'occupe bien d'elle."

C'était diaphane, vraiment. Qui pouvait ignorer l'allusion au sexe masculin ? Personne, même pour la personne la plus chaste du monde.

En ce qui concernait Justin, le jeune Poufsouffle se sentait de plus en plus mal à l'aise. Si tout ce concrétisait, ce serait la première fois qu'il aurait eu une relation, une expérience avec un homme. Il n'appréhendait pas, mais redoutait tout de même une légère complication. Justin, bercé une langueur qu'il méconnaissait encore, ne s'était même pas rendu compte que le Serpentard avait glissé sa main dans sa chevelure bouclée. un émoi, grandissant, comprimait une pression dans le pantalon du Poufsouffle. Sa fluctuation sanguine se concentrait notamment dans la partie intime et sensible des Hommes, et tentait, avec la plus grande discrétion, de dissimuler la bosse longue qui se formait sous sa robe de sorcier. Décidément, il avait développé, contre son gré et sans le savoir, un goût récent pour la gente masculine.

Justin ne pouvait plus se contenir. Arrivé à cette situation là, il ne pouvait faire machine arrière. Et, une telle occasion ne se présentait pas souvent. Il posa délicatement sa main sur l'un des pectoraux du métis, et pressa tendrement le muscle sous ses doigts. Il approcha ensuite son visage de celui du Serpentard, l'inclina, et ferma les yeux. Il colla ses lèvres à celle de Zabini, et échangea un baiser langoureux.

Il venait de signer son arrêt de mort. Enfin, seulement pour son côté hétérosexuel ...


Dernière édition par Justin Scott le Lun 25 Juin 2012 - 13:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: "Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]   Sam 23 Juin 2012 - 2:25

    Blaise n'avait pas eu besoin de rester ainsi très longtemps avant d'observer l'influence de ses paroles et ses actes sur le comportement de Justin. Ses boucles châtains douces et parfumées dansaient toujours entre ses doigts quand le métis perçut enfin ce qu'il attendait tant sur le visage du Poufousffle.

    Chacun de ses gestes, chacun de ses mots, Blaise les avaient savamment étudié, rentrant dans une litanie presque routinière qu'il jouait parfois lorsque un hétéro lui plaisait. Il savait le trouble qu'il pouvait provoquer, il connaissait ses atouts et maitrisait parfaitement son corps pour servir son objectif.

    Mais étonnement, Justin avait été extrêmement réactif. Jamais aucun de ceux que Blaise avait séduit auparavant n'avait cédé aussi promptement à ses avances. La plupart du temps, le rentre-dedans franc et graveleux marquait une phase de rejet qui serait suivi du doute et parfois de l'envie.

    Chez le châtain, c'était différent ! La réplique de Blaise l'avait immédiatement atteint, attaquant ses contre-forts, brisant ses défenses, s'emparant de la forteresse de son esprit. Le métis voyait sur le visage de Justin toutes ses réflexions qui prenaient parfois de semaines à d'autres.

    Blaise les imaginait sans peine pour les avoir lui même vécu : serait-ce mal ? devrais-je céder ? à quoi dois-je m'attendre ? que vont penser les autres de moi ? que pensera ma famille ? suis-je vraiment ainsi ? comment être sur ?

    Mais généralement, la seule réponse à la tentation, était d'y céder et Justin trouvait surement ses réponses en abandonnant la bataille, en déposant les armes à ses pieds et en s'abandonnant dans ses bras.

    Blaise n'aurait jamais pensé atteindre le châtain aussi vite. Il s'apprêtait surtout à le séduire de la plus éhonté des manières pour le piquer au vif et susciter chez lui une réaction quelconque. Même s'il connaissait son pouvoir sur les hommes, Blaise n'était pas dupe : le processus menant un hétéro à s'ouvrir à ce genre d'expérience était long. Ou alors ...

    Ou alors Blaise s'était tout simplement attaqué à un être en plein doute, dont la sexualité incertaine ne demandait qu'à s'épanouir à travers une étreinte virile et musclée. Etait-il possible que Justin se plie si vite à son désir puisqu'il le ressentait depuis un moment ? Le métis n'en avait que faire.

    Profitant de son sourire énigmatique traduisant toujours combien le Poufsouffle s'interrogeait, Blaise glissa son genou entre ses cuisses fuselées et laissa ses doigts se perdre davantage encore, atteignant sa nuque qu'il pressait légèrement pour rapprocher leurs visages, mêlant presque leurs souffles.

    Ce fut sans doute lorsqu'il plongea son regard foncé dans les orbes assombries par le désir de Justin, que le métis perçut le changement qui venait d'opérer. Les doutes l'avaient abandonné, laissant place à l'excitation qui s'emparait progressivement de tout son corps, provoquant soubresauts et frémissements.

    Lentement, Justin posa une main hésitante mais désireuse sur son torse, effleurant son muscle rond et contracté par l'envie pour le caresser de la pulpe de ses doigts. Le châtain se montrait inquisiteur, voulant aller lui même au contact de ce qui perturbait ses sens. Il voulait garder le contrôle et pour l'instant, Blaise lui offrit de prendre le temps de découvrir ce qu'il ressentait.

    Contre son genou, le métis sentit bientôt une protubérance poindre entre les cuisses du jeune homme, gonflant à mesure qu'il caressait ses cheveux, détendant les muscles de sa nuque pour l'inciter à s'approcher encore. Les lèvres entrouvertes, appel à la luxure d'un baiser bourré de testostérone, Blaise jouait de son regard de braise pour attirer Justin à lui.

    Le châtain finit par incliner la tête, les yeux clos avant de poser ses lèvres sur les siennes pour ravir sa bouche avec passion et envie. Blaise eut du mal à contenir le feu qui déferlait dans ses veines tel un acide corrosif le poussant à se coller contre Justin, et laissa au Poufsouffle le temps de s'accoutumer à la sensation nouvelle d'une haleine d'homme se mêlant à la sienne, d'un bouc taillé chatouillant son menton, d'un odeur musquée emplissant ses narines.

    C'était long et langoureux, presque une torture pour le métis, mais lorsqu'il sentit toute la méfiance abandonner Justin, il renonça à tant de chasteté pour glisser sa langue entre les lèvres entrouvertes du châtain, goutant à la moiteur de son palais avec délice. La main perdue entre les boucles se pressa enfin contre sa nuque pour approfondir le baiser alors que son bras s'enroulait imperceptiblement autour de sa taille.

    Blaise fut ravi par la beauté enchanteresse du visage rond et charmant de Justin, les pommettes rosies et les cheveux en bataille, les paupières closes dans une expression d'abandon d'un érotisme enivrant. Oubliant qu'ils étaient au milieu d'un couloir, -qui était étonnement vide d'ailleurs- Blaise fit pression de son corps contre le châtain, le plaquant contre le mur derrière eux.

    Le métis effleura le bassin de Justin du sien et ondulant légèrement sous les assauts répétés de sa langue, il faisait grossir la plante qu'il convoitait tant. Il ne pouvait s'arrêter, possédé par le désir et l'envie qu'il avait du Poufsouffle, de coeur qui palpitait contre le sien, de ce corps qui bougeait avec le sien, de cette bouche qu'il ravissait encore et encore.

    C'était plus fort que le plus violent des coups de poing, plus intense que la plus vertigineuse des figures de Quidditch, plus délicieuse que la meilleure des friandises, plus grisant encore que dans ses souvenirs.

    Blaise se laissait envahir par l'excitation, muée en une véritable frénésie tant la fragrance émanant des boucles châtains le ravissait. L'odeur de la peau de Justin qui perlait ça et là de gouttelettes salées retournait ses sens et lui donnait envie de la gouter.

    Le métis aurait aimé que jamais ce moment ne se termine aussi lorsqu'il fit mine de s'éloigner du Poufsouffle, le temps d'un regard langoureux empli de fièvre, il pria pour que sa demande soit exaucée. Dans un râle rauque, presque implorant, le corps toujours plaqué contre le sien, respirant en rythme, front contre front, il lui avoua :

    "Justin ... Je te veux !"

    Leurs lèvres se touchaient presque encore et il ne tenait qu'au châtain pour qu'à nouveau, elles se retrouvent et se caressent à l'infini ...


Dernière édition par Blaise Zabini le Mar 17 Juil 2012 - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justin Scott
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 100
Points rp : 2163
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de saule, ventricule de coeur de dragon, 31 cm.
Ascendance: Mêlée
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: "Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]   Lun 25 Juin 2012 - 7:41

Tout était différent. Ici, Justin ne pouvait plus se fier à ses anciennes expériences amoureuses. Il avait affaire avec un homme ! C'était différent, bien qu'on ne pouvait réellement expliquer. Deux haleines viriles se mêlaient entre les lèvres des deux élèves, emplissant les narines d'effluves musquées, inconnues jusqu'alors. Dans l'enlacement amoureux et fougueux, des émois intimes grossissaient, formant une bosse reconnaissable sous les jeans. Les muscles thoraciques, sollicités dans les manipulations sensuelles et excitées, procuraient de l'endorphine à souhait. Bercés, tous les deux, dans une sensation de bien-être et de plaisirs retrouvés, blottis dans des bras musclés et puissants, les deux adolescents s'adonnaient à des douceurs sensuelles. Blaise, ayant infiltré l'une de ses jambes entre celles du Poufsouffle, stimulait, sûrement de son plein gré, l'émoi grossi, excitant davantage les deux corps. Deux respirations accélérées, s'affrontant entre les deux commissures, se repoussant comme deux aimants opposés, s'attirant dans des élans d'amour et de désir. Dans l'étreinte protectrice des sarcasmes d'une société conservatrice des valeurs hétérosexuelles, blottis l'un contre l'autre, Justin savourait ces instants doux et agréables. Cette relation, si torride soit-elle, il la désirait depuis longtemps, bien qu'il ne le sût jamais. Mais, dans ses échecs amoureux hétérosexuels, Justin avait cherché la source de ses nombreux déboires. Aujourd'hui, il pensait avoir trouvé : peut-être n'était-il pas fait pour être en couple avec une femme ? Ou bien encore était-il bisexuel, mais préférait cependant la compagnie virile et les bras musclés d'un prétendant ? Autant de questions auxquelles Justin ne pouvait pas répondre. Du moins, pour le moment.

Il se laissait guider par Blaise, s'adonnant à son expérience homosexuelle. Après tout, il avait déjà plusieurs conquêtes à son actif, d'après les rumeurs ! De ce fait, il se laissa plaquer contre le mur, toujours guidé par le beau métis. Aussi, pour réveillé "sa plante", il ondula son bassin contre celui de Justin, éveillant ainsi ses pulsions sexuelles et torrides, ses galipettes nocturnes ou ses amusement personnels et intimes. Heureusement que le couloir était désert, d'ailleurs, car les adolescents manquaient cruellement de décence et de retenue. Une vue sur la scène aurait choqué plus d'un élève, assurément. Tandis qu'une bosse, opulente et imposante, se formait dans les sous-vêtements de Zabini, ce dernier ne pouvait plus s'arrêter, ou nuancer calmement ses avances. On eût presque dit qu'il succombait à ses pulsions homosexuelles, voulant griller les étapes et participer à des ébats, des incestes. Justin, quant à lui, préférait être plus patient, et attendait une relation stable, certes rythmée par des relations sexuelles, mais aussi par du charme, de la douceur et une séduction continuelle. Rien que dans cet exemple, Justin comprenait que Blaise était sulfureux et impatient. Ce caractère différent apportait, chez Justin, une excitation nouvelle et amplifiée. Leur relation promettait d'être rythmée, assurément.

Justin apprit aussi rapidement que Blaise était entreprenant, et quelque peu buté. Il s'en rendit particulièrement compte, lorsque Blaise lui avoua, juste à côté de son oreille :

"Justin ... Je te veux !"

Et, il savait s'y prendre. En effet, il avait posé un regard langoureux sur Justin, plein de tendresse et de charme, l'obligeant presque à accepter sa demande implicite. Seulement, en y réfléchissant, Justin n'était pas persuadé qu'il aurait le courage de se dévoiler ainsi, dans le Justin homosexuel. En effet, il redoutait encore la réaction de ses proches, amis et parents, lorsque ceux-ci découvriraient la véritable sexualité de Justin. Il ne sentait pas apte à s'épanouir dans une relation. Le regard des autres élèves, voilà ce qu'il redoutait le plus. Un regard différent, éloquent même, porté sur vous, et votre partenaire. C'était évident et simple : les regards, tous insoutenables, l'aurait empêché de profiter pleinement de sa relation. Non, il ne voulait pas la gâcher, mais, sans le savoir, Blaise la faisait frémir, souffrir, la rendant frêle et fébrile. Il marqua un long temps d'hésitation. Enfin ...

Enfin, il ne pouvait plus revenir en arrière, après tout ! Il était là, à aimer Blaise, échangeant avec lui des baisers langoureux et des caresses ! S'il faisait ça, c'est qu'il le voulait, en son for intérieur ! Et, il était impensable qu'il soit ainsi, du jour au lendemain, privé du grand métis. Après tout, il lui avait fait découvrir les joies homosexuelles, non ? Il pouvait donc le remercier, pour tout ce qu'il avait fait.

Il prit alors Blaise par ses épaules, le retourna, et la plaqua tendrement contre le mur contre lequel, quelques instants auparavant, il s'était adossé, profitant des tendresses amoureuses que lui prodiguaient le Serpentard mate. Il posa sa main sur son torse, et descendit, parcourant ainsi ses abdominaux, pour s'arrêter au niveau du flanc. Puis, voulant surprendre son partenaire, Justin glissa sa main sous le pantalon du métis, inspectant, au toucher, les recoins intimes et échauffés du métis. Féru de Botanique, il était normal qu'il se préoccupât de sa plante, non ? Laissant libre court à sa main, Justin poursuivit sa réponse, en embrassant fougueusement le Serpentard. Enfin, il acheva sa réplique en explorant son cou, parcourant son itinéraire épidermique avec sa langue. Quelques suçons complèteront facilement sa réponse.

Satisfait de lui-même, Justin savait à l'avance que Blaise serait enjoué par la réponse positive que le Poufsouffle lui avait donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: "Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]   Lun 25 Juin 2012 - 14:16

    Blaise n'eut pas longtemps à attendre pour recevoir une forme très sympathique de réponse qui fut bien plus explicite qu'un millier de mots. Justin avait échangé leurs places et se tenait à présent au dessus du métis, et couvrait à nouveau sa bouche de la sienne pour un baiser au gout inédit de l'aventure.

    Avant que Blaise ne put offrir au châtain l'un de ses sourires torrides et satisfaits, Justin glissait déjà sa main contre son ventre, caressant de la pulpe de ses doigts le dessin parfait des courbes de ses abdominaux. Bientôt la paume brûlante du Poufsouffle rejoignit son flanc et la courbe de sa hanche pour continuer son périple entre les cuisses de Blaise.

    Blaise haussa un sourcil dubitatif lorsque Justin laissa descendre sa main dans son pantalon d'uniforme, explorant à tâtons le contenu plutôt volumineux qui grossissait encore à son contact. Ainsi donc le châtain avait totalement oublié ses craintes et ses doutes et s'abandonnait à ses inhibitions.

    Savourant le contact de cette main contre sa queue, Blaise grogna de plaisir. Il ne bougeait pas, laissait Justin à ses explorations en restant le plus calme possible. Il retenait ses pulsions et ses envies, appréciant, les yeux clos, la langue du châtain qui descendait contre sa jugulaire avec appétit.

    C'était délicieux et même s'il bouillait quelques part en Blaise une force impatiente qui n'attendait que de passer à l'attaque, il s'étonna d'apprécier de ne rien faire. Il ne fallait pas non plus que cela s'éternise car les doigts de Justin jouant sur son boxer commençait à faire leur effet et le métis ne pourrait bientôt plus rien contrôler.

    Arrachant encore un baiser au châtain, Blaise commença à s'éloigner de son corps vibrant. Glissant une main dans la sienne, leurs doigts entrelacés, le métis entraina Justin à sa suite, abandonnant là le livre de botanique et l'objectif de Blaise de récupérer son sac un jour.

    Les deux garçons arpentèrent le couloir en sens inverse, Blaise marchant devant, se retournant parfois pour voler un baiser à Justin, jusqu'à atteindre une lourde porte en bois. Avec un sourire goguenard, le métis prononça un sortilège et déverrouilla le battant d'un clic sonore. Blaise attrapa une dernière fois la lèvre de Justin entre ses dents avec délice et s'écarta encore.

    "Viens avec moi", murmura-t-il d'une voix rauque d'un érotisme intense, en passant la porte.

Suite Ici : "Tu es vraiment sur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Je t'en supplie, ne refais plus jamais ça ..." [PV : Blaise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ASH' || Ne refais plus JAMAIS ca...
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Sous-Sols :: Couloirs-