- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Sam 7 Juil 2012 - 14:49

Jeudi,23 janvier 1997

La pleine lune, enfin je l'attendais depuis la soirée du nouvelle ans où l'idée m'étais venue d'aller voir ma chère Serdaigle se transformer en louve. Je n'avais jamais vu de loup-garou et je pensais que le moment étais venue de découvrir à quoi Jennifer ressemblais sous sa forme bestiale. J'avais donc consulter le calendrier lunaire à l'avance et m'étais préparé pour cette soirée particulière, j'avais mit des vêtements de sport moldus. Même si je n'ai aucune chance d'échappé à une louve enrager autant ne pas lui facilité la tâche.

Ensuite j'avais discuter un peu avec Jennifer pour savoir où elle comptait passer la soirée. Elle avait choisie la salle sur demande. C'est vrai que la salle est parfaite pour ses transformations car à moins de savoir exactement quel genre d'endroit est utiliser on ne peut entrée tant qu'il y as quelqu'un dedans. De plus après sa transformation elle se retrouvais nue elle n'allais donc pas faire un tour dans la forêt par ce temps.D'ailleurs j'avais penser à lui ramener des affaires de rechange dans un sac.

Je m'étais donc installé à côté de la salle très tôt dans la soirée étant passer aux cuisines manger un morceaux avant même le début du dîner. J'avais eu la chance de ne voir personne avant l'arriver de ma louve adoré. Elle ne m'avais pas vue comme prévu et j'entrais à sa suite dans la salle avant que la porte ne se referme. Je savais qu'elle avais prit sa potion et qu'il nous restait encore un peu de temps avant la tomber de la nuit. Je sauta donc au coup de Jennifer et l'embrassai sur la joue.

Elle semblas surprise de me voir ce qui n'est pas étonnant je doit être la seule sorcière assez folle pour m'enfermer dans la même pièce qu'un loup-garou un soir de pleine lune. Mais j'avais aucune raison de m’inquiète entre sa potion et ma baguette il n'y avais aucune chance que cela tourne mal.


-Bonsoir Jennifer, je me suis dit que tu n'aurais rien contre un petit peu de compagnie ce soir.

Lui dis-je ne souriant, avant de la lâcher et de parler avant qu'elle ne me dispute.

-Avant que tu ne t'énerve, sache que si j'ai décidé de venir passer la nuit avec toi c'est par curiosité et que tu n'auras pas à t'en vouloir si il m'arrive quelques chose, même si j'en doute puisque tu as pris ta potion.

Je la fixai sérieusement, je voulais qu'elle comprennent que quoiqu'elle dise j'allais rester avec elle et ceux malgré les risques existant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2246
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Sam 7 Juil 2012 - 15:27

23 janvier…Soir de pleine lune, ça fait bien 4 jours que je suis complétement froide, sauvage et agressive, certaines jeunes femmes deviennent comme cela avant ou pendant leurs SPM (Syndromes Près Menstuel), moi durant cette phases je suis normale, en revanche mes périodes près lunaires, elle, ne le sont pas. On dirait que de Serdaigle je passe à Serpentard. Une véritable horreur. Même si d’un point de vue personnel je ne haï par les serpentard. Pour moi ils tentent juste de faire honneur aux principes de bases que l’on octroyait leurs parents. Si certains sont aussi ignobles c’est du à une éducation rigides sans amour.
Je venais de sortir du bureau du professeur Rogue qui venait de me reconstitué un petit stock de potion tue-loup. Bien sûr, le temps de sa préparation étant assez longue j’avais du patientez. Mais j’avais toujours une fiole dans mon sac au cas où. Bien que la rigueur du Professeur ne m’a jamais fait défaut.
Quand il m’eut donné mes fioles avec froideur et un pincement de lèvres, je le remerciai avec chaleur le tout accompagné d’un agréable sourire.
Je devais admettre que les vitamines et les soins de Madame Pomfresh allié a un médicommage m’avait permis de gardé une certaines énergies et de ne pas montrer des signes de fatigues.

Je jetai un œil à ma montre et pinça les lèvres, bientôt l’heure je devais me hâtée, prenant la direction du 7e étage, qui n’est pas vraiment à côté des cachots, je dû me dépêché sans trop faire attention aux allées et venues des autres.
Au bout d’une quinzaine de minutes j’atteignais enfin mon but, je passais donc machinalement devant la tapisserie en pensant comme a chaque fois à ce que je désirais.
Une porte apparue et je tournais la pognée dans un léger cliquetis. Cette fois la salle était couverte d’une épaisse mousse vertes, un petit coin jonché de feuilles grandes d’un vert d’eau était emmagasiné de tel sorte qu’on voyait que c’était une couche. Des sortes de rochers était placés, ainsi qu’une grande gamelle d’eau.
Je reniflai légèrement l’odeur de mousse mais n’eut pas le temps de la touché qu’une masse fine me sauta à la nuque.

-Bonsoir Jennifer, je me suis dit que tu n'aurais rien contre un petit peu de compagnie ce soir. Fit Roxanne en me relâchant après avoir posé un baiser sur ma joue.
J’ouvris des yeux gigantesque et aller répliqué quand la jeune fille enchaina. Avant que tu ne t'énerve, sache que si j'ai décidé de venir passer la nuit avec toi c'est par curiosité et que tu n'auras pas à t'en vouloir si il m'arrive quelques chose, même si j'en doute puisque tu as pris ta potion..

-Roxanne ! JE…Je…Oh par le slip de merlin ! Je me fiche que tu fasses ça par curiosité ! Tu te rends compte que ça pourrait tournez mal ? La potion n’est qu’un remède intermédiaire, il n’est pas total ! Aucune exception ne…ne… Je ne put terminer, ma voix au départ colérique venait de se noyé dans la douleur.

Je posai mon regard sur mes mains qui était prise de tremblement, je sentais ma respiration qui devenait plus rauque, non je ne voulais pas qu’elle me voit me transformé, je tentais de regardé ma montre toujours en tremblant.

-Il est presque l’heure…va-t’en…je t’en prie…je ne sais pas comment je suis en loup…je ne sais pas ce qu’elle te fera…enfin ce que je te ferais…cette part de moi…je…je ne peux pas la contrôlé… Je tremblai de plus en plus.

Je sentis que mes genoux amorçais la même cadence, puis je levais la tête brusquement, une sorte de craquement venait de résonné. Mes mains et mes doigts se tordaient et s’allonger brusquement, tandis que ma pilosité devenait plus dru, mes jambes s’allongèrent quelque peu dans un craquement sinistre, reprenant un peu le dessus, je fis volteface vers l’un des rochers et me mis à genoux, mes bras autour de la tête, je poussai un hurlement de douleur tandis que le craquements de tissus se termina. Mes cheveux n’était plus là, à la place se trouvait un poil brillant noir et gris clair, mon visage avait laissez place à un long museau assez larges, mes yeux était couleur ambre. La bête gémissait doucement tremblant sur le sol le temps de reprendre le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Sam 7 Juil 2012 - 23:25

-Roxanne ! JE…Je…Oh par le slip de merlin ! Je me fiche que tu fasses ça par curiosité ! Tu te rends compte que ça pourrait tournez mal ? La potion n’est qu’un remède intermédiaire, il n’est pas total ! Aucune exception ne…ne…

Comme je m'y attendais cela ne lui plaisais pas et elle s’inquiétait pour moi. En même temps elle ne peut pas vraiment s'inquiéter pour elle vu que le danger viendras d'elle. Mais je n'avais pas peur, les animaux sentent la peur et c'est la qu'ils attaquent, hors c'est ce que va devenir mon amie un animal l'espace d'une nuit. Et je voulais voir sa à tous prix!

Et de toute façon si je dois mourir je préfere que cela viennent d'elle que d'un de ses mangemorts à la manque! Au moins je sais qu'elle n'y serais pour rien et qu'elle le regretteras pas comme eux. Mais de toute manière je ne compte pas me laisser tuer et je doute sérieusement qu'elle soit dangereuse. La potion la rend aussi gérable qu'un loup moldu, en plus gros certes mais le comportement reste semblables et un loup peu être apprivoiser, du moins suffisamment pour que je ne craignent rien pendant une nuit.

Surtout que j'avais prit deux-trois steack cru dans les cuisines. Ce que j'aime les elfes de maisons si serviable et poli. Et surtout ils ne posent pas de questions. Enfin pendant que tout cela me traversais l'esprit Jenni commençais à trembler ce qui indiquais le début de sa métamorphose surement.


-Il est presque l’heure…va-t’en…je t’en prie…je ne sais pas comment je suis en loup…je ne sais pas ce qu’elle te fera…enfin ce que je te ferais…cette part de moi…je…je ne peux pas la contrôlé…

-Non, je reste.

Oui quand je le veux je suis très buté et puis je suis convaincue que je craint rien enfin. Je me débarrassa du sac en le jetant sur une pierre non loin et m'assis en tailleurs la baguette à la main. Et j'observais sa transformation avec fascination. C'est vraiment de la magie primordial, voir un corps changer si facilement!

Bien que cela semble douloureux, cela restait magnifique ,de mon point de vue en tout cas, voir les membres s'allonger progressivement en se couvrant de poils. La geule qui se forme en prolongement de la bouche et du nez. Ses yeux qui grandissent progressivement, l'apparition de griffes et de véritable pattes de tueur .

C'est très intéressant de voir qu'une fille aussi belle et gentille que la Serdaigle, cependant une fois sa transformation achever elle ne me semblais pas si dangereuse elle étais même plutôt belle, si on retire les dents menaçante et sa taille démesuré.

Je restais calmement à distance sans faire de geste brusque et en l'observant avec curiosité. Après tout il fallais qu'elle s'habitue à ma présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2246
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Dim 8 Juil 2012 - 9:34

Reniflant l’air aux alentours, la louve ouvrit ses yeux couleurs ambre et poussa un hurlement à la lune, une lune que l’animal ne pouvait voir mais qu’il sentait au plus profond de son être.
Le mélange des deux êtres ne se voyait pas totalement, une part de l’humaine était présente tandis que le côté animal avait acquis toute la surface.
Se hissant sur ses deux pattes, dans une posture d’homme, le loup renifla une nouvelle fois, une odeur, une odeur lui chatouillait les narines, se tournant lentement, ses yeux ambrés virent une silhouette.
Les pupilles s’étant assez bien accommodé à l’obscurité argenté de la salle, il put sentir une odeur, une odeur humaine, une odeur de miel et d’épice…Les battements de cœur que la jeune femme était assez paisible pour l’instant.
Ce fut donc pas curiosité que l’animal avança doucement vers la jeune femme reniflant encore son odeur.
Sentant qu’à chaque pas les battements de cœurs de celle-ci s’acceléré. Son physique et son visage ne montrait pas une peur véritable, mais son cœur lui cognait pour criait le contraire. Même si la louve sentait que c’était plus une forme d’inquiétude que de peur.

Faisant le tour de la jeune femme sur ses quatre pattes pour mieux la cerné, les yeux ambré se posèrent sur la jeune femme. Puis reniflant une nouvelle fois, la louve tourna les talons et se dirigea vers l’une des grandes gamelles d’eau pour s’abreuvé a grande gorgée.
Le lapement de l’eau retenti dans la salle sous le regard de l’humaine.
Puis la louve fit un tour de la salle, tentant de s’habitué a cette présence dont l’odeur d’épice lui chatouillé les naseaux.
Ressentir les odeurs était une des rares choses que son côté humains pouvaient aussi contenir, tout comme une forte envie de viande crue. Evidemment, associé une odeur et une personne sera plus simple avec le temps. Mais pour cela il faudrait que la louve et l’humaine en elle soit en totale symbiose et en présence des personnes en questions.

Ce fut au bout d’une vingtaine de minutes, que la louve se décida de revenir à la charge, sur ses quatre pattes elle arriva avec agilité vers l’humaine épicé et renifla une nouvelle fois. Soufflant dans son cou, déclenchant alors un son, un rire, de l’humaine. Mais au lieu de continué, la louve, posant l’un de ses doigts sur la peau blanche de l’humaine et la caressa en grognant légèrement.
Une envie d’enfoncé son ongle venait de titillé la bête, mais une voix lui disait de cessé tout contact, la louve secoua la tête et fit claquer sa mâchoire jonché de canines près de la jeune femme.
L’animal n’aimait pas cette voix intérieure, cette voix qui tenté de le faire taire, de lui dire d’être doux et posé…Non l’animal n’aimait pas ça…Parce que lui aussi parlez a la voix parfois… Lui soufflant de reniflé, d’observé, d’écouté et d’apprendre à devenir l’animal…Mais la voix ne voulait pas…Parfois l’animal arrivé à sortir, par brides, donnant une force et une colère surhumaine à la jeune femme…
L’animal est encore jeune, trop jeune…C’est encore trop récent mais elle devra s’en contentée…

La bête pencha la tête sur le côté, une autre odeur intéressante venait de se manifesté, reniflant de plus belle, la louve se mit a cherché l’odeur plaisante qui lui titillait les narines, une odeur de sang, de viande, la faim n’était pas très présente, mais l’animal en voulait…
Grognant une nouvelle fois sans un mot apparant, la bête trouva derrière un rocher, un objet bizarre, touchant du bout du doigt, il attrapa la chose en tissus d’où s’échappé l’odeur.
Essayant d’ouvrir ce truc sans vraiment y arrivé, la louve se dressa sur ses deux pattes et balança le sac contre un autre rocher espérant ouvrir cette chose…Revenant vers le sac qui avait effectué un petit vol, l’animal se fâcha quelque peu voyant que l’objet était intact.
Mais son odorat et ses sens lui indiqua que l’humaine avait bougé, et venait en sa direction…Ses yeux ambré regardèrent la jeune femme, la dépassant de plusieurs centimètres, la reniflant encore alors qu’elle approchait en parlant…Les humains parlent trop…Et sentent fort…

[Désolé je voyais pas trop comment enchaînée]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Dim 8 Juil 2012 - 22:47

Le spectacle d'une louve qui s'éveille est vraiment magnifique. Voir deux yeux ambré s'ouvrir doucement c'est magique, surtout quand ils ont la taille des dessous de tasse de Hagrid. Cependant son hurlement étais beaucoup moins à mon goût elle crie fort et vu que je suis à peine à quelques mètres c'est fortement désagréable.

Mon amie velue semblas m'avoir enfin remarquer, effectivement elle s'approcha de moi lentement en reniflant, la voir s'approcher vers moi aussi doucement me rassuras, effectivement si elle avancer plus vite c'est qu'elle m'aurais attaqué mais là elle semblais hésitante. Peut-être mon odeur? Il me sembles que les créatures de race canines utilisent plus leurs odorat que leurs vue.

Jenifer tournais autour de moi en m'observant avec attention, hum se retrouver devant une créature inconnue semblais l'intriguer tout autant que moi. Je souriais totalement détendue maintenant. Certes j'avais un peu stresser quand elle est venue vers moi, j'avais peur qu'elle ne me blesse. Oh, la blessure ne m’inquiétais guère c'est surtout la réaction de Jennifer une fois redevenue humaine que je craignais, elle m’engueulerait à coup sur tout en s'en voulais cruellement .J'avais surtout peur qu'elle se torture elle même en fait...

Cependant après un moment elle s'éloigna et partie boire, je la comprenais vu la transformation et son crie elle devais avoir soif. Et moi aussi d'ailleurs, si je pouvais allez chercher dans le sac ma bouteille d'eau...Mais je préféra ne pas tenter le diable et resta presque totalement immobile, presque parce que je me levas tout de même pour me dégourdir les jambes...Oui, je ne suis pas du genre à rester immobile dix heures, je dépasse déjà difficilement les 10 minutes.

Elle revient vers moi en étant plus sure d'elle, elle étais si proche que son souffle me caressais la nuque ce qui me fit rire car bien que cela soit assez agréable cela me chatouillais horriblement. Puis se fut le contact, son doigts sur ma peau, je souris certaines qu'elle ne ferrais rien de plus, elle était juste curieuse après tout et c'est compréhensible. Après tout une humaine qui ne se barre pas en courant lorsqu'elle vous vois et se laisse volontiers toucher on ne croise pas cela partout.

Cependant elle rompit rapidement le contact et se dirigea vers le sac. Elle avais faim? Apparemment oui vu ce qu'elle fait au pauvre sac. Je me leva avant qu'elle ne le déchire avec ses vêtements de rechanges en approchant doucement d'elle tandis qu'elle m'observais. Je pris doucement le sac et en sortit la viande, trois gros steack frais et bien saignant. J'ai du discuter un moment avec les elfes pour qu'ils me les donnent voulant a tout prix les faire cuire mais j'étais sure qu'elle les préferais crue.

Je déposa doucement la viande par terre et recula en versant un peu d'eau de ma bouteille sur mes mains pour les laver. La pauvre bouteille était toute difforme mais pas percer. Je sortit ensuite les vêtements de jennifer pendant qu'elle mangeais et les posa sur un rocher. Vu que le sac sentais le sang je n'allais pas les laisser dedans. Je bus une gorgée d'eau et abandonna ma bouteille non loin des rochers où j'ai posé les vêtements de rechange de Jennifer.

Je reste dans mon coin jusqu'as ce qu'elle ait finit de manger sans la regarder pour lui faire comprendre que je ne convoitais pas son repas quelques peu bruyant . Ensuite j'attendis quelques minutes avant de m'approcher d'elle, elle avais fait les premiers pas à moi de mon montré que je ne lui veux aucun mal tout en lui prouvant que je ne suis pas une proie. Pour cela je m'avance sans crainte vers elle, le pas sur mais le lent de la personne sure d'elle mais qui n'as aucune hostilité.

Une fois proche d'elle, avec une certaine distance de sécurité tout de même, je tendis ma main gauche en souriant l'invitant à s'approcher. Mais j'avais tout de même ma baguette dans l'autre main, folle peut-être, inconsciente certes mais y as des limites quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2246
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Lun 9 Juil 2012 - 20:03

L’humaine s’était donc approché, prenant l’objet bizarre qui dégagé une odeur qui plaisait tant à la créature. Elle en sortie de la viande, oui de la viande, la louve renifla de plus belle tout en grognant d’envie. Regardant chaque geste de l’humaine, le lycan renifla un peu puis s’avança doucement pendant que la blonde reculais. Puis rapidement le loup pris le steak cru entre ses mâchoires et le dévora avec voracité.
Le goût du sang dévalant lentement dans sa gorge, le loup se lécha les babines et repris son repas frugal avec toujours autant de voracité. Plantant ses dents dans autre chose que ses propres bras et du bois mort…
Même si il était rare que l’animal se mordre lui-même, étant encore jeune, l’effet de la potion devait être assez corsé pour bien appauvrir son côté animal.
Le lycan savait au fond de lui que l’humaine le contrôlait parfois et dans beaucoup de décision, bien sûr, il savait aussi qu’il ne faisait qu’un.
Mais c’était dur de voir à travers les yeux d’un autre.
Quand la louve eut terminé, elle se lécha doucement les babines et émis une sorte de son, un son pâteux, qui signifiait qu’elle avait soif.

C’est donc docilement, que le lycan aller se dirigé vers son abreuvoir quand l’odeur d’épice refis surface, relevant la tête et toujours sur ses quatre pattes, la louve vit que l’humaine était encore présente. Celle-ci avançai d’un pas calme, ses battements de cœur était stable signe qu’elle avait confiance en ce qu’elle faisait.
Son regard posé sur les yeux ambré de la créature. Le loup pencha quelque peu à tête sur le côté avant de renifler avidement la main qu’elle tendait.

Snif snif….

Un son qui se produisait assez souvent depuis le début de la soirée, en même temps le loup renifle toujours, l’odorat et l’ouïe sont les principaux sens qu’un lycan se sert et ça tout le temps. La main de l’humaine sentait encore un peu la viande, mais la louve savait dans son fort intérieur que cette épice sur patte était bienveillante alors contre toute attente, la louve ouvrit la gueule et lécha la main de la jeune femme, mais une vrai léchouille, sa langue passa sur tous les doigts et dans chaque parcelles de peau, au cas un morceau de viande ou une goutte de sang y serait resté. L’odeur de la viande se faisait moins forte.
Quand elle eut terminé son « lavage » de la main de la jeune femme, la louve tourna sur elle-même puis s’éleva sur ses deux pattes. Tournant autour de la jeune femme une nouvelle fois l’observant de ses yeux couleurs ambre, le loup émis un petit grognement et renifla de plus belle, la voix intérieur le fit vibré…
Son côté humain lui soufflait des choses, tentait de mettre une image en tête mais en vain, bizarrement ça marchait mieux dans le sens inverse. La louve arrivai à remontré des images des lunes précédentes a son « côté » humain.
Jugeant que cette humaine était plus jeune qu’elle, la louve se décida enfin, elle prit le bras de la jeune femme avec fermeté et la conduisit vers la couche, la poussant dedans avec autant de fermeté que son emprise sur son bras.
Puis elle se posa près d’elle et la renifla une nouvelle fois, chatouillant encore sa nuque et apposa un coup de langue sur son cou.
Son regard ambré posait sur la jeune femme, la louve en mode « maternelle », attendant que la jeune femme s’endorme en vain, chaque mouvement de la jeune fille lui tiré un grognement comme si elle la grondait de gesticulé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Mar 10 Juil 2012 - 14:31

Jennifer sentit ma main en prenant le temps de décidé ce qu'elle allait faire. Elle hésitait peut-être en me l'arracher d'un coup de dents ou se détourner en me laissant là, préférant m'ignorer, mais non elle fit quelques chose qui me surpris Elle me lécha la main avec douceur et un peu d'avidité, je m'étais surement mal rincer les mains, du moins pas suffisamment pour que l'odeur du sang soit définitivement partit.

Après cela, elle se leva et tourna a nouveau autour de moi, je la suivais du regard avec un sourire réjoui sur le visage. J'avais eu raison, sous sa potion mon amie n'étais pas un réel danger pour moi. Je savais que si il ne m'étais rien arrivé c'est parce qu'au fond de ce corps de louve gigantesque se trouvais le coeur de la bleu et argent qui retenais les instincts sanguinaires de la créature qui tournais autour de moi, certes elle avais l'aide de sa potion sans cela je ne serais surement plus qu'une carcasse sanguinolente sur le sol de la salle sur demande.

J'avais une confiance quasi aveugle dans la louve qui se trouvais devant moi. Si bien que je rangea ma baguette alors qu'elle continuais de tourner autour de moi en m'observant. Elle ne semblais pas sur de la marche à suivre, je voyais bien l'ombre de Jennifer dans ses yeux. Je savais qu'elle essayais de faire comprendre à son côté animal que j'étais une amie et que je ne cherchais pas à lui faire du mal au contraire.

Je restais sagement en place quand je vis qu'elle avais apparemment prit une décision, elle m'attrapa le bras avec brutalité comme pour me faire comprendre que je ne devais pas essayer de résisté ce que je ne fis pas. Puis elle m'entraînas vers un tanière de loup, un petit renfoncement dans la terre surmonté d'une pierre plate qui servais de plafond. Elle me poussa dedans avec force, je tomba en m'écorchant le genoux mais je n'y prêta pas attention. Je la regarda s'allonger à côté de moi comprenant qu'elle voulais que je partage sa couche pour la nuit.

Cette situation me tira un nouveau sourire, qui aurais cru que cette nuit allais se terminé ainsi, moi dormant dans une tanière de loup-garou au côté d'une louve qui au finale se montrais bienveillante envers moi. D'ailleurs elle me lécha le cou et je rit à nouveau. J'étais plutôt chatouilleuse et le contact de sa langue sur ma peau, c'étais plus fort que moi. Je crois que si Hagrid ou le Professeur Plant était là il me jalouserais. Passé la nuit avec une louve-garou et en sortir vivant sans l'avoir attaché au préalable était quelques chose d'unique.

Je savais qu'elle voulais que je dorme mais c'étais impossible pour l'instant. J'étais complètement excité par la situation, j'avais la chance de vivre ce que personne avant moi pouvais ce vanter. Et cela grâce à une amie qui bien qu'elle n'avais pas eu de chance à un moment de sa vie. En avais enfin un peu, car elle pouvais compter sur moi même dans les moments les plus difficile et ceux même pendant ses périodes de transformations. C'est en pensant à cela que je finit par m'endormir blottis contre ma louve adoré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2246
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Mer 18 Juil 2012 - 9:40

La louve renifla une nouvelle fois la jeune femme puis elle fit comme si elle dormait, attendais patiemment que l’humaine sombre au pays des rêves.
Quand ce fut le cas, le lycan se décida à dormir à son tour, levant la tête vers un ciel imaginaire ou trônait l’astre argenté.
Soufflant légèrement de ses naseaux, les yeux ambrés du loup brillèrent, pour une fois ce fut une nuit assez curieuse, jetant un nouveau regard à l’humaine endormie qui aurait fait un ravissant casse-croûte, le loup se pelotonna et s’endormie.

Une transformation est assez douloureuse, mais pourtant quand je passe du stade loup au stade humain je ne sens rien.
Lorsque j’ouvre les yeux, je sais que la salle sur demande a changé du tout au tout. La mousse à laisser place à une sorte de moquette duveteuse et douce de couleurs prune. Je suis entouré d’une grosse couette assortie. Je m’étire en tenue d’Eve quand ma mémoire rejaillie comme un éclair.

ROXANE ! Criais-je sans me rendre compte que la jeune femme est tout simplement endormie près de moi.

En me retournant je vis le corps de mon amie, m’approchais le plus près possible pour vérifier si elle respiré, je pu voir sa cage thoracique qui s’élevai et je poussais un soupir de soulagement.
Elle avait l’air d’aller bien, prenant une des couvertures je l’entourais sur mon corps et me levai avec douceur.

Je pris la direction d’une petite table ou une carafe brune était posé, je reniflai un peu, du jus de pomme, je pris deux verres…Oui la salle prévoit toujours en fonction des personnes qui y sont. Et je les remplis du liquide. Posant l’un des verres sur la table je du boire le mien comme si je n’avais rien avalé de semblables depuis des mois.
Pourtant que je sais que sous ma forme de loup je bois de l’eau, vu que la salle prévoie toujours une sorte de « seau » d’eau.
Mes yeux noisettes se posèrent sur Roxanne qui commençait a s’éveillé.

Je sais très bien ce que tu vas dire Rox…Mais je maintiens que je ne veux plus que tu recommence… Dis-je avec douceur tout en la regardant dans les yeux.

Je tenais beaucoup a Roxanne, et les flash que j’avais me montré que la louve avait accepté cette petite humaine comme si elle avait adopté un louveteau abandonné. L’odeur d’épice et de miel me chatouilla les narines. Je haussai un sourcil, dardant mon regard aux alentours, aucune trace de miel et d’épice, alors d’où venait cette odeur.
J’avais encore du mal à me faire à cette idée, chaque personne que je rencontre sous ma forme de loup possède une odeur particulière, est ce que cette odeur est celle de Roxanne ? Pourquoi est-ce que j’arrive à la sentir sous ma forme humaine ? Une sorte de « reste » du à la pleine lune ?
Aucune idée…Je soupira de mécontentement et ajusta mon drap sur mon corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Mer 18 Juil 2012 - 23:34

ROXANE !

Un crie me dérangeas dans mon sommeil je bougea un peu. Et essaya de rester dans mon sommeil qui pour une fois n'étais pas habité par mon pére revenu d'entre les morts. Peut-être est-ce du à la présence d'une louve affective qui me protégerais peut-être d'un simple mort-vivant. Où alors c'est de dormir avec Jennifer qui me détent, ou encore le fait d'avoir passé une soirée magique avant de m'endormir. A vrai dire, je ne saurais le dire et je m'en fiche un peu.J'ai bien dormis et c'est ce qui compte, ce qui doit être marrant c'est que je doit sentir la louve maintenant, plus que Jennifer si sa se trouve.

Je souris à cette idée, sa me fait penser, est-ce que l'odorat de Jennifer est plus dévellopé que celui d'un humain normal? As-t'elle des capacités dû à son statut de loup-garou? A vrai dire je n'osserais pas lui poser la question elle le prendrait peut-être mal et je ne veux pas la vexer Déjà qu'elle va surement geuler quand j'ouvrirais les yeux. Enfin, si je dois en passer par là autant que ce soit maintenant.

J'ouvris donc les yeux et m'étiras ne prenant tout mon temps. La première chose qui me surprit fut que la salle sur demande avait changer pendant la nuit. On se trouvait maintenant dans une salle plutôt bien décoré bien que les couleurs ne soient pas vraiment à mon goût. J'ai toujours préféré les non couleurs et le jaune. Hors là....couleurs prune et brun pas vraiment mon style. Enfin....je fixa jennifer qui était enroulée dans une couette et qui me regardais aussi. Je lisais un certain soulagement dans son regard, elle devais avoir vraiment eu peur en se réveillant ce matin.

Mais son côté louve à été aussi gentille avec moi qu'elle l'étais d'habitude. Un peu brusque certes, mais il ne faut pas oublier qu'on parle d'un animal sauvage et particulièrement dangereux. Alors on peut considèré qu'elle avait été très douce avec moi. Et c'est d'ailleurs avec sa douceur habituelle qu'elle me parla.


Je sais très bien ce que tu vas dire Rox…Mais je maintiens que je ne veux plus que tu recommence…


Et moi qui m'attendais à me faire engeuler, peut être as-t'elle comprit grace a cela qu'elle n'est pas aussi dangereuse qu'elle le crois. Du moins quand elle as prit sa potion, je lui souris et m'approcha d'elle pour la prendre dans mes bras.

[/-Tout ce que tu veux Jennifer, mais la prochaine fois, passe par les cuisines et apporte de la viande cru. Sa ferras plaisir à ta partie louve.

Je l'embrasse sur la joue.

-Et je te remercie, gràce a toi j'ai passer la plus belle nuit de ma vie.Pour une fois je n'ais pas rêve de tu-sais-quoi.

Ceux sur quoi je la lâchas et sortit ma baguette pour attiré le sac vers moi. J'en sortis des habits de rechange emballé dans un sac plastique que je lui avais préparé, je savais que la pluspart êtaient à sa taille mais je doutais quand même un peu pour les sous-vêtements. Après tout je ne passe pas mon temps à la matter, enfin j'éspère que sa iras. Après lui avoir dit que je l'attendais un peu plus loin pendant qu'elle se changeait je me dirigeas vers une bibliothèque qui était apparue pendant la nuit pour y jeter un oeil pendant qu'elle se changeais.Puis après avoir jugé que je lui avais laissé assez de temps je revint vers elle et prit au passage le verre qui me semblais déstiné sur la table et le bu et découvrir que comme je l'espérais elle avais finit de se vêtir.

-Il est encore tôt sa te dit qu'on reste bavarder un peu?


Je voulais absolument lui parler de ce que j'avais vécue avec elle hier soir, pour moi il était primordial qu'elle le sache surtout si je voulais qu'elle me laisse recommencer un jour, parce qu'après tout je l'aimais autant lorsqu'elle était louve que lorsqu'elle est humaine et dans un cas comme dans l'autre je n'aime pas la savoir seule. D'autant plus que je suis convaincue que ses nuits particulières seront plus facile à vivre si elle se trouve en bonne compagnie et vu que la louve semblait m'avoir accepter voir même adopter je ne pense pas courir de risque en sa présence surtout si je prend soins de la nourrir à chaque fois. Et puis....j'avais apprécier de dormir prêt d'elle de plus j'avais prit goût à la douceur de sa fourrure....Finallement je suis peut-être aussi folle qu'on le dit....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2246
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Jeu 19 Juil 2012 - 12:49

Roxanne se jeta sur moi pour me prendre dans ses bras tout en ajoutant Tout ce que tu veux Jennifer, mais la prochaine fois, passe par les cuisines et apporte de la viande cru. Sa ferras plaisir à ta partie louve. puis elle me donna un petit baiser sur la joue avant d’ajouté Et je te remercie, grâce a toi j'ai passé la plus belle nuit de ma vie. Pour une fois je n'ai pas rêve de tu-sais-quoi Termina mon amie en me lâchant.

Je la regardai pendant qu’elle agitait sa baguette pour faire venir un sac vers elle, mon regard s’étant quelque peu assombri durant son petit dialogue…
Tout ce que tu veux…Ce que je veux ? Ce que je veux c’est protéger les gens que j’aime, je veux vivre, je veux m’accepter et me faire accepter.
Peut être que la jeune femme pensai que j'allais lui hurlé dessus, j'admet être un peu sauvage et lunatique, surtout lunatique, mais je sais tout de même faire la part des choses et les intentions de mon amie ne sont pas hostiles, elle avait une curiosité maladive, je ne peux vraiment lui en vouloir.
Même si une partie de moi était soulagé que la jeune femme n’avais pas encore fait son rêve, je devais admettre que ma peur de lui faire du mal resté toujours présente.

Roxanne me tendis un sac avec des vêtements dedans, oui la couverture n’est pas une mode au sein du château, enfin au moins on m’aurait remarqué…Elle m’indiqua qu’elle m’attendrait plus loin pour me laisser une barrière intime afin de me changer.
Je la remerciai avec un sourire tendre et partie pour me changer, je posai le sac au sol et retira la couverture pourpre, pour prendre des sous-vêtements dont la taille était un peu juste…Tant pis pour le soutien-gorge, la culotte suffira.
La jaune et noir avait mis dans le sac un haut bleu sombre, une couleur que j’aime particulièrement, c’était un haut assez simple, manche longue assez étoffé aux contours du poignets, un col en « V », fin mais assez chaud, avec un jean noir et une paire de bottes simple, d’un noir de jais décoré de gros pompon blanc cotonneux.
Quand je fus changé, la Poufsouffle revint vers moi.

-Il est encore tôt sa te dit qu'on reste bavarder un peu? Demanda mon amie en terminant son verre.

Je fis le tour et avant de lui répondre je la serrai dans mes bras, sentant son odeur de miel et d’épice, déposant à mon tour un bisou sur sa joue, je me plaçai à ses côtés et lui pris la main avec affection.

Oui aucun souci, surtout que je me sens encore un peu fatigué pour arpenté les couloirs et en plus…j’ai pas faim…Et crois-moi c’est RARE après une nuit de pleine lune ! Quoi que au pire j’ai une adorable et toute tendre Poufsouffle sous la dent ! Dis-je en lâchant sa main et me léchant les babines pour ensuite éclaté de rire.

Certes, en cet instant je semblais heureuse, mais je faisais taire cette partie de moi complétement éreinté, et qui avait opté pour une totale peur de l’inconnu…Mon côté loup est une inconnu, car ma mémoire me trahie, j’ai du mal à savoir si je peux me souvenir de mes nuits.
Mais je devais lui parler, je devais autant me rassuré que la rassuré elle, et je savais que la blonde ressentais aussi se besoin de me rassuré.
Car, ma colère qui avait précédé ma transformation était basée sur la peur de ce qui aurait pu se produire cette nuit en sa compagnie.

Alors je…heu…elle…enfin je suis comment en louve ? Demandais je en me mordant la lèvre inférieur tout en baissant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Ven 20 Juil 2012 - 23:08

J'étais plutôt surprise de voir Jennifer de si bonne humeur...moi qui redoutais une colère dignes des Dieu antiques j'avais le droit à une jennifer aussi douce que d'habitude mais aussi plus tactile et démonstrative. Effectivement jusqu'as présent sa à toujours été moi qui la serrait dans les bras l'embrassais sur la joue avec pour seule réponse un magnifique sourire qui me rendais heureuse certes mais pas autant que ce qu'elle fait là.

Elle viens de me prendre dans ses bras et de m'embrasser sur la joue ce qui me fit rougir, je n'étais pas habitué à ce genre de marque d'affection. Ce genre de marque j'avais plutôt tendance à les donner et non à les recevoirs. A vrai dire je n'avais pas vu une seule personne qui montre son affection autant que moi. Et si je n'avais pas l'habitude de cela c'est parce que mes seules amies ne sont pas particulièrement démonstrative en la matière, en dehors de Katie qui se comportais plus comme une mère que comme une amie lorsqu'elle le faisait. Bon certes je ne pouvais pas m'attendre à d'énormes élant d'affection de la part de Liberty et Jennifer après tout ce sont deux "têtes" qui passent plus de temps le nez dans les livres qu'avec les personnes qui les entours. Bien que Jennifer fasse un effort de ce côté là. Et qu'elle vien de me prouver le contraire à l'instant.

J'accusais le choc du à la surprise de cette élan d'affection et ne parvient à prendre véritablement conscience de ce qu'elle avait fait que lorsqu'elle s'assis à côté de moi en me tenant la main . Je l'imita sans même y réfléchir J'avais l'impression de ne plus être là pourtant rien de ce qu'elle dit ne m'échappa pas et je rit de bon coeur à sa blague ajoutant une petite touche personnel que je ne pouvais retenir.


-Qui sait la poufsouffle en question n'attend peut-être qu'as être goûter.

J'avais dit cela en lui faisant un clin d'oeil coquin. J'avais vraiment envie de profité de ce moment privilégier que je pasais avec ma bleu et argent préféré. Bon certes Liberty est devant elle mais tout de même je ne peut pas classé amour et amitié dans la même catégorie....quoi que j'aimerais que Liberty soit un peu plus comme Jenny sur certains point. Quoi que non elle est très bien comme elle est.

Je revint de nouveau au moment présent, oui tout cela me rend très pensive mais que puis-je y faire? Enfin je revint au moment présent quand je sentis que Jennifer retirais sa main...Non! Pas maintenant, je voulais encore être prêt d'elle, être contre elle comme cette nuit. J'avais terriblement envie d'elle, il n'y as pas d'autres mot et c'est pourquoi je me permis peut être un peu trop mais tant pis, au moins j'aurais vraiment chercher à profité de ce moment.

Je me mit à cheval sur ses jambes et passe mes mains derrière sa nuque comme l'aurais fait une amante ou une amoureuse, touchant au passage pour la première fois ses cheveux qui comme je le pensais étaient aussi doux et agréable au toucher que la fourrure contre laquelle j'avais passer une partie de la nuit. Je le regarda brièvement dans les yeux, avant de l'embrasser dans le cou en la poussant doucement au sol avant de finir par posé ma tête sur son épaule, me retrouvant ainsi allonger contre la serdaigle dans une position que je trouvais particulièrement confortable. Être aussi proche de Jennifer que maintenant cela ne m'avais jamais été possible et cela risquais même d'être la seule fois où cela arriverait et cela ne durerais peut-être pas longtemps cependant je profitas de la question qu'elle avait posé avant que je ne fasse cela pour gagner un peu de temps. Tout en passant ma main dans ses cheveux que je trouvais magnifique et dont j'adorais la texture.


- Tu est très belle en louve, Jenny,belle et terrible à la fois. Et tu est aussi curieuse que moi sous cette forme.

Je lui souris amusé à cette penser.

-Et je ne sais pas si c'est parce qu'il s'agissait de moi mais tu t'est montré très douce et avenante envers moi. En plus tu as absolument tenue à ce que je dorme avec toi. Et c'est comme cela que j'ai remarquer que ta fourrure est aussi douce que tes cheveux et aussi que tu tenais vraiment à moi....Car je pense que si tu as pus avoir un tel comportement sous cette forme c'est que les sentiments que tu éprouves à mon égart son très fort. Et tu ne sais pas à quel point sa me fait plaisir.

Je lui souris à nouveau, mais cette fois parce que j'étais vraiment heureuse. Et cela n'étais pas arrivé depuis bien longtemps.Je dépose un baiser sur le bout de son nez avant de me serré à elle. Je voulais rester comme cela avec elle si elle le voulais bien. J'avais bien d'autres idée pour lui montré à quel point cela m'avais touché de voir que pour moi elle avais été capable de faire ce qu'aucun autre lycan n'as jamais été capable de faire avant elle. Se maîtrisé au point de pouvoir ne pas faire de mal à quelqu'un qu'elle aimait mais surtout de le faire tout en cherchant à resté proche de cette même personne et non pas en la fuyant et plus encore. Se maîtriser assez pour être capable de passer une nuit entière avec une simple humaine sans lui faire le moindre mal et l'invité dans sa couche bon elle as eu l'aide d'une potion mais quand même! Alors si cela n'est pas la preuve d'une profonde affection je veux bien devenir la petite amie du seigneur des ténébres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2246
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Sam 21 Juil 2012 - 8:47

Je dois admettre que je ne m’attendais pas à autant de tendresse de la part de Roxanne, quand elle se mit sur moi, posant ses mains autour de mon cou et posant ses lèvres contre mon cou. Je me sentis prendre la direction du sol qui était, par chance, assez doux et confortable.
Mais bizarrement je n’eus pas de mauvaise réaction, je sentais que Roxanne avait besoin de chaleur et de tendresse.
Je sais que je ne montre pas souvent câline, du moins, surtout pas depuis ma 5e année, pourtant j’aime les autres, mais maintenant je vois le monde différent et quand on sait en son for intérieur que quasi tout le château peut être considéré comme un véritable buffet de viande fraiche si je ne venais pas à prendre ma potion, croyez-moi ça ne vous donne plus envie de câliné les autres.
Bizarrement, depuis que je suis une lycanthrope j’ai développé un sentiment de « maternité », non pas une envie irrésistible de concevoir, mais plus un farouche besoin de protégé ceux qui me sont cher, comme une louve avec ses petits.
Un loup mâle est considéré comme dangereux, comme dans beaucoup d’espèce animale, le mâle est celui qui doit protéger la meute, la famille.
Mais rien, rien ne peux battre une mère qui protégé ses petits. Au premier abord on pourrait croire que ma louve l’a adopté, mais je pense qu’avec le temps j’arriverais à gérer mon côté loup, a faire en sorte qu’on soit totalement synchro, je sais que personne n’y arrive, mais en buvant la potion je me suis montré comme une mère, une sœur, et pourtant je pourrais la tué sans effort.

Tu es très belle en louve, Jenny, belle et terrible à la fois. Et tu es aussi curieuse que moi sous cette forme. Et je ne sais pas si c'est parce qu'il s'agissait de moi mais tu t’es montré très douce et avenante envers moi. En plus tu as absolument tenue à ce que je dorme avec toi. Et c'est comme cela que j'ai remarqué que ta fourrure est aussi douce que tes cheveux et aussi que tu tenais vraiment à moi....Car je pense que si tu as pu avoir un tel comportement sous cette forme c'est que les sentiments que tu éprouves à mon égard son très fort. Et tu ne sais pas à quel point ça me fait plaisir.
Répondit mon amie en déposant un bisou sur le bout de mon nez.

J’eu un nouveau sourire, mon regard noisette plongé dans le faux ciel aux dessus de moi. Je sais que ma partie lycan me change sur certain point, mais étant « jeune » dans ce genre d’exploit lunaire, je ne sais pas trop comment lire les choses, voir même les ressentir, je me souviens vaguement de certains moments, je sais que le loup hier soir avait faim et a senti une odeur à la fois familière mais aussi un sentiment de faim atroce, d’envie meurtrière. La curiosité a pris le dessus car je suis souvent seule durant ses nuits mais belle e terrible, oui surement, surtout que je suis assez petite pour une louve, étant encore jeune, apparemment on peut grandir encore, je crois que la taille originelle d’un lycan c’est environ 2 fois celle d’un humain moyen humain = 1m65 environ femme/homme), enfin je te passe mes conclusion scientifique Dis-je en levant la main pour caressé les cheveux de Roxanne. Tu es une amie mais aussi une sorte de petite sœur, et je pense que ma louve a voulu te gardé près d’elle car elle a ressenti en moi cet envie de te protégé et de materné Terminais je.

Du moins c’est ce que je pensais, puis reniflant de plus belle, je failli éternuer et ajouta en riant J’adore ton odeur, le prend pas mal, mais moi et mon côté louve on trouve ton odeur agréable, et tu fais plus pensé a un petit encas, une sorte muffin pour le goûtée ! Dis-je en riant. Même si bon, dans un sens les épices et le miel parfois ça chatouille les narines et dans cette position je capté a 200% son odeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Sam 21 Juil 2012 - 17:09

A ma grande joie, Jennifer se laissa faire et semblais même y prendre un certain plaisir. Je sais que certaines personnes n'aime pas avoir une tel proximité physique, apres tout la proximité permet de voir la personne de plus pret et de sentir la personne, sa peau, son odeur mais cela permet aussi de voir toutes les petites imperfections et lorsque la relation n'est pas très intime cela à tendance à être gênant. Mais personnellement je me fichais cela, après tout j'ai parfaitement conscience de mon imperfection et Jennifer me connais sur le bout des doigts, je ne lui cache rien, vraiment rien de ce fait qu'elle puisse voir ce genre de détails extérieur m'est totalement égal.Surtout qu'elle connait déjà ce qu'il y as de pire en moi, donc ce n'est pas ce genre de petit détails qui vas la déranger.

Je mis ma tête contre la sienne sentant l'odeur de ses cheveux qui sentaient étrangement bon surtout si l'on prend en compte que cette nuit elle l'as passer dans la peau d'une louve. Je me serais plutôt attendu à une odeur plus désagréable. Et bien non, cela sentait la sève de pin bien que c'était très léger je trouvais cela agréable. Je ferma les yeux en écoutant ce qu'elle disait.

Son côté louve la perturbait et elle essayait de géré cela en se renseignant au maximum sur son statut.Elle devait penser que plus elle en saurait sur les loup-garou, plus elle se comprendrait elle même. Ce qui est faux, je le savais maintenant personne ne peut comprendre un lycan sous sa forme animal à part lui même. Et ce n'est pas les livres qui vont l'aidé, je pense que chaque lycan est différent autant que l'est chaque humain, si se n'est plus puisque le loup et l'humain ne font plus qu'un. Certes le côté loup à le dessus mais pour moi le caractère de l'humain reste présent également même si il ne choisis pas exactement ce que fait la partie loup il l'influence dans certaine mesure c'est pour cela que l'ont vas trouver des loup-garou agressif et sauvage et d'autres qui le sont moins.

Et lorsqu'ils prenent leurs potion les lycans deviennent capable d'influencer de manière plus efficaces la partit sauvage, devenant un peu plus domestique si l'ont peu dire bien que leur maître ne soit autre qu'eux-même. Et c'est exactement ce qu'il s'est passé hier soir. Jennifer avais réussis à faire comprendre à la louve que je ne lui voulais aucun mal et qu'elle même tenais à moi. La louve à donc agit en conséquence en décidant de "m'adopter". Pendant qu'elle parlais elle passa à son tour sa main dans mes cheveux. Tandis qu'elle déclara quelques chose qui me fit extrêmement plaisir , effectivement aujourd'hui semblais être le jours des confidences plaisantes, bien que celle-ci me laissa un arrière goût amère dans la bouche.


-Tu es une amie mais aussi une sorte de petite sœur, et je pense que ma louve a voulu te gardé près d’elle car elle a ressenti en moi cet envie de te protégé et de materné.

J'avais envie de répondre que pour moi aussi elle était bien plus qu'une simple amie, mais elle ne m'en laissa pas le temps, changeant complètement de sujet. Pour parler de mon odeur, ce qui attiras mon attention, aurait'elle lut la question que je m'étais posé il y as quelques minutes avant que je décide de me montré entreprenante?

J’adore ton odeur, le prend pas mal, mais moi et mon côté louve on trouve ton odeur agréable, et tu fais plus pensé a un petit encas, une sorte muffin pour le goûtée !

Ainsi donc mon odeur lui plaisait? Cela ne m'étonnais pas, j'aurais même été surprise que ce soit le contraire. Il me paraissait logique que lorsqu'on s'apprécie autant, l'odeur corporel nous soit également agréable. Une sorte de carte en plus au niveau séduction animal, bien que chez l'Homme l'odorat ait beaucoup baisser nous avons du garder cela tout de même. Et de part sa nature animal Jennifer avait récupéré cette faculté. Et cela me tira un nouveau sourire lorsqu'elle me comparat à un gâteau. J'avais donc une odeur de nourriture? Je me demande bien laquelle...D'ailleurs il suffit de lui demander.

-Je sent si bon que cela? Dit-moi à quoi mon odeur s'apparente ?

Je lui laissa le temps de répondre et écouta sa réponse avec attention tout en songeant à une possibilité qui bien qu'elle soit mince, voir inexistante m'attirais. Je mis donc cette idée surement folle en application mais en douceur.

-Cela me touche que tu me considère comme une soeur, tu est bien plus qu'une amie pour moi. J'aurais beaucoup aimé avoir une grande soeur comme toi. Cependant.....

Je laissa ma phrase en suspend tandis que je me mit à cheval sur elle, les jambes de chaque côté de sa taille et prit ses mains dans les miennes avant de venir posé un baiser sur le coin de ses lèvres et de posé ensuite mon front contre le sien en la regardant dans les yeux.

-Cependant, je ne pense pas que tu aurais laissé ta soeur se montré aussi, comment dire, intime avec toi?


Je baissa les yeux quelques secondes en me taisant. J'avais penser pendant un instant pouvoir me montré forte et avoir une chance de la séduire, mais je n'en avais pas la force. Je n'avais pas le droit de penser cela, cela pourrait détruire la relation que nous avons et à laquelle je tenais tant... Je repris donc sur un ton un peu plus doux mais aussi plus perturber

Tu sais cette nuit à sans doute été la meilleurs de toute ma vie jusqu'as maintenant. Je savais que je prenais des risques mais j'avais confiance en toi. Je savais que j'en sortirais indemne, mais....je n'aurais jamais penser que cela se passerais comme cela. Au début j'étais émerveiller de voir que j'avais réussis à gagné la confiance de ton toi sauvage. Tu m'as approcher et même toucher aussi délicatement que possible, cela m'as prouvé que j'avais raison tu étais capable de te contrôler avec un peu d'aide, j'avais eu raison d'avoir confiance en toi....Puis tu as fait quelques chose à laquelle je n'avais pas penser tu m'as emmené jusqu'as ta couche et de me serré contre toi. J'étais si heureuse, c'étais la première fois depuis longtemps que je ne dormais pas seul, alors de savoir que c'étais ma meilleurs amie sous sa forme de louve qui m'as fait vivre cela.....

Je sentis des larmes de joie couler doucement sur mes joues bientot suivit par d'autres qui cette fois étaient dût à mon désarvoie. Je libéra une de ses mains pour essuyer les larmes. Avant de reprendre.

-Cela m'as profondément touché......si bien que je ne sais plus où j'en suis....Je me suis dit que je pourrais essayer de profité qu'on soit seule et proche pour....profité de l'instant présent comme tu as du le remarquer j'ai plus ou moins essayer de jouer avec le feu à l'instant....Mais...je peux pas te faire ça...pas à toi...pas comme cela, pas en te forçant la main...

Je libéra son autre main avant de passé à nouveau mes bras autour de son cou et de reposer ma tête sur sa poitrine, continuant de verser des larmes troublé par ce que je resentais....J'avais besoin d'aide mais je n'avais pas grand monde sur qui je pouvais compter....Liberty et Jennifer en moins vu la nature du problème je n'avais plus que Katie.....mais elle n'étais pas là maintenant alors que j'avais besoin de parler....il fallait que cela sorte...

-Je ne sais plus....je ne sais pas...je ne sais pas si je suis amoureuse de Liberty ou de toi...

Je l'avais dit....Je lui avais dit...sa soulageait, cela me retirais un poid admettre la vérité fait toujours du bien...Bien que cela ne change pas la problème au moins je l'avais admit restais plus qu'as trouver la solution.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2246
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Sam 21 Juil 2012 - 18:12

Je vis aux regards de Roxanne que ma blague sur son odeur la fit sourire, mais je perçu une onde de curiosité, qui se vérifia avec sa question.

-Je sens si bon que cela? Dit-moi à quoi mon odeur s'apparente ?
Et bien, un mélange d’épice et miel, ceux sont les ingrédients que je perçois avec mon petit nez Répondis-je par un sourire.

Les sentiments, une onde qui relie le cœur et le cerveau, un ressentie qui poursuis sa route via nos yeux, nos mots. Chaque battement de cœur envoie une information, un ressentie d’une situation.
Et en cet instant les battements de Roxanne était saccadé, signe que quelque chose clochait.

-Cela me touche que tu me considère comme une sœur, tu es bien plus qu'une amie pour moi. J'aurais beaucoup aimé avoir une grande sœur comme toi. Cependant.....Commença la jaune tout en changeant de position optant pour un califourchon, me tenant les mains.

Je sentis autant les battements de son cœur qui devenait plus rapide et plus saccadée, que son esprit qui était en train de se voué à une torture mentale sans nom, fronçant les sourcils j’attendais qu’elle continue, car mon instinct savait qu’elle cracherait le morceau.
Puis elle se baissa vers moi et posa ses lèvres près de la commissure des miennes pour ensuite déposé son front contre le mien et ajouta dans un murmure.

-Cependant, je ne pense pas que tu aurais laissé ta sœur se montré aussi, comment dire, intime avec toi?
C’est là où tu te trompes Roxy, il y’a justement peut de personne que je laisse me câlinée

Puis mon amie se remis en position fermant quelque peu les yeux, ses battements de cœur résonnait à mon oreilles comme des tambours, je savais que mon côté loup me permettrais de développé certaines capacités, des sens surtout, apparemment l’odorat était parfois présent mais ça…Est-ce vraiment en rapport avec mon ouïe de louve ? Ou est-ce juste que je connais Roxanne depuis assez longtemps pour entendre son cœur et savoir ses ressentie ?

-Tu sais cette nuit a sans doute été la meilleure de toute ma vie jusqu'as maintenant. Je savais que je prenais des risques mais j'avais confiance en toi. Je savais que j'en sortirais indemne, mais....je n'aurais jamais pensé que cela se passerais comme cela. Au début j'étais émerveillé de voir que j'avais réussis à gagner la confiance de ton toi sauvage. Tu m'as approché et même toucher aussi délicatement que possible, cela m'as prouvé que j'avais raison tu étais capable de te contrôler avec un peu d'aide, j'avais eu raison d'avoir confiance en toi....Puis tu as fait quelques chose à laquelle je n'avais pas pensé tu m'as emmené jusqu'as ta couche et de me serrer contre toi. J'étais si heureuse, c'était la première fois depuis longtemps que je ne dormais pas seul, alors de savoir que c'était ma meilleure amie sous sa forme de louve qui m’a fait vivre cela.....Conta Roxanne en versant une larme, elle du cependant lâché ma main pour pouvoir essuyé les gouttes d’eau salé qui perlait de ses yeux marrons. --Cela m'as profondément touché......si bien que je ne sais plus où j'en suis....Je me suis dit que je pourrais essayer de profiter qu'on soit seule et proche pour....profité de l'instant présent comme tu as du le remarquer j'ai plus ou moins essayé de jouer avec le feu à l'instant....Mais...je ne peux pas te faire ça...pas à toi...pas comme cela, pas en te forçant la main. Dit-elle avant de se lové une nouvelle fois contre moi tout en pleurant.

Entourant de mes bras mon amie, je la serrais contre moi sans dire un mot pour le moment, essayant tant bien que mal de trouver quoi dire, quoi répondre à ça.

-Je ne sais plus....je ne sais pas...je ne sais pas si je suis amoureuse de Liberty ou de toi ! Fit la jaune toujours plongé contre moi, en pleurant.

Je tentais de respiré doucement, calmement, faisant passé mon calme à la jeune femme, ma tante m’avait dit qu’étant enfant, les nuits ou je faisais des cauchemars suite à la tuerie de mes parents, je me mettais a pleuré sans m’arrêté, alors elle ou mon oncle, me prenait dans leurs bras, me mettant sur le ventre contre le leurs, respirant de manière calme pour m’apaisé.
Elle m’a appris que quand on est contre quelqu’un on peut arriver à entendre les battements du cœur, que ses battements peuvent nous calmé.
Si le cœur cogne trop fort, notre gorge se serre autant que nos entrailles, alors que si son débit est plus calme, tout le reste du corps suivra.
Je mettais donc cela en application avec Roxanne, sentant que la jeune femme se calmé quelque peu j’entrepris de répondre en lui caressant le dos.

Je pense que le refus de Liberty à ton égard ta profondément bouleversé, un bouleversement interne que tu ne peux pas contrôler, ton cœur s’est égaré et le fait que nous nous soyons rapproché cette nuit, que je me sois montré affective t’a troublé. Car tu aurais aimé que Liberty se montre aussi proche de toi que je l’ai était. Car oui nous sommes proche et complice, affectueuse et douce l’une envers l’autre. Mais l’amour qu’on se porte n’est pas celui que tu crois. Dis-je d’une voix douce, caressant encore son dos je repris toujours avec douceur. Si je me trompe, car c’est fort possible, il faut d’abord que tu fasses un travail sur toi-même, que tu prennes le temps de réfléchir à ce que tu peux ressentir, pour moi et pour Liberty. Tu sais Roxy on se connait depuis quoi…2 ans ? Du moins assez pour se faire confiance, je te connais par cœur, et je sais que ton cœur ne bat pas pour moi, mais c’est à toi, et à toi seule de décidé a qui tu veux le donner. Non pas que je n’en veuille pas, mais mon cœur à moi appartiens à Liam… je m’arrêta pour faire un peu d’humour et lui tiré un sourire oui bon un Liam qui ne sait pas que je le couvre de lettre depuis 5 ans et qui a décidé de me démasqué...Je savais pas qu’un lion pouvait être aussi butée nom d’un scoutt ! Et encore une fois non je ne veux pas que tu lui parle…Bon pour en revenir à toi Prenant doucement son visage entre mes mains je posai un baiser sur sa joue. Promet moi que tu vas tenter de faire la part des choses sur ce que tu ressens ? Car j’ai peur que ton cœur ne te fasse ressentir que des illusions et je ne veux pas perdre ta précieuse amitié…Mon petit pain d’épice Dis je avec un tendre sourire.


[HRP : Je me doute que tu t'est donner du mal pour me pondre un aussi beau rp, j'espère que ma réponse conviendra, car j'admet que tu ma pris de "court" et j'espère justement que ma réponse n'est pas trop courte]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Dim 22 Juil 2012 - 0:12

J'étais totalement perdue, mon coeur me faisait atrocement souffrir ce que j'éprouvais n'était qu'une bouillis confuse avec en son centre Jennifer et Liberty. J'éprouvais pour elles des sentiments si fort et si proche que je n'arrivais pas à savoir laquelle des deux j'aimais vraiment et ce doute, cette incompréhension de moi-même, alors qu''il y as quelques heures je me connaissait par coeur, je savais différencier parfaitement ce que j'éprouvais pour l'une comme pour l'autre. J'étais sure de moi, je savais parfaitement ce que je faisais, je ne succombais pas à des envies folles qui pouvaient me faire souffrir en rompant des liens important pour moi. Certes, je m'étais enfermer avec jennifer une nuit de pleine lune...mais ce n'étais pas pareil...

Les risques étaient différents et j'étais convaincue que je ne risquais rien de d'important en sa compagnie à cause de la confiance que j'avais en elle. Alors que la...je cumule les erreurs et les doutes, je ne sait plus où j'en suis, j'ai besoin d'aide je n'arriverais pas à remettre tout en place seule...pas sans un minimum d'aide et certainement pas aujourd'hui...

Au moins la proximité de Jennifer était réconfortante, ne pas se sentir seule aide à se sentir mieux. De plus loin de m'en vouloir elle semblais vouloir me réconforter...pourtant je pense qu'elle as saisis mes intentions première quand je me suis mise à califourchon sur elle...mes pensées étaient loin d'être aussi sage que d'habitude...Mais surtout elle semblait avoir comprit la raison qui m'avais donné envie de faire cela et ceux avant même que je l'exprime. Surement pour cela qu'elle me sert contre elle en essayant de me calmer et en y arrivant. Certes j'étais toujours aussi mal intérieurement, cela me faisait toujours aussi mal mais au moins ma tête commençais à redevenir froide. Je parviens à réfléchir de façons plus...cohérente et je me rend compte de ma bêtise. J'avais été stupide de croire que j'avais la moindre de chance avec Jennifer surtout en m'y prenant de cette manière...En tout cas il n'y as pas à dire elle sait s'y prendre pour calmer et réconforter les gens, j'ai vraiment de la chance de l'avoir avec moi....Une chose été très clair dans mon esprit, que je sois amoureuse d'elle ou pas et si il s'agit du premier cas même si elle ne voulais pas de ce genre de relation je devrais tout faire pour au moins garder le lien que nous avons actuellement....Le cour de mes pensées fut interrompu par la voix douce et compréhensive de Jennifer


Je pense que le refus de Liberty à ton égard ta profondément bouleversé, un bouleversement interne que tu ne peux pas contrôler, ton cœur s’est égaré et le fait que nous nous soyons rapproché cette nuit, que je me sois montré affective t’a troublé. Car tu aurais aimé que Liberty se montre aussi proche de toi que je l’ai était. Car oui nous sommes proche et complice, affectueuse et douce l’une envers l’autre. Mais l’amour qu’on se porte n’est pas celui que tu crois.
Si je me trompe, car c’est fort possible, il faut d’abord que tu fasses un travail sur toi-même, que tu prennes le temps de réfléchir à ce que tu peux ressentir, pour moi et pour Liberty. Tu sais Roxy on se connait depuis quoi…2 ans ? Du moins assez pour se faire confiance, je te connais par cœur, et je sais que ton cœur ne bat pas pour moi, mais c’est à toi, et à toi seule de décidé a qui tu veux le donner. Non pas que je n’en veuille pas, mais mon cœur à moi appartiens à Liam…
oui bon un Liam qui ne sait pas que je le couvre de lettre depuis 5 ans et qui a décidé de me démasqué...Je savais pas qu’un lion pouvait être aussi butée nom d’un scoutt ! Et encore une fois non je ne veux pas que tu lui parle…Bon pour en revenir à toi.
Promet moi que tu vas tenter de faire la part des choses sur ce que tu ressens ? Car j’ai peur que ton cœur ne te fasse ressentir que des illusions et je ne veux pas perdre ta précieuse amitié…Mon petit pain d’épice


Cela semblais si simple dit par elle, mais bien que la possibilité qu'elle est énoncé à savoir que c'est le refus de Liberty qui m'as fait perdre la raison soit possible voir même probable, je ne peux ignorer ce que j'ai ressenti a l'encontre de celle qui me tien dans ses bras cette nuit. Je suis sur et certaine que c'était de l'amour...après un amour de circonstance peut-être dut à ce que je vivais...à moins que cette nuit ai réveillé les vrai sentiments sentiments que j’éprouve pour Jennifer...Je ne sait vraiment pas, cela vas trop vite je peut être sur d'aucun des deux cas...

Cependant, je peut qu'admettre que son raisonnement est particulièrement logique et plausible, hélas les sentiments ne se contente pas de cela et il me faudras surement du temps pour me ressaisir et réussir à connaître la vérité sur ce que j'éprouve actuellement. Et c'est d'autant plus difficile que je n'ai jamais vraiment eu d'histoire de coeur auparavant en plus de me retrouver dans une tel situation je vivais quelques chose qui m'étais totalement inconnu jusqu'à présent et cela devais accentuer le sentiment de perte de contrôle qui m'habitait.

Elle avais également raison en disant qu'elle me connaissait par coeur...c'est peut-être même pour cela qu'elle s'est laissé faire tout à l'heure, elle s'était surement douter que je ne pouvais pas allez au bout de mon idée, du moins pas sans son accord et je sourit à cette conclusion, rare sont les personnes à pouvoir se vanter de connaître aussi bien une personne. Certes je connaissais bien, voir même très bien ma Jennifer adoré mais pas au point d'anticipé ses réactions, bon certes j'avais une absolue confiance en elle et si on s'étais retrouver dans le cas contraire je l'aurais surement laissé allez jusqu'au bout en pensant peut-être niaisement mais en pensant tout de même que si cela avais eu lieu c'est parce qu'il y avais une bonne raison.

Le seul défaut dans notre relation, si on peut appeller cela un défaut et peut être notre trop grande confiance mutuelle. Je sais que pour ma part je suivrais et croirais Jennifer quoi qu'elle fasse ou disent. Je ne pouvais tout simplement pas lui dire dire non ou stop. C'est même pour cette raison que contrairement à ce que j'affirmais je n'aurais pas été capable de lever ma baguette pour me défendre si elle m'avais attaquer cette nuit, je n'aurais pas voulu courir le risque de la blesser et j'aurais penser dans un premier temps qu'elle avais décidé de jouer sous sa forme de louve...jusqu'as la première morsure du moins...

Je fut surprise de l'entendre dire que j'étais libre de lui offrir mon coeur si c'étais ce que je voulais, j'aurais plutôt penser qu'elle m'aurais pousser vers Liberty mais non...Elle me conseillais de suivre mon coeur et non pas ce qui l'arrangeait. Pourtant il aurait été plus simple de me pousser vers Liberty puisque de cette manière de son côté elle aurait été totalement libre avec son Liam. Alors que là, elle s'exposait au risque de m'avoir dans les pattes..Et cela me toucha encore une fois, n'importe qui à sa place aurais choisis la facilité mais elle non, elle ne voulais que le bonheur de mon coeur.

Elle parla ensuite de son Liam, son amour depuis 5 ans déjà, elle avait la chance d'être tombé amoureuse rapidement et surtout d'en être pleinement sure. Je l'enviais pour cela....cependant je ne dit rien alors que j'aurais très bien plus lui dire que c'étais facile pour elle, qu'elle connaissait ce qu'étais l'amour et qu'elle avait eu le temps de pleinement l'identifier et que surtout Liam lui laissait une chance. Chance que Liberty ne m'as pas laisser et qu'elle même ne me laissais pas vraiment. Parce que je savais que j'en avais aucune, jennifer aimais Liam depuis bien trop longtemps, je savais qu'elle refuserait avant même de lui poser la question et c'est pour cela que c'est d'autant plus dur.

Car quelques soit les véritables sentiments que j'éprouve pour elle, j'allais essuyer un refus. Car si j'aime Jennifer, j'allais souffrir de son refus. De même si j'étais véritablement amoureuse de Liberty j'allais essuyer un refus et j'allais également en souffrir. Au final mon coeur devais faire un choix qui dans les deux cas me rendrais malheureuse et cela ne m'aidais pas...J'allais donc suivre son conseil, prendre le temps d'écouté mes sentiments même si je savait déjà ce qui m'attendais au final, déception et douleur...Quelques larmes s’échappèrent encore à la penser de cette avenir peut prometteur...cependant je m'étais faite à l'idée...J'essuya une nouvelle fois mes larmes et l'embrasse sur la joue.


-Merci, Jennifer...je sais que je te dois beaucoup et je suis heureuse que tu sois la pour moi...Je ne peux te promettre où même te dire si ce que j'ai ressentis pour toi cette nuit n'étais que dût aux circonstances, mais je peux te dire que tu est vraiment importante pour moi, bien plus qu'une amie....il faut juste que j'arrive à déterminé la place qui te revient dans mon coeur.

Je caressa sa joue avec tendresse, cela aurait été si simple si nous étions amoureuse l'une de l'autre.Je n'aurais pas besoin de faire ce travaille long et épuisant qui m'attend...

-Cependant, je peux te promettre que je vais prendre le temps qu'il me faudras pour déterminé la nature des sentiments que j'éprouve pour toi....bien que je sache que j'ai autant de chance de finir avec toi que Liam de te démasquer sans aide extérieur. Tu est bien trop intelligente et discrète pour qu'il y arrive sauf si bien sur tu lui laisse des indices. Et je te promet de ne pas te mentir sur ses sentiments quand j'en connaîtrais la nature..si il se trouve que je suis vraiment amoureuse de toi je te le dirais, je ne t'ai jamais rien cacher et je ne te cacherais donc pas cela non plus. Même si te les cacher te simplifierais surement les choses...Dans tout les cas je ne veux pas perdre la relations que nous avons toutes les deux.

Je me permis de poser un léger baisé sur ses lèvres comme je l'avais fait avec Liberty il y as un mois maintenant.Avant de la regarder dans les yeux un sourire gênée sur le visage.

Je t'aime trop pour te laisser partir, et honnêtement je n'arrive plus à envisager ma vie sans toi. C'est comme si je n'étais pas complète avant notre rencontre...et même au début de notre relation..mais maintenant même si je suis perdue je sais que je pourrais pas vivre sans toi...J'ai besoin de toi....Si tu n'avais pas été la toute de suite j'aurais complètement perdue pieds et je me serrais perdue moi-même....mais toi tu m'as remonté et tu me guide vers le chemin à suivre, pas celui qui t'arrange mais celui qui me correspond. Et pour tout cela je ne pourrais surement jamais te remercier. A cette instant, j'envie Liam, il as de la chance que ton coeur lui appartienne......je ne connais pas d'autre personne aussi gentille et attentionné que toi....Surement pour cela que dans un sens j'aimerais t'aimer toi pour m'assurer que tu sois heureuse car tu le mérite...

Je me tue ensuite en restant coller à celle dont été destiné toutes mes éloges. Car quoi qu'on en dise je pensais vraiment tout ce que j'avais dit, j'avais été totalement honnête avec elle j'avais entièrement vidé tout ce que j'avais à lui dire. Je ne savais pas comment elle réagirait, j’espérais juste qu'elle m'ai écouté jusqu'à la fin. Je la serras un peu plus fort contre moi. Sa présence me soulageais tout autant que dire ce que j'avais sur le coeur mais cela ne m'aidais toujours pas pour comprendre le maelstrom qui faisait rage à l'intérieur de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2246
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Mer 25 Juil 2012 - 19:53

J’avais un peu peur de lui faire du mal, de lui faire de la peine, car comme je lui avais dit, et avec sincérité, je considéré Roxanne comme une petite sœur, nous avions qu’un an de différence, c’est certes, très peu. Mais ça aurait pu se faire, la preuve pour les Weasley, certains se suivent de près.
Mais comme je suis amoureuse de Liam, je sais que mon propre cœur ne me trahira pas.

-Merci, Jennifer...je sais que je te dois beaucoup et je suis heureuse que tu sois la pour moi...Je ne peux te promettre où même te dire si ce que j'ai ressentis pour toi cette nuit n'étais que dût aux circonstances, mais je peux te dire que tu es vraiment importante pour moi, bien plus qu'une amie....il faut juste que j'arrive à déterminé la place qui te revient dans mon cœur. Répondit mon amie en me caressant la joue.

Merlin sait à quel point je n’aime pas blessé les autres, c’est pas du tout dans ma nature, je ne suis pas le genre de fille qui va penser qu’à son postérieur, non…J’avais parlé a Roxanne avec mon cœur, mon âme, mes tripes, mes mots était pour elle et non pour moi. Et j’espérais de tout cœur qu’elle serait percevoir l’amour fraternel que je lui porte.

-Cependant, je peux te promettre que je vais prendre le temps qu'il me faudra pour déterminé la nature des sentiments que j'éprouve pour toi....bien que je sache que j'ai autant de chance de finir avec toi que Liam de te démasquer sans aide extérieur. Tu es bien trop intelligente et discrète pour qu'il y arrive sauf si bien sur tu lui laisse des indices. Et je te promets de ne pas te mentir sur ses sentiments quand j'en connaîtrais la nature. Si il se trouve que je suis vraiment amoureuse de toi je te le dirais, je ne t'ai jamais rien caché et je ne te cacherais donc pas cela non plus. Même si te les cacher te simplifierais surement les choses...Dans tous les cas je ne veux pas perdre la relations que nous avons toutes les deux. Continua la jeune fille pour ensuite déposé un très léger baiser sur mes lèvres avant d’ajouté ces quelques mot Je t'aime trop pour te laisser partir, et honnêtement je n'arrive plus à envisager ma vie sans toi. C'est comme si je n'étais pas complète avant notre rencontre...et même au début de notre relation. Mais maintenant même si je suis perdue je sais que je ne pourrais pas vivre sans toi...J'ai besoin de toi....Si tu n'avais pas été la toute de suite j'aurais complètement perdue pieds et je me serais perdue moi-même....mais toi tu m'as remonté et tu me guide vers le chemin à suivre, pas celui qui t'arrange mais celui qui me correspond. Et pour tout cela je ne pourrais surement jamais te remercier. A cette instant, j'envie Liam, il as de la chance que ton cœur lui appartienne......je ne connais pas d'autre personne aussi gentille et attentionné que toi....Surement pour cela que dans un sens j'aimerais t'aimer toi pour m'assurer que tu sois heureuse car tu le mérite... Termina la blonde en se collant à moi.

Je caressai ses cheveux couleur miel avec tendresse, des larmes venait de d’embué mon regard, et je me mordillai la lèvre inférieures.
Tout ce qu’elle venait de me dire m’avait touché en plein cœur. Et mon propre cœur me guidai, il m’indiqua les mots qui devait en sortir, pas besoin de réfléchir, nul besoin de se creusé la tête, de se torturé l’esprit.

Je vais te contez une histoire, il y’a environ 2 ans, a quelques mois près, une jeune femme venait de perdre une partie de son âme, elle avait rencontré un homme, un homme qui lui aussi avait perdu son âme, il avait donné toute son âme a une force obscur, à un monstre emplie de colère et pulsion meurtrière, de faim dévorante et de violence. Cet homme a senti la jeune femme et il n’a pas réussie a la tué à faire d’elle son repas nocturne…Mais il aurait mieux valu qu’elle se fasse dévoré par ses dents acéré…Oui…Au début elle se répété qu’elle aurait préféré mourir…Car même si sa vie a était sauvé, la créature lui a pris une partie de son âme.
La jeune femme tenté en vain de se battre contre la créature sombre qui tente chaque mois de lui arracher son âme mais en vain, et un jour, la jeune femme à rencontrer une autre âme brisée…Une autre jeune femme, une jeune femme spéciale, qui pensais que sa vie était un échec sans nom, qu’elle avait un secret terrible, qu’elle était…un monstre, mais là cette fille-là, cette demoiselle plus jeune que l’autre, avait l’air si désappointé et si sure qu’elle était une bête affreuse, que la brunette lui avoué, elle lui a dit qu’elle aussi était un monstre, un vrai monstre, un monstre qui revenait chaque mois, un monstre qui serait capable de tué tous les autres, mais ceux qui lui sont cher.
Je m’arrêtais pour reprendre mon souffle puis je repris Alors contre toute attente, la plus jeune avoua sa monstruosité et les deux âmes meurtries devinrent proche, unis par deux secrets, unis car chacune d’elle connait la noirceur de l’âme… Terminais je en caressant sa joue.

Je penchai la tête sur le côté et ajouta d’une voix douce Tu te souviens de notre rencontre ? Tu te souviens de ce moment où je t’ai avoué que moi aussi j’étais un monstre, et pourtant tu continu toujours a me dire que je suis ne pas un monstre, car tu connais mon humanité et mon cœur, et ce soir tu as vu une partie du monstre endormie. Je connais la douceur de ton cœur et je sais à quel point il souffre autant pour toi que pour les autres. Roxanne, tu dois faire confiance à ton propre jugement et non à ceux que les autres en diront. Moi j’ai vu en toi une âme meurtrie, j’ai vu en toi une confidente parfaite, une amie loyale et douce…Et jamais je ne me séparerais de ton amitié Dis-je avec un demi sourire.

Je tenais vraiment à elle, et je n’avais encore jamais avoué a Roxanne qu’une fois j’étais tombé sur les 3 vipères qui s’en prennent régulièrement à elle, mon côté loup avait pris le dessus et je m’étais à peine retenue, mon côté sauvage s’était emballé comme un cheval face à l’orage, j’avais montré une hargne si farouche que depuis la vipère ne fait que me regardé sans jamais vraiment se frotté. Je ne pense pas lui faire peur, je pense juste que je la tiens en respect et qu’en ma présence si elle touche a Roxanne je risque de fort de grogné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Jeu 26 Juil 2012 - 10:27

Ce que je lui ai dit semble l'avoir profondément touché et j'en étais plutôt heureuse. Il est clair que l'on tien énormément l'une à l'autre et que le dire ne sert qu'à admettre une évidence. Et c'est ce qu'il y as de plus dur pour moi....être aussi proche d'une personne....est-ce vraiment possible sans un peu d'amour? Je ne sais pas....et je préfère ne pas y penser maintenant, Jenny était là et c'est tout ce qu'il m'importe pour le moment. Etre là seule avec elle, contre elle et me sentir bien. Elle m'apaise et me rend plus calme, bien que je sache que la tempête qui faisait rage dans mon coeur n'allais que redoublé d'intensité lorsqu'elle partiras. Car elle partiras, dans quelques heures encore car il était vraiment tôt mais elle irait en cour...moi je ne pourrais pas. Je n'arriverais pas à me concentré alors quitte à ne pas suivre les cours mieux vaux que je reste ici pour faire le point. Comme elle l'as dit c'est quelques chose que je dois faire seule, moi seule peux lire savoir ce que je veux vraiment ou la personne que j'aime vraiment.

Je ferma les yeux, la tête sur la poitrine de bleu écoutant sa respiration et les battements de son coeur. C'étais particulièrement agréable....bien que je ressente une pointe de jalousie en sachant que si son coeur battais ce n'étais pas pour moi. Puis un nouveaux son s'ajouta à ce petit concert, la voix de la louve que j'aimais tant.


Je vais te contez une histoire, il y’a environ 2 ans, a quelques mois près, une jeune femme venait de perdre une partie de son âme, elle avait rencontré un homme, un homme qui lui aussi avait perdu son âme, il avait donné toute son âme a une force obscur, à un monstre emplie de colère et pulsion meurtrière, de faim dévorante et de violence. Cet homme a senti la jeune femme et il n’a pas réussie a la tué à faire d’elle son repas nocturne…Mais il aurait mieux valu qu’elle se fasse dévoré par ses dents acéré…Oui…Au début elle se répété qu’elle aurait préféré mourir…Car même si sa vie a était sauvé, la créature lui a pris une partie de son âme.

C'étais son histoire qu'elle me contait, une histoire que je connaissais déjà mais que j'avais plaisir à entendre, car elle se terminais bien pour l'instant du moins. Car elle se déroulait encore en ce moment même après tout.Je continua de l'écouter me sentais parfaitement à l'aise dans ses bras tandis qu'elle me caressais les cheveux.

La jeune femme tenté en vain de se battre contre la créature sombre qui tente chaque mois de lui arracher son âme mais en vain, et un jour, la jeune femme à rencontrer une autre âme brisée…Une autre jeune femme, une jeune femme spéciale, qui pensais que sa vie était un échec sans nom, qu’elle avait un secret terrible, qu’elle était…un monstre, mais là cette fille-là, cette demoiselle plus jeune que l’autre, avait l’air si désappointé et si sure qu’elle était une bête affreuse, que la brunette lui avoué, elle lui a dit qu’elle aussi était un monstre, un vrai monstre, un monstre qui revenait chaque mois, un monstre qui serait capable de tué tous les autres, mais ceux qui lui sont cher.

Son histoire....j'en faisais partie, nos histoires étaient entremêlée d'une tel façon qu'aujourd'hui nous ne pouvions et surtout nous ne voulions pas vivre l'une sans l'autre. Je sais parfaitement que si il lui arrivais quelques chose j'abandonnerais toute envie de vivre. Déjà que cette envie n'est pas très forte en temps normal, elle disparaîtrais surement. Il est vrai que cela vas un peu mieux depuis que j'ai Jennifer, Katie et Liberty à mes côtés je dirais même que je commence à y prendre goût mais si jamais il arrivait malheurs à l'une d'elles...je crois bien que je n'attendrais pas sagement mon heure. J'ai déjà eu si peur quand Katie à été emmenée à Sainte-Mangouste...Mais l'historie de Jennifer continuais et je laissa tomber ses pensées déprimantes.

Alors contre toute attente, la plus jeune avoua sa monstruosité et les deux âmes meurtries devinrent proche, unis par deux secrets, unis car chacune d’elle connait la noirceur de l’âme…

Notre histoire est vraiment très belle, triste certes mais elle montre comment deux personnes n'attendant que la mort, car cela étais son cas aussi elle venais de l'admettre, pouvaient finalement se remonté mutuellement le moral et devenir le pilier qui soutient l'autre quand l'un en éprouve le besoin .Et je dois avouer que c'est souvent moi qui cherche le réconfort, je suis sans doute la plus dépressive et la plus tourmenter de nous deux...Elle effaça à nouveaux les tristes penser qui m'assaillaient en me caressant la joue.

Tu te souviens de notre rencontre ? Tu te souviens de ce moment où je t’ai avoué que moi aussi j’étais un monstre, et pourtant tu continu toujours a me dire que je suis ne pas un monstre, car tu connais mon humanité et mon cœur, et ce soir tu as vu une partie du monstre endormie. Je connais la douceur de ton cœur et je sais à quel point il souffre autant pour toi que pour les autres. Roxanne, tu dois faire confiance à ton propre jugement et non à ceux que les autres en diront. Moi j’ai vu en toi une âme meurtrie, j’ai vu en toi une confidente parfaite, une amie loyale et douce…Et jamais je ne me séparerais de ton amitié.

Elle se trompe, elle n'est pas un monstre, loin de là certes elle subit des métamorphoses de temps à autre. Mais elle n'est pas un monstre cela s'apparente plus à une malédiction. Après tout elle subit sa transformation, comme elle subit ce qu'elle fait sous cette forme. En aucun cas elle as choisis cela....en ce sens je suis bien plus un monstre qu'elle.

-Tu sais Jenny, tu n'est pas un monstre et tu ne l'as jamais été. Et je n'arriverais jamais à te considéré comme tel. Car ton âme est peut-être meurtrie, mais c'est un autre qui t'as infliger cette blessure en y introduisant un corps étranger... En parlant, d'âme il est clair pour moi que les nôtres sont soeurs, peut-être destinée à s'aimé ou simplement à être soeur....cela je n'en sais rien, mais pour moi nos âmes sont jumelles, aussi semblable l'une que l'autre rapprocher par notre tendresse, notre douceur et notre gentillesse naturel, mais aussi parce que toutes deux ont été destinés à souffrir. une souffrance qui nous à rapprocher bien plus que ne peuvent l'être de simple amies...

Je laissa la phrase en suspend tandis que j'ouvrit les yeux et regarda celle qui m'étais si semblable et si différente à la fois.Une idée me vint à l'esprit en la regardant ainsi, une idée que j'allais lui soumettre dès maintenant.

-Est-ce que...cela te dirais de passer une partie de l'été chez moi? Je sais que c'est encore loin mais comme cela tu as le temps d'y réfléchir...Je ne te cache pas que cela ne risque pas d'être très amusant....après tout tu sais que je vie seule...mais au moins on serais toutes les deux et nous aurions tout le temps de parler et rien ne nous empêcheras de faire ce dont on as envie.

Je rougis à cette idée, à ce moment précis j'étais si proche d'elle physiquement et mentalement que j’approuvais de l'amour envers elle. Donc cette proposition me faisait imaginer des scènes romantiques et d'autres un peu moins....Je savais toutefois que l'attirance que j'avais envers elle à cette instant était faussé. Car je ne savais toujours pas si j'aimais vraiment Jennifer ou Liberty, mais comme j'étais avec la brune elle gagnait obligatoirement le duel à cette instant précis.Et une autre idée me trottais en tête cependant je ne pouvais pas, pas sans l'offenser alors le mieux étais peut-être de lui demander.

-J'ai une autre demande à te faire....je voudrais...t'embrasser, un vrai baiser. Je voudrais que ce soit avec toi pour la première fois...si tu veux bien,bien sur....

A cette instant précis je faisais ce qu'elle m'avais conseiller, j'écoutais mon coeur et ce dernier me demandais de l'embrasser et il savait qu'il ne le regrettais pas car il s'agissait de Jennifer et bien qu'il ne soit pas sur de l'aimer de la plus belle des façons possible il ne regretterais pas de l'avoir choisis pour cela.. Et puis, qui sait? Peut-être que cela m'aiderais à faire le point?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2246
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Jeu 26 Juil 2012 - 21:12

La vie est vraiment quelque chose de bizarre, j’ai beau croire en la magie, en la divination, je pense que la vie ne peut être toute tracée. Pour moi on peut entrevoir des brides de notre avenir mais c’est à nous de choisir. Un choix engendre toujours des conséquences qu’elles soient bonnes ou mauvaises, je sais que je n’ai pas choisi d’être mordu, mais j’ai choisi de partir en ballade ce jour-là, j’ai choisi de me laisser aller, de ne pas regardé l’heure…
Tout comme Roxanne a choisi de me livrer ce qu’elle a sur le cœur sans prendre en compte les éventuels retombés que ça pourrait avoir.

-Tu sais Jenny, tu n'es pas un monstre et tu ne l'as jamais été. Et je n'arriverais jamais à te considérer comme tel. Car ton âme est peut-être meurtrie, mais c'est un autre qui t'as infligé cette blessure en y introduisant un corps étranger... En parlant, d'âme il est clair pour moi que les nôtres sont sœurs, peut-être destinée à s'aimé ou simplement à être sœur....cela je n'en sais rien, mais pour moi nos âmes sont jumelles, aussi semblable l'une que l'autre rapprocher par notre tendresse, notre douceur et notre gentillesse naturel, mais aussi parce que toutes deux ont été destinés à souffrir. Une souffrance qui nous à rapprocher bien plus que ne peuvent l'être de simple amies... Fit mon amie en ouvrant les yeux, puis elle continua, non sans laissez son cœur qui rata un léger battement, je pris conscience que ce battement manquant signifiait qu’elle avait peur de ce qu’elle va dire. Est-ce que...cela te dirais de passer une partie de l'été chez moi? Je sais que c'est encore loin mais comme cela tu as le temps d'y réfléchir...Je ne te cache pas que cela ne risque pas d'être très amusant....après tout tu sais que je vie seule...mais au moins on serait toutes les deux et nous aurions tout le temps de parler et rien ne nous empêcheras de faire ce dont on a envie. Dit-elle en argumentant quelque peu.

Une telle proposition mérite réflexion…Je dois faire la part des choses moi aussi, Roxanne m’avoue qu’elle ressent des sentiments fort pour moi, un amour qu’elle ne peut identifier.
Moi aussi je l’aime, je l’aime comme une sœur, une amie proche, je ne peux pas répondre immédiatement.

Je ne peux pas te donnez une réponse immédiate Roxanne, tu t’en doute, mais j’y réfléchirais Répondis-je d’une voix douce, en posant ma main sur la sienne.

J’observais mon amie qui avait rougie, le rouge lui aller bien en fait, ça faisait ressortir le miel de ses cheveux et la couleur de ses yeux, sa peau blanche et son petit sourire innocent.
Puis je sentis que son cœur battait plus fort, plus vite, une nouvelle demande allez franchir ses lèvres, une demande qu’elle ne pouvait contenir.

-J'ai une autre demande à te faire....je voudrais...t'embrasser, un vrai baiser. Je voudrais que ce soit avec toi pour la première fois...si tu veux bien, bien sûr....

Que faire, que dire…J’avais osez lui dire d’écouter son cœur, certes, c’était un bon conseil, enfin j’en étais persuadée. Mais de là à devoir affronté une telle demande…
Un premier baiser se doit d’être inoubliable et tendre, voir amoureux…
Par Merlin, je ne dis pas que je ne peux lui donnez un baiser tendre mais amoureux…L’amour que je lui porte n’est pas le même que le siens.
Je baissai la tête et me mordilla la lèvre inférieur, réfléchissant rapidement, Roxanne allez prendre en compte ce baiser dans sa profonde réflexion sur ses sentiments.
Elle souffrira de m’aimer alors que j’en aime un autre et ça je ne pouvais pas le supportez…Je n’aimais pas faire souffrir les autres, surtout ceux auquel je tenais.
Relevant la tête, je posai une main sur la joue de Roxanne et l’autre sur sa nuque, puis je posai mes lèvres sur les siennes, les épices et le miel venait me chatouillait les narines, je donner a ce baiser toute ma tendresse.
Lorsque j’y mis fin, je posais mon front contre le siens.

Ne m’en demande pas plus je t’en prie Murmurais je en regardant ses yeux brun.

Je ne pouvais pas lui donnez autre chose, elle avait mon cœur, peut-être pas comme elle le désire vraiment mais je ne pouvais pas…non…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Jeu 26 Juil 2012 - 23:09

Elle allais réfléchir à la possibilité de passer une partie des vacances d'été chez moi. Je n'en attendais pas plus, je voulais juste qu'elle sache que si elle le voulait elle pouvait venir me voir. Et puis je me sentirais un peu moins seule si elle accepte. J'avais déjà passer quatre été toutes seule avec pour seule compagnie le tableau de mes ancêtres et les quelques lettres que je recevais de temps à autre. La plupart de Jennifer en fait. Katie passe beaucoup de temps à s'amusez pendant les vacances et bien qu'elle pense à m'envoyez des hiboux de temps à autre pour me donner des nouvelles, ils sont moins nombreux que ceux de la Serdaigle mais au moins j'avais une idée de ce qu'elle faisait. Et cela occupais mes vacances. Je lisais en boucle mon courrier et répondais à mes amies par de longue lettres. Mais je voulais de la compagnie et Jennifer était la compagne de vacances rêvé à mes yeux. J'espérais donc vraiment qu'elle accepterait bien qu'elle ait des arguments pour refusée et c'est moi qui les lui avaient donné il y as à peine quelques instant.

Ensuite vint ma seconde demande, plus gênante et surtout plus risquée. Je prenais le risque d'un refus et de la braqué, mais c'étais plus fort que moi. J'avais envie de ce baiser, une envie irrésistible j'aurais très bien put lui voler mais non, je restais fidèle à moi-même et surtout elle se braquerait moins en lui demandant que si je le faisait sans lui poser la question. Et puis elle pouvait refuser je lui laissais le choix. Et je ne lui en voudrais pas si elle refuse, c'était son droit et je n'aurais rien à redire. A vrai dire c'est ceux à quoi je m'attendais, mais je fut surprise de voir de l'hésitation dans son regard.

Elle hésitait? Pour une tel demande? Finalement avais-je une chance si minuscule soit'elle de vivre un amour partager avec elle? Je la vit baisser la tête tandis que je me perdais à nouveau dans mes pensées, cette hésitation.....que signifiait-elle?Voila une autre question à laquelle je devrais répondre....Je profita de son temps de réflexion pour observer son visage qui était si beau et ce qui étais étonnant c'est qu'il restais magnifique et reprenais la même forme après chaque transformation...

Mon observation fut interrompu quand je vis Jennifer bouger, elle as prit une décision? Elle veut peut-être se dégager n'osant pas me dire non de vive voix. Mais contre toute attente elle posa sa main sur ma joue et passa l'autre derrière ma nuque m'attirant doucement vers elle tandis qu'elle même s'approchais de moi. Elle...allais le faire? J'ai l'impression de rêver ce que je voulais se produisais. Je me hâta de passer mes bras derrière sa nuque et de fermer les yeux pour pleinement profité de ce moment, un moment que je n'aurais jamais espère avoir lieue autre part qu'en rêve, bien que je ne l'ai jamais rêver jusqu'à présent.

Je sentis nos lèvres entrée doucement en contact, puis nos bouches ne firent plus qu'une. Je sentais la douceur et la tendresse que Jenny mettait dans ce baiser, rien que pour moi et je lui rendais me montrant infiniment douce dans mon baiser comme dans les caresses qui l'accompagnais, je passais doucement ma main dans ses cheveux tandis que l'autre lui caressait le dos avec lenteur et douceur. Pendant, ce temps je sentais que mon coeur s'emballait, j'avais l'impression qu'il allais explosé de joie, je ne m'étais pas sentis si heureuse depuis bien longtemps. Je me sentais comblée, ce qui n'étais qu'un simple baiser d'un regard extérieur avais pour moi une signification particulière. Car il s'agissait de mon premier baiser, le premier que l'on me donnais, la première preuve d'amour qu'on me portais depuis la disparition de mes parents et ce baiser avais aussi le goût du pardon. Le pardon pour mes fautes et mes pêches, si on me laissais vivre cela cela ne pouvais être que parce que j'en avais le droit.

Puis, Jennifer y mit fin, je l'accepta en silence lui souriant les yeux pétillant de bonheur. Je continuais tout de même de lui caressais le dos, ne sachant que faire d'autre pour lui montré ma reconnaissance. Elle vint ensuite posé son front contre le mien, cela nous forçait à nous regarder droit dans les yeux, ce qui ne me gênais pas du tout. Pour une fois que je me sentais pleinement épanouie et parfaitement bien dans ma peau. Je commençais à m'accepter tel que j'étais et cela ne pouvais qu'être un pas en avant. Cependant cela ne semblais pas le cas de Jennifer, elle semblais tourmenter....Elle s'étais forcer à m'embrasser pour me faire plaisir? Je m'en mordis les lèvres tandis qu'elle me demandais de ne rien lui demander de plus....Que pouvais-je lui demander de plus? Elle m'avait donné bien plus que ce qui m'étais permis de possédé...


-Jenny....

Je m'interrompis, je venais de comprendre ce que je pouvais lui demander de plus. Les raisons qui l'avait pousser à agir comme cela. Et je m'en abstint, elle ne voulait pas en parler, du moins elle ne voulais pas que je lui demande. Je me sentis mal d'un coup...bien que ce baiser étais fantastique je me rendais compte que j'en avais peut-être trop demander et que j'avais briser la relation que j'avais avec la Serdaigle. Non, cela ne pouvais pas finir comme cela, je ne pouvais pas l'accepter. Je fit alors la seule chose à faire. Je la serras contre moi en lui caressant le dos comme elle l'avais fait pour moi un peu plus tôt. Non, je ne laisserais pas notre relation se terminer comme cela. Je ne voulais pas perdre Jennifer, à aucun prix et je ferrais le nécessaire pour la conserver prêt de moi...même si cela signifiait tirer un trait sur les possibles sentiments que j'avais à l'encontre de la louve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2246
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 27
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Ven 27 Juil 2012 - 19:46

Je n’aurais pas dû accepter, mais qui suis-je pour refuser une telle demande ? Une demande qui avait l’air de lui tenir tellement à cœur. Je ne me suis pas forcé à le faire loin de là, mais j’avais eu l’impression que pendant ce baiser son cœur s’était envolé, en se disant que je n’avais pas entrouvert la porte mais que j’avais carrément fait une journée porte ouverte…
Et je devais refermer la porte, mais avec douceur, avec tact…
Je ne voulais pas la blessé, pour moi Roxanne était importante, une des rares filles avec lesquelles je m’entends si bien.
Son étreinte me fit du bien…

L’amitié, sentiments précieux,
L’amour, un besoin prétentieux,
Deux âmes et deux destins s’unissant
Deux êtres se donnant mutuellement,
Les étoiles descendent des cieux,
Pour s’infiltré dans les yeux des amoureux
Pourtant dans ses chatoyants sentiments
Certains se brisent en deux
Et le besoin de se retrouvé se fait ardent…

J’étais partagé dans l’intensité de ses mots qui se bousculés dans ma tête, de ces mots débordant d’émotion, pour moi l’amour que je portais a Roxanne n’était pas le siens et ça me faisait mal de savoir que j’allais la faire souffrir dans les jours à venir…Autant que quand j’ai l’impression de faire souffrir Sean.
Si semblable et si différent à la fois…
Je mis fin à notre étreinte et lui demanda gentiment de se relevé.

Je dois y aller, je dois encore monter dans mon dortoir pour prendre mon sac de cours…je… Me pinçant les lévres, je passais une main dans mes cheveux sombre puis je repris Merci d’avoir passez cette nuit avec moi

Je pris la direction de la porte, saisissant la poignée que j’actionnais, je sentis que la jeune femme derrière moi était désemparée, relevant la tête je me retournais vers elle, un large sourire illuminant mon visage.

On se voit plus tard Roxinette ! Dis-je sur un ton enjouée pour ensuite sortir en refermant la porte derrière moi.

Cette fois je me précipitai dans les couloirs pour retourner dans ma tour et prendre mes affaires, pensant à cette soirée et cette matinée peut commune… j’avais beau faire fonctionné mon cerveau au maximum de ses capacités je savais que j’aimais Roxanne comme une petite sœur et pas plus pas moins…Et je savais que ça lui faisait mal…Mais que pouvais-je faire ? Que pouvais-je faire pour arranger ça ? Pour adoucir ses souffrances ? Appart restez moi-même…L’avenir me le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Ketteridge
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 119
Points rp : 2207
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 28.6 cm en bois d'Ebène avec pour coeur une plume de phénix.
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   Sam 28 Juil 2012 - 0:41

Je voyais que Jennifer n'allais pas bien, regrettait'elle le baiser? Parce qu'au fond elle ne voulait pas de ce baiser? Ou alors peut-être pense t-elle que faire cela fausserais mon jugement? Ce qui pourrait être fort possible je doit l'admettre mais elle n'avais pas à s'en vouloir pour cela c'est moi qui lui avais demander et surtout cela m'avais fait tellement plaisir. J'avais ressentis un tel bonheur durant ce baiser que je ne pouvais pleinement décrire cela avec des mots. Et pour moi il ne fallait pas qu'elle regrette de m'avoir fait vivre cela.

Mais...je n'osais plus lui parler de peur de dire quelque chose qui pourrais détruire notre relation qui ne tenais qu'as un fils suite à l'erreur que j'avais commise. Je restais donc la contre elle en essayant de lui faire comprendre par les gestes ce que je n'arrivais pas à lui dire. Respirant la douce odeur de pins qui émanais d'elle et qui avais sur moi un effet relaxant. Tant qu'elle étais là je me sentais parfaitement calme et détendue, certes je m’inquiétais à propos de la suite des évènements mais j'arrivais à réfléchir calmement de de manière poser. A vrai dire j'aimerais que nous restions comme cela éternellement bien que je sache pertinemment que c'est impossible.

D'ailleurs, la fin vient d'arriver...Jenny se dégagea doucement de mon étreinte, je ne résiste pas et la laisse s'échappé. C'est le meilleur moyen de la garder proche de moi, aussi paradoxale que cela puisse paraître. Je me leva pour la laisser partir, sachant déjà ce qu'elle allait me dire. Elle allait m’annoncer qu'elle devait allez se préparé pour les cours. Et bien évidement j'avais raison. Je la vis partir et cela me perturbait, si elle n'était plus la j'allais devoir ré affronter mes sentiments. Pendant qu'elle été là, ils étaient clair et limpide, je l'aimais....

Elle se tourna une dernière fois vers moi et pour me dire sur un ton enjoué "à la prochaine". J'eu un sourire hésitant pour lui répondre et lui annonça que je comptais rester ici pour réfléchir tranquillement. Tant pis pour les cours je ne pourrais pas travailler aujourd'hui de toute façon, alors autant être tranquille pour mettre les point sur les i et savoir ce qu'il en est.Je retourna m'allongé à l'endroit où nous avions passé la nuit.

Je le savais, dès qu'elle as passer la porte mes sentiments m'agressais à nouveau...Je me sentais coupable d'avoir trahis l'amour que je portais à Liberty mais en même temps j'étais heureuse que Jenny ai accepter de me donner mon premier baiser...Je repensa à ce moment, lorsque nous n'avions fait qu'une l'espace d'un instant..

Coeur qui bat
Sang qui vibre
Amour

Pourquoi ses mots trottait dans ma tête tendis que je repensais à ce que j'avais fait il y as quelques minutes. Je soupiras et me résigna à exploré mes sentiments. Cela promettais d'être long et compliquer...mais cependant rapidement le noir m'envahis...Je m'étais endormis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite louve est-tu aussi douce de nuit comme de jour? Roxane et Jennifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite bête dans un lac de nuit.
» Petite-Louve
» après la nuit, avant le jour et à travers les roselières + skydan
» Flika petite louve
» Douce pluie, tombe comme un rêve. Bruit de coeur en évaporation. [PV Fye-le-doudou]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Septième Étage et Tours :: Salle sur Demande-