- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]   Jeu 5 Juil 2012 - 11:40

25 Janvier 1997


    Cela faisait déjà dix jours que Blaise n'avait plus parlé à Draco. Depuis leur dispute dans le parc, le métis n'avait pas céder à son engagement de ne plus l'approcher. Et bien que ce soit très difficile pour lui d'ignorer royalement son plus vieil ami, il s'y tenait.

    Il avait été immensément déçu par celui qu'il estimait le plus dans le château et rien ne changerait la profonde entaille qui creusait sa poitrine lorsqu'il pensait au blond. Mais dans un sens, il préférait regarder Draco tomber après tout avoir fait pour lui que de tomber avec lui en n'ayant jamais été parfaitement honnête.

    Après tout, sa femelle avait sans doute raison à son propos. Peut être se complaisait-il dans sa situation et n'avait rien envie d'y changer. Peut être lui suffisait-elle comme sous-fifre et ne voyait-il plus l'intérêt d'un ami qui s'opposait à lui.

    Et même si tout cela blessait Blaise à un point que seul Pansy pouvait sans doute imaginer, il ne pouvait rien faire de plus si Draco ne faisait pas un pas dans son sens. Il était hors de question qu'il renie sa fierté et aille s'aplatir devant le blond. Il consentirait peut être à s'excuser mais seulement si Draco le faisait d'abord.

    Blaise était parfaitement conscient qu'avec cette mentalité -que le blond devait partager- il y avait peu d'espoir que les deux amis ne se reparlent un jour. Et c'était sans doute ce qui lui faisait le plus mal, car Draco devait probablement penser la même chose de son côté.

    Aussi avait-il décidé d'aller un peu s'entrainer, seul, puisque supporter son équipe devenait de plus en plus compliqué à présent qu'il ne parlait plus à Draco. Car n'en déplaise à Blaise qui trouvait cela aussi inutile qu'orgueilleux, la loyauté des Serpentard allait à leur Prince.

    Le métis avait revêtu son habituel cape de fourrure blanche par dessus son uniforme d'entrainement et se dirigeait vers le terrain. Mais avant de s'y rendre et de noyer sa détresse dans les airs, il décida de faire un petit détour par les serres de Botanique. Avec un peu de chance, Justin y trainerait et il pourrait lui voler un baiser avant de s'entrainer ...

    Il fit le tour des trois bâtiments de verre et se pencha aux fenêtres embuées maculées de terreau, mais ne vit qu'un groupe de Poufsouffle de troisième années. Aucune traces de son châtain. Tant pis. Blaise fit demi-tour pour retrouver le sentier menant au terrain. Il se sentit étrangement blasé. L'envie de voler venait de le quitter et il se retrouva, seul au milieu du parc, comme perdu loin des siens, sans but et sans envie.

    Ce n'était pas une sensation agréable. Le métis soupira et allait se rendre à nouveau au château lorsqu'il aperçut qu'une silhouette gracile le suivait et semblait se diriger tout droit sur lui. De si loin, il ne parvenait pas à distinguer de qui il s'agissait, mais il avait un mauvais pressentiment ...


Dernière édition par Blaise Zabini le Mar 17 Juil 2012 - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 3794
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 24
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]   Jeu 5 Juil 2012 - 16:22


Daphné poussa un énième soupir mais elle ne s'arrêta pas pour autant. On ne se rendait vraiment pas compte à quel point ce château pouvait être grand et plein de pièces, cachées, secrètes, visibles, de recoins et d'endroits où disparaître. Si on ne savait pas précisément où se trouvait une personne il fallait avoir vraiment beaucoup de chance pour la trouver. Et honnêtement, elle n'avait pas la moindre idée d'où pouvait se trouver Blaise Zabini en ce moment même, pourtant elle était bien décidée à le trouver et n'abandonnerait pas.

C'était révoltant de penser que la loyauté ne faisait pas partie des qualités qu'on prête à Serpentard car leur nouvelle «  Reine » en était plus que largement pourvue. On pouvait penser ce qu'on voulait de Daphné mais jamais on ne pourrait lui retirer cela. Après tout, c'était grâce à elle que Pansy et Ambre étaient sorties ensemble, c'était elle qui était intervenue auprès de sa pire ennemie pour qu'elle mette sa fierté de côté et qu'elle se déclare à la Serpentard, et ce dans le seul et unique but de voir sa meilleure amie heureuse. Bon, certes aujourd'hui elle le regrettait largement mais c'était tout de même une très belle preuve d'amitié. Et c'était elle qui aujourd'hui s'était mise en tête de réconcilier Drago et Blaise qui étaient bien trop fiers l'un comme l'autre pour admettre qu'ils le voulaient eux aussi. Bon sang qu'elle devait l'aimer ce crétin de Drago Malefoy pour aller jusqu'à mettre sa propre fierté de côté pour qu'il retrouve son meilleur ami.

Bien entendu, elle n'insisterait pas si Blaise lui riait au nez, elle n'était pas folle à ce point là. Mais elle ne serait pas tranquille tant qu'elle n'aurait pas essayé au moins un peu de les aider, même si elle pensait sincèrement que Drago était bien mieux sans l'autre idiot. Elle aurait voulu le laisser vivre sa belle romance avec son Poufsouffle et s'occuper de Drago toute seule. Mais elle voyait bien que malgré sa fierté et son indifférence publique, Drago souffrait en quelque sorte de cette dispute. Il était partagé, elle le savait mieux que personne, entre l'envie de tout dire à son meilleur ami et l'obligation de se taire. Il avait déjà beaucoup trop parlé pour son propre bien et celui de sa famille, il ne pouvait plus se permettre de dire quoi que ce soit. Hélas, Blaise n'acceptait pas ce silence. Daphné se sentait assez puissante et satisfaite, dans une certaine mesure, de cette situation. Elle repensait à la petite scène que Blaise lui avait joué quelques semaines plus tôt, dans la salle commune. Ses accusations comme quoi elle n'apportait rien de bon à Drago et qu'elle ne faisait que l'enfoncer un peu plus. En attendant c'était à elle qu'il avait choisi de se confier, à elle qu'il faisait confiance et maintenant que Blaise l'avait laissé tombé, elle était son principal allié. Et c'était elle qui ferait son possible pour apaiser les tensions entre eux, quand bien même elle ne supportait pas Blaise, simplement pour que Drago se sente mieux. Et qu'est-ce qu'il faisait, Zabini, lui à part hurler sur Drago dans le parc, lui donner des ultimatums, insulter sa petite-amie et ne plus lui adresser la parole pendant des jours ?

Enfin bref... Il ne valait mieux pas penser à ça maintenant car ça n'aiderait pas la jeune fille à être dans de bonnes dispositions pour faire son petit speech à Zabini. Enfin, si elle parvenait à lui mettre la main dessus, aussi ! Puisqu'il n'était pas censé être en cours et qu'il ne se trouvait ni dans la salle commune, ni dans son dortoir, le parc ou le terrain de Quidditch semblaient deux options probables. De ce fait, Daphné quitta le château et gagna le parc. Elle s'arrêta sur la dernière marche et observa d'un œil attentif les alentours à la recherche de sa cible. Bingo ! Quelques mètres devant elle, Blaise sortait des serres et semblait se diriger dans sa direction. Enfin, certainement pas vers elle mais il revenait vers une partie du parc un peu plus fréquentée. Bon, quand faut y aller, faut y aller... La jeune fille descendit la dernière marche et se lança à la rencontre de sa cible. Elle s'arrêta à quelques pas conservant une distance de sécurité qui ne serait pas de trop.

« Avant que tu ne dises quoique ce soit, Zabini, je ne compte pas te laisser tranquille tant que je ne t'aurais pas dit ce que j'ai à te dire alors laisse-moi parler et tu nous feras gagner du temps à l'un comme à l'autre. »

Elle l'observait, le visage impassible mais le regard brillant de cette détermination qui était devenue une seconde nature chez elle depuis quelques mois. Hors de question qu'elle ne perde plus de temps avec ces salades, elle lui dirait ce qu'elle avait à lui dire et elle partirait, à lui de voir ce qu'il comptait faire avec ça. Elle inspira profondément et ajouta :

« Je suis venue te parler de Drago. S'il y a la moindre chance pour que votre amitié compte encore un tant soit peu pour toi, laisse-moi finir et je ne viendrais plus jamais te prendre la tête. »








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]   Dim 8 Juil 2012 - 19:22

    Quand Blaise put enfin distinguer la silhouette qui venait à sa rencontre, il eut la très mauvaise surprise de reconnaitre la femelle Greengrass de Malfoy. Parfait, c'était la cerise sur le cheesecake. Rien ne pouvait être pire pour lui à ce moment précis que de tomber sur cette agaçante, que dis-je horripilante petite pimbêche.

    L'avantage indéniable de ne plus parler à Draco était tout de même de taille : il n'avait plus à supporter la présence de celle qu'il surnommait affectueusement, l'abominable garce. Une idée de Justin, c'était apparemment un qualificatif d'une série moldue qui désignait l'atroce concubine du meilleur ami du héros ... Parfait en somme.

    Blaise hésita un instant entre partir à l'opposé en faisant mine de la voir ni de l'entendre, ou bien la stupéfixer et donner son corps en dessert au calamar géant. La seconde solution était alléchante mais Blaise doutait de la validité possible de ses ASPICS s'il commettait un meurtre en tant qu'élève. Il serait obligé de devenir Mangemort et adieux les études de droit magique !

    Non ce n'était définitivement pas une bonne solution. En plus, le métis était contre la violence. Mais comme disait le dicton : "Si Vis Pacem, Para Bellum", alors après tout, une bonne gifle serait sans doute très efficace. Mais Blaise n'eut pas plus le temps de se poser des questions car la garce arrivait à grandes enjambées.

    Rien que son visage énervait déjà le métis qui soupira avant même qu'elle n'arrive à sa hauteur. Son expression contrôlée qui ne laissait rien transparaitre était aussi agaçant que son éternel sourire de façade. Blaise inspira profondément et se souvint à cet instant plus que n'importe quand pourquoi la simple vue d'un corps de femme le dégoutait.

    Comment Draco faisait-il pour se taper ... ça ? Non sérieusement, Blaise ne voyait pas comment faire avec toute cette maigreur, toutes ces courbes à des endroits inappropriés ... Brrrr.

    La solution était peut être qu'il ne se la tapait pas ! Et cette pensée ô combien salvatrice fut immédiatement choisi par Blaise qui préférait de loin imaginer un amour platonique entre ses deux là que des déhanchés furieux dans des salles de cours vides ... Ah non, c'était lui, ça.

    Alors qu'il se perdait dans des fantasmes hauts en couleur où Justin était le personnage principal, Blaise se détendit imperceptiblement et fut beaucoup plus ouvert quand la femelle arriva pour lui parler.

    Vraisemblablement, elle voulait le réconcilier avec Draco, voyez-vous ça. Mais évidemment, elle jouait sur son côté curieux et même s'il n'aspirait qu'à enfoncer des petites aiguilles dans ses yeux et ses joues pour voir si ça changerait l'expression de son visage, Blaise fut forcé de lui dire :

    "Vas y, je t'écoute. Qu'est ce que tu veux ?"


Dernière édition par Blaise Zabini le Mar 17 Juil 2012 - 15:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 3794
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 24
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]   Lun 9 Juil 2012 - 1:44



De toute évidence Blaise n'était pas ravi de la voir et c'était plus que réciproque mais pour le coup, il était temps que l'un comme l'autre laisse de côté son avis personnel sur son interlocuteur et qu'ils acceptent de se supporter un moment pour le bien de Drago. C'était la seule chose qui motivait Daphné et qui faisait qu'elle n'était pas encore partie en courant loin de cet idiot. Cela dit, il eut la gentillesse de ne pas l'interrompre pendant qu'elle faisait son petit discours et même s'il n'était pas particulièrement enjoué il accepta même de l'écouter dire tout ce qu'elle avait à dire.

Daphné regarda autour d'eux avant de se lancer, vérifiant qu'il n'y avait pas trop d'oreilles indiscrètes dans les parages. Elle se sentait particulièrement mal à l'aise à l'idée de ce qu'elle allai faire, ou plutôt dire, mais avait-elle vraiment le choix ? Elle était la seule dans toute cette histoire à être suffisamment intelligente pour mettre sa fierté de côté deux secondes et crever l'abcès, aucune chance que Drago ou Blaise ne le fasse alors que c'était pourtant leur problème. Enfin bref... Le fait est qu'après tout elle avait juré à Drago de ne rien dire de toutes ses petites histoires mais que si personne ne disait rien, les deux garçons ne parviendraient jamais à se rabibocher. Il lui fallait donc trouver les mots pour ne pas rompre sa promesse tout en étant assez convaincante auprès de Blaise. Ce ne serait pas une mince affaire mais elle tacherait d'y parvenir. Elle prit une profonde inspiration et se lança :

« Très bien, tu pourras dire ce que tu veux, je sais à quel point Drago est têtu et fier et que jamais il ne ferait le premier pas pour arranger les choses entre vous, tout comme tu ne le feras sans doute pas non plus puisque tu es aussi entêté que lui. »

Drago lui avait raconté leur dispute dans le détail après qu'elle ait longuement insisté, voyant bien qu'il n'était pas particulièrement ravi de la situation. Cela avait pourtant été difficile de lui faire cracher le morceau mais elle y était parvenue et à vrai dire elle avait compris la colère de Blaise. Bon, d'accord, elle lui en avait aussi énormément voulu d'avoir eu quelques mots pas très sympa à son égard. Mais il restait le meilleur ami de Drago et celui-ci s'était montré assez distant ces derniers temps, même s'il n'avait pas le choix. Pour quelqu'un ne connaissant pas tous les tenant et les aboutissant de l'histoire, il y avait anguille sous roche et c'était très vexant de ne pas avoir le droit d'avoir une explication claire. Elle ne pourrait pas en donner une à Blaise mais elle pouvait faire en sorte qu'il laisse tomber et qu'il pardonne à Drago ou qu'il retourne exiger des explications. Dans tous les cas, qu'il ne laisse pas tomber son meilleur ami.

« Il m'a raconté très exactement ce qu'il s'était passé entre vous. Je ne peux pas t'expliquer à sa place pourquoi il semble agir comme un sale con avec toi depuis quelque temps, pourquoi il te traite comme si tu ne comptais plus pour lui mais crois-moi, je t'en pris, fais-moi confiance sur ce point, tu es loin de la vérité. Il ne te le dira jamais mais tu comptes beaucoup pour lui et tu es son meilleur ami, il a besoin de toi. »

Jusque là, rien de nouveau sous le soleil. Elle ne faisait répéter que des choses que les deux garçons n'oseraient jamais se dire mais qui étaient pourtant la pure vérité et qui apaiseraient déjà pas mal les tensions. Le plus difficile arriverait maintenant.

« Je lui ai fait la promesse de ne rien dire et je la tiendrais, mais il faut que tu comprennes, et que tu acceptes cette idée : il est arrivé quelque chose, quelque chose de très grave. C'est trop tard maintenant, peu importe comment tu te sens par rapport à ça, tu ne peux rien y changer pour le moment. J'ai retourné la situation moi-même des centaines de fois et il n'y a aucun moyen de raisonner Drago, d'autant que ça ne dépend pas seulement de lui. Je ne sais pas si tu peux comprendre ce que je te dis, il s'est passé quelque chose, Blaise, et de cela la vie de plusieurs personnes dépend. Celle de Drago, celle de Lucius et de Narcissa, la mienne sans doute maintenant. Toutes ces vies dépendent de Drago et s'il te dit un seul mot il risque de nous faire tous tuer. C'est pourquoi il ne t'a rien dit et il continuera de ne rien te dire. »

Elle s'arrêta un instant pour reprendre son souffle et reprit de plus belle.

« Ce qui se passe est bien au-delà de votre amitié et d'une histoire d'égo, c'est bien au-delà de ma relation amoureuse avec lui. Il ne peut rien te dire, il est coincé. Tout ce que je sais, je l'ai appris en me trouvant au bon endroit au bon moment. »

Elle se permit de s'arrêter à nouveau, réfléchissant à une manière de mettre Blaise plus que sur la bonne voie pour faire parler Drago. La première fois qu'elle avait plus ou moins compris ce qu'il se passait, c'était quand elle l'avait surpris pleurant dans les toilettes du troisième étage. Il était hors de question qu'elle mette Blaise sur la voie d'une situation aussi embarrassante pour Drago, ce qui n'aurait pour résultat que de renvoyer le blond dans ses derniers retranchements. Mais il fallait que Blaise voit la Marque pour qu'il comprenne ce qui se passait et que Drago soit obligé de parler. Enfin, une idée lui vint. Elle planta son regard dans celui de Blaise et, affichant un air entendu, reprit :

« Tu devrais peut-être attendre après un entrainement, je suppose qu'il doit prendre sa douche seul après tout le monde. Fais mine de partir pour qu'il aille sous la douche et revient. Est-ce que tu comprends ce que j'essaye de te dire ? »

Sur la fin, sa voix était devenue très différente. Elle ne portait plus les accents mesurés de l'indifférence et de la normalité, elle était brisée par un petit quelque chose, une pointe de supplication et une véritable émotion. Elle était inquiète pour Drago et se souciait réellement de lui et cela se sentait, s'entendait. Elle ne l'avait pas fait exprès, bien sûr, mais elle espérait au fond que Blaise surprendrait sa faiblesse et qu'il saurait la comprendre.








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]   Lun 9 Juil 2012 - 18:55

    A mesure que Greengrass avançant dans son récit, la mine de Blaise se décomposait. Les mots de la jeune fille s'assemblaient avec les propres observations du métis pour former une théorie cohérente et aussi terrifiante qu'abominable. Il laissa Daphné terminé bien qu'il n'ait pas eu besoin de sa dernière réplique pour comprendre ce qu'elle sous-entendait.

    Bien sur Blaise avait tout imaginé, bien sur il avait envisagé que Draco devienne un jour ou l'autre un Mangemort. Mais il n'aurait jamais pu penser que ça le mettrait dans cet état là. Le blond s'était toujours vanté de la fierté qu'il aurait de recevoir le même honneur que son père et de pouvoir servir le Lord ...

    Ainsi donc c'était fait. Draco était l'un d'entre eux. Blaise déglutit fortement et sa figure dut tellement blêmir qu'il aurait pu passer pour un suédois anémié. Même s'il avait toujours su que les choses finiraient de cette façon pour le blond, il avait toujours espéré que Potter et sa clique parvienne à se débarrasser du Lord avant que Draco ne le rejoigne lui même.

    Mais malheureusement, le Sauveur et sa bande était hors service et même si Blaise de targuait de n'appartenir à aucun camp, il aurait donné tout ce qu'il avait pour qu'à cet instant Lord Voldemort soit devant ses yeux et qu'il parvienne à lui infliger le mal qu'il avait fait à son ami.

    Après la stupéfaction qui força Blaise à s'assoir sur le banc derrière eux, la rage et la haine remplacèrent le désespoir. Le faciès reptilien du mage noir dansait dans ses prunelles et ses doigts se crispèrent sur sa baguette.

    D'un mouvement brusque, il se remit debout et envoya un sortilège dévastateur qui fit exploser un malheureux bonhomme de neige qui se trouvait là, ne laissant à la sa place qu'une flaque d'eau brûlante qui fumait.

    Blaise fulminait, les veines de son front saillaient et les muscles de son cou bandés à l'extrême lui donnait une tête de fou furieux. Bien sur, la discrétion aurait été de mise, mais il était hors de question qu'il retienne la colère qui bouillonnait au fond de lui.

    D'un geste rapide, il attrapa Daphné par la main et l'entraina à sa suite vers les murs du château un peu en retrait derrière eux, au niveau d'un passage secret que Justin lui avait montré et qui menait à une sorte de réduit où Rusard entreposait du matériel d'entretien.

    Il ne laissa pas à la jeune fille le loisir ni l'occasion de protester mais il ne ceignit pas suffisamment son poignet pour que ça passe pour une agression. Le souffle erratique et le coeur battant à tout rompre, il attendit que le pan de mur pivote à nouveau pour se mettre à parler.

    D'un coup de baguette, il alluma deux ou trois chandelles qui flottaient dans les airs et fixa la jeune femme dans les yeux, remarquant ce qu'il n'y avait jamais vu auparavant derrière son masque de perfection, une peur sourde et une profonde inquiétude.

    Dans un réflexe instinctif qui le surprit autant qu'il avait du surprendre Daphé, il attrapa ses mains dans les siennes et s'approcha pour lui dire d'une voix tremblante de rage et d'émotion :

    "Greengrass, j'ai compris qu'on marchait dans le même bateau toi et moi ! Si tu as les couil ... pardon si tu as le courage de venir me dire tout ça après la façon dont je t'ai traité, c'est que tes sentiments pour Draco sont sincères et aussi fort que les miens ! J'ai très bien compris ce que tu as sous-entendu, et ça confirme des craintes que j'ai trop souvent eu sans vouloir pour autant les prendre au sérieux. Si réellement Draco se trouve dans la situation que tu décris, il a besoin de notre soutien et de notre aide même si nous ne pouvons faire grand chose d'autre que lui prouver que nous tenons à lui. Je vais aller le voir et je vais faire en sorte qu'il se confit à moi. Si jamais j'arrive à obtenir plus d'informations, je t'enverrais Néron mon hibou si je ne parviens pas à te voir sans éveiller les soupçons de Draco. Je pense qu'il vaut mieux éviter qu'il croit qu'on magouille des choses dans son dos !"

    Blaise fit une pause pour respiration. Ses poumons se dilataient comme ceux d'un hippopotame en course et il avait un point de côté tant il s'était emballé.

    "Je vais lui parler à ton propos également. Je tiens à ce qu'on se montre souder autour de lui sans pour autant que ça paraisse suspect. Il est d'une paranoïa extrême en ce moment et il ne faut pas l'exacerber. J'imagine que tu ne dois pas être une si abominable garce que ça si tu parviens à agir ainsi pour lui ... Mais je t'assure que tu gagnerais à te montrer sous ton véritable jour ! Tu es une fille bien Greengrass, ce que tu fais pour Draco est vraiment ... Ah je trouve pas les mots pour ça. En tout cas, excuse moi d'avoir douter de toi et de me comporter un peu comme un rustre de temps en temps !"

    Comme d'habitude lorsqu'il était assailli par un trop grands nombres d'émotions contradictoires, Blaise se montrait désordonné et ses propos manquaient sérieusement de cohérence. Mais il pensait que Daphné aurait compris le fond de son discours.

    Subitement, il se rendit compte qu'il tenait toujours ses mains et la lâcha, un peu choqué de s'être montré si tactile avec une femme ... Un frisson parcourut son échine, mais à travers son émoi, il parvint à sourire à Daphné.


Dernière édition par Blaise Zabini le Mar 17 Juil 2012 - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 3794
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 24
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]   Mar 10 Juil 2012 - 15:56


Voilà, tout était dit. Daphné se sentait à la fois soulagée et coupable. N'en avait-elle justement pas trop dit ? Si c'était le cas et que Drago venait à apprendre que tout ceci était à cause d'elle, il risquait de lui en vouloir énormément et ne plus lui accorder sa confiance même si tout ce qu'elle avait fait pour le coup était lui venir en aide même s'il ne le verrait pas tout de suite comme ça. Cependant, la conscience de Daphné serait tranquille au moins pour le fait qu'elle avait tout ce qui était en son pouvoir pour aider Drago, comme elle se l'était promise dès qu'elle avait compris tout ce qui lui arrivait. Elle gérerait la réaction du blond en temps voulu, pour le moment elle devait déjà faire avec celle de Blaise qui était bien différente de ce qu'elle avait imaginé.

Daphné pouvait parfaitement comprendre ce que devait ressentir Blaise en ce moment, le choc de cette nouvelle même si comme tous les amis de Drago il devait se douter que cela arriverait un jour. C'était une chose qu'elle avait constaté en découvrant par elle-même la vérité. Avant que Drago ne soulève la manche de sa chemise pour lui montrer la Marque tatouée sur son bras, même en sachant parfaitement qu'il était un Mangemort, elle avait continué de nier l'évidence au fond d'elle-même. Et puis quand elle l'avait vu, les choses avaient totalement changé. Elle le savait mais au fond elle n'y était pas préparée. Blaise ne devait pas être dans un meilleur état pour le moment, comme le démontrait sa réaction. Réduire à néant un pauvre bonhomme de neige sans défense était la moindre des choses même si cela surpris un peu Daphné.

Elle le fut d'autant plus quand il attrapa son poignet et la tira avec lui vers le château. Il ne serait pas spécialement fort mais quiconque les connaissant l'un et l'autre aurait vu cela aurait tout de suite pensé qu'il comptait lui faire du mal. Pourtant, Daphné ne chercha pas à fuir, même si elle était légérement effrayée par la réaction du jeune homme. Est-ce qu'il voulait juste parler dans un endroit plus tranquille ou est-ce qu'il voulait aller lui régler son compte, ne croyant pas un mot de ces histoires... ? Elle n'en savait rien mais elle voulait le savoir, en tout cas. C'est pourquoi elle le suivit docilement au travers d'un passage qu'elle n'avait jamais vu avant. Ils s'arrêtèrent finalement au milieu de ce qui semblait être un très spacieux placard à balais.

Blaise attrapa les mains de Daphné, ce qui fut encore une immense surprise pour la brune. Elle se contrôla au maximum pour ne pas avoir de mouvement de recul, qui aurait pu être mal interprété et envenimer la situation qui semblait pourtant devoir s'arranger entre les deux adolescents. Cependant elle ne cacha pas sa surprise, bien trop forte pour être réprimée. Son masque commençait à sérieusement craqueler devant le métis, ce à quoi elle ne s'était vraiment pas attendue, gardant toujours la face devant ses ennemis. Cependant, son visage redevint sérieux tandis qu'elle l'écoutait parler avec la plus grande attention. Elle pensait qu'il n'existait aucun moyen de secourir Drago, à commencer parce qu'il ne voulait pas être secouru, ou du moins qu'il ne l'admettrait jamais. Après tout il s'était trop longtemps vanté de vouloir devenir un Mangemort, ce devait être trop difficile pour lui d'admettre que ce n'était plus le cas désormais. Mais jusqu'à aujourd'hui, elle n'avait aucun allié dans cette affaire. Et à présent elle se retrouvait avec le meilleur sans doute, car Blaise n'aurait certainement pas les mêmes états d'âme qu'elle à l'idée de sortir Drago de là avec ou sans son consentement.

Dans le principe, ils étaient d'accord : soutenir le blond et ne pas l'énerver encore plus. Chacun aurait sans doute sa propre façon de le faire. Ce qui prit encore Daphné de court, cependant, ce fut qu'il lui présente ses excuses et qu'il lui dise qu'elle était une fille bien. Ça elle ne s'y attendait vraiment pas...Qui eut cru qu'il lui dirait une chose pareille un jour ? Elle ne savait même pas quoi lui répondre mais un sourire étira ses lèvres quand il décrété qu'elle n'était peut-être pas une Abominable Garce après tout. Charmant surnom...

« Il faut se méfier des apparences, c'est ce qu'on m'a toujours appris. Quant à Drago, je te laisse faire ce que tu penses devoir faire, j'attendrais de tes nouvelles mais je doute qu'il t'en dise beaucoup plus que ce que je ne sais déjà sinon il me l'aurait déjà dit vu comme je passe mon temps à fouiner. Cela dit, je pensais à Rigel. Nous sommes très proche, elle et moi et peut-être qu'elle en sait un peu plus... »

L'idée avait germé dans l'esprit de la Serpentard depuis quelques temps déjà. Elle connaissait suffisamment Rigel pour savoir que celle-ci devait être comme son cousin sur bien des points mais aussi qu'ils se confiaient parfois l'un à l'autre. Peut-être en savait-elle plus et si Daphné la jouait finement, elle pourrait sans doute obtenir les informations nécessaires auprès de Rigel. Après tout, là encore leur but serait certainement sensiblement le même : aider Drago. Si la Serdaigle avait la moindre idée de comment le faire, elle ne devrait pas hésiter à partager cela avec les seules personnes qui le désirait plus que tout.








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]   Mer 11 Juil 2012 - 10:07

    Blaise éclata de rire, bien que ça ne soit pas approprié dans la situation. Mais ça lui faisait du bien et ça relâchait les tensions dans sa nuque qui lui donnait envie de faire exploser le château et la Forêt Interdite avec.

    "Et bah tu serais surprise de ce que les apparences nous apprennent sur les gens, Greengrass. L'image que tu te donne en publique en dit beaucoup sur ta véritable personnalité. Et ne me prend pas pour plus con que je ne suis, même si j'ai jamais cherché à te parler, je ne suis pas idiot, tu traine dans ce groupe depuis assez longtemps pour que j'apprenne quelques trucs sur la toi qui vit au fond de Miss Parfaite. Mais c'est une question de principe, j'aime pas être obligé de fouiner pour obtenir la vérité, si la vérité ne vient pas d'elle même, elle n'a pas d'intérêt pour moi. C'est pas franchement contre toi, c'est comme ça qu'on m'a élevé, et ça tu devrais sans doute le comprendre."

    Il fit une pause en perdant son regard sur la flammèche qui dansait autour de la mèche des bougies flottant dans l'air. Salazar qu'il aimerait être une bougie par instant. Ca devait être plaisant de passer sa vie à se consumer lentement, réduis par les assauts des flammes à un mince tas de cire ... Mais encore une fois, Blaise s'égarait.

    "Je verrais bien ce que je peux obtenir mais je me vois mal aller aborder cette Rigel. J'ai beau l'avoir déjà croisé, je ne t'apprend rien sur ma méfiance quand il s'agit des femel ... de la gente féminine. Je pense que tu ferais bien de lui parler si tu es sur que ça sert à quelque chose ..."

    Blaise prit le temps de souffler une minute. Il fallait qu'il trouve une idée pour réussir à aborder son meilleur ami pour obtenir des réponses cette fois. Il ne pouvait pas échouer. Il avait deviné pour la marque, maintenant, il devait en avoir la preuve.

    "Et pour Draco je pense lui parler après le match de cette après-midi. Qu'en dis tu ?"


Dernière édition par Blaise Zabini le Mar 17 Juil 2012 - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 3794
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 24
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]   Ven 13 Juil 2012 - 3:21


Étrangement, Daphné se sentait plutôt soulagée. Elle avait enfin un allié avec qui essayé d'arranger les choses pour Drago. Certes, une heure plus tôt à peine elle n'aurait pas vraiment fait confiance à Blaise Zabini pour un sous, mais au final ils avaient tous les deux le même intérêt en tête et elle savait bien que c'était suffisant pour créer une sorte de lien entre deux personnes. Blaise n'était sans doute pas le seul dans cette école à avoir les intérêts de Drago à cœur mais il était certainement le seul en dehors d'elle-même à savoir que ses intérêts n'allaient pas auprès des Mangemorts. Pansy rêvait autant que Drago de porter la Marque et Rigel n'en parlons pas. Il n'y avait qu'eux deux.

Daphné était prête à beaucoup de choses pour aider le jeune homme mais souvent elle se disait que son combat était perdu d'avance. Cette fatalité s'était insinuée en elle, il avait finalement réussi à la convaincre sans qu'elle ne l'admette. Elle n'avait jamais laissé tombé mais au fond d'elle elle avait vraiment la sensation de ne plus toujours y croire. Pourtant, de voir que quelqu'un d'autre était prêt à aller aussi loin qu'elle et à l'accompagner dans cette quête la rassurait considérablement. Si quelqu'un d'autre était prêt à se battre, c'est que la situation n'était finalement pas si vaine, n'est-ce pas ? Et à deux ils seraient bien plus fort, surtout face à un adversaire tel que Drago Malefoy.

Comme Blaise venait de le dire, elle était très bien placée pour savoir ce que l'éducation de leurs parents leur avait fait à tous. Elle était devenue une photographie vivante, l'apparence avant toute chose, même si elle était loin d'être ainsi au fond d'elle c'est comme ça qu'on l'avait élevé et elle ne savait pas comment se comporter autrement. Blaise lui, apparemment, était du genre très franc et à imaginer que tout le monde devait l'être aussi. C'était d'ailleurs la raison de sa brouille avec Drago. Et ce dernier, hélas, avait été tellement endoctriné par son père qu'il s'était jeté les bras grands ouverts sur le mauvais chemin. Il était cependant trop fier pour admettre qu'il le regrettait, si tant est que ce soit effectivement ce qu'il ressente. Drago était bien trop borné et fier pour qu'elle puisse le convaincre seule. Mais si deux personnes tenant vraiment à lui et comptait beaucoup à ses yeux s'y mettaient, les chose seraient peut-être différentes.

Déjà, leur « plan » se mettait en place, presque de lui-même. Daphné approuva Blaise en retenant un rire quand il avoua qu'il préférait se tenir loin de Rigel, ayant du mal avec les « femelles » comme il s'empêcha de le dire au dernier moment. Elle ne comprenait vraiment pas ce qu'il avait contre les femmes mais ce n'était pas exactement le moment idéal pour le découvrir, elle s'occuperait de ce grand mystère de l'humanité plus tard. Elle se chargerait donc toute seule de la cousine de Drago, ce qui n'était pas plus mal puisqu'elle était assez proche de Rigel et saurait donc comment faire pour lui faire dire tout ce qui pourrait être intéressant. Quant à Blaise, il s'occuperait déjà de se raccommoder avec Drago, ce qui risquait de ne pas être une mince affaire.

L'idée d'attendre la fin du match de Quidditch était assez bonne, c'était d'ailleurs ce à quoi elle pensait quand elle était venue parler à Blaise en premier lieu. Qu'il profite de cette occasion pour surprendre Drago sans ses vêtements et qu'il voit sa Marque. Le métis semblait garder cette option et c'était sans doute la meilleure chance qu'il avait de toute façon. Il ne restait qu'à espérer que tout irait bien et que Drago ne serait pas trop sur la défensive, ce qui n'était pas gagné d'avance.

« Oui, c'est une excellente idée. Si tout se passe comme d'habitude, tout de suite après le match il passera un peu de temps avec moi le temps que toute l'équipe prenne sa douche et sorte des vestiaires. Puis, quand il ne reste plus qu'une ou deux personnes il revient et il prend sa douche seul. Il faut que tu sois encore là quand il arrive et que tu fasses mine de partir. »

Daphné espérait de tout son cœur que pour une fois, tout se déroulerait selon leur arrangement. Il fallait que ça marche, vraiment. Que les deux jeunes hommes se réconcilient et que tout aille pour le mieux. Mais elle avait de bonnes raisons de croire que cela irait, après tout, même s'il avait du mal à l'admettre Drago aussi voulait que les choses s'arrangent avec son meilleur ami. Et s'il se retrouvait devant le fait accompli, il n'aurait plus aucune raison de fuir. Ça avait marché avec elle, il n'y avait pas de raison que ça ne fonctionne pas avec son meilleur ami.

« Je suis certaine que tout ira bien. Tu lui manques vraiment... Alors...Bonne chance. »








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un pas en Arrière, Deux pas en Avant [Daphné - Blaise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aelred Aodan Flaherty # "Vous voulez un whisky ?" "Juste deux doigts." "Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?"
» Roulade avant, roulade arrière.
» Un pas en avant, deux en arrière... [Ogami]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Extérieur :: Le Parc-