- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Ce n'est pas la tranquillité qui manque, ici. [PV Candice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3520
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Ce n'est pas la tranquillité qui manque, ici. [PV Candice]   Jeu 12 Juil 2012 - 14:32

    2 février 1997

    Nous étions déjà le premier et je n'avais toujours pas envoyé de courrier à mon oncle. En fait, j'avais peur. Peur de sa réaction dés qu'il découvrirait la lettre. Ce n'était pas tous les jours qu'on recevait un courrier venant de quelqu'un qui vous croyait mort. Qui plus est, mon père m'avait envoyé un hibou. Sur le parchemin reçu, il n'était marqué que « Ne contacte jamais Marcus. ». C'était donc assez inquiétant. Mais en même temps, cela me donnait cruellement envie de savoir pourquoi. Pour cela, je n'avais qu'à demander à mon père. Mais c'était sans compter que nous étions en dispute. Ou plutôt, c'était moi qui le boudais. Je ne voulais plus lui parler avant bien longtemps. Bref... plusieurs fois, j'avais pris la plume pour tenter d'écrire quelque chose à mon oncle Marcus. Mais rien à faire, je n'y étais jamais arrivée.

    Cependant, en ce premier février, j'avais décidé de m'y mettre. Avant d'aller déjeuner, j'avais mis du parchemin et de quoi écrire dans mon sac en bandoulière et avais pris une cape sous mon bras pour aller manger. Une fois cela fait, je sortis de table avec tout mon attirail et pris la direction du parc. Plus précisément, le lac. Il faisait un froid toujours très hivernal, et la neige était toujours bien présente. Néanmoins, ce n'était pas non plus comme en décembre : on sentait bien que la fin de l'hiver allait arriver d'ici quelques semaines. Vingt jours, exactement. En gros, nous étions à la fin de la saison froide. Qui plus est, bien que la neige soit encore présente, on pouvait déjà discerner quelques touffes d'herbes éparpillées à travers le manteau blanc. Je trouvai même un endroit où la neige avait totalement disparue.

    Je savais là où je voulais aller : au bord du lac. Il y avait quelques arbres, et je pouvais facilement m'adosser contre l'un d'eux. Arrivée sur la rive, je ne pus m'empêcher de scruter l'horizon : l'étendue d'eau était toujours aussi magnifique. Tout comme la neige, on pouvait voir que la couche de glace du lac était devenue plus fine. Contre les rebords, elle était même devenue inexistante. Vraiment, ça commençait à sentir le printemps. Dire que nous n'étions qu'au mois de février ! Finalement, je me dirigeai vers un des arbres et m'assis de sorte à pouvoir m'adosser. Je fis bien attention de mettre mon épaisse cape sous mes fesses, histoire que l'humidité ne viennent pas les mouiller. Ce qui était bien avec la magie, c'était qu'on pouvait faire tout et n'importe quoi : j'avais imperméabilisé ma cape pour qu'elle-même ne soit pas trempée. Et vu qu'elle était très grande -j'avais pris la plus grande que j'avais en ma possession-, je pouvais aussi m’emmitoufler dedans. Je pris alors mes parchemin, ma plume et mon pot d'encre. J'ouvris ce dernier et y plongeai ma plume. Puis, comme à chaque fois que j'avais tenté d'écrire à mon oncle, mon outil d'écriture resta en suspend sur mon parchemin.

    Soudain, j'entendis quelqu'un arriver vers moi. Je levai la tête et vit une jeune fille que je ne connaissais que de vue. Je ne savais rien d'elle : ni son nom, ni son année, ni sa maison. Tout ce que je pouvais supposer, c'était qu'elle n'était pas à Serdaigle ni en sixième année. En tout cas, elle était assez jolie et du même style que moi. Enfin... avec moins de dentelles et plus de cuir, en tous cas. Je ne lui adressai pas la parole, pensant qu'elle allait passer devant moi et continuer son chemin.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candice Elwing
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 18
Points rp : 1975
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 22
Localisation : Londres

Identité du Sorcier
Baguette magique: Tremble, ventricule de Dragon, 35 cm
Ascendance: Sang-mêlé
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Ce n'est pas la tranquillité qui manque, ici. [PV Candice]   Jeu 12 Juil 2012 - 15:02

Le 2 février, une journée comme toutes les autres. Candice repensait encore à son horrible cauchemar de la nuit dernière. Cet horrible Mangemort lui lancant le sortilège impardonnable de la torture. Candice était encore choquée, rien qu'à y penser elle en tremblait.. MAis après tout, ce n'est qu'un rêve, pourquoi s'inquieter autant? Elle ne le savait pas, mais ça lui faisait encore froid dans le dos. Heureusement Dobby était là pour en parler et pour l'a consoler. La cloche sonna midi. Comme souvent après de fortes émotions, Candice n'avait pas faim. Elle n'avait rien touchée de son assiette. Ne sachant pas quoi faire, elel quitta la table en emportant dans son manteau noir en toile deux belles pommes rouges. Il ne fallait pas non plus qu'elle tombe dans les pommes, elle avait déjà assez de soucis.

Elle décida d'aller se promener au bord du lac. Le froid reignait, mais le printemps se faisait sentir grandement. La neige était assez fine. Candice aimait observée l'eau du lac et surtout les vagues. Cette douce musique l'a faisait rêver et l'a faisait oublier toutes ses mauvaises choses. Il fallait bien prenddre un peu de temps pour oublier? C'était bien la meilleure chose à faire..

Elle s'avançait vers le lac, en écoutant les vagues. Sur le chemin, elle vit une fille assise contre un arbre. Son corps était recouvert d'une grande cape. Elle leva la tête. Candice l'avait déjà vue! Elle en était sûr, mais jamais elle ne lui a parlée. Elle était jolie. Elle avait de beaux yeux bleues et des cheveux noirs. Les même que Candice! Elle n'avait pas l'air de vouloir engager une conversation. Mais Candice observa qu'elles étaient toutes seules. Alors autant en profiter!

"Bonjour.. Je m'appelle Candice, je suis à Poufsouffle. J'èspere que je ne te dérange pas, tu as l'air toute seule, comme moi."

Candice perdit son sang-froid. Tout ses souvenirs revinrent d'un coup. Son abusement, ses horribles cauchemars.. Une peur et une sensation glaciale se sont installées dans son corps. Candice pleura à chaudes larmes juste après avoir finit sa phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3520
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Ce n'est pas la tranquillité qui manque, ici. [PV Candice]   Ven 13 Juil 2012 - 20:54

    La jeune fille me dévisagea pendant quelques secondes. Peut-être attendait-elle que je lui adresse la parole ? Ou alors, elle voulait me demander un renseignement et hésitait à le faire ? Alors que j'allais lui demander ce que je pouvais faire pour elle, elle prit la parole, me salua et se présenta : Candice. Elle était à Poufsouffle. C'était donc pour cela que je n'avais jamais fait attention à elle. De toute manière, les élèves des autres maisons, qui n'étaient pas dans mon année étaient tous un peu inconnus pour moi. Elle me demanda si elle ne me dérangeait pas. Je souris timidement et d'un coup, elle éclata en sanglots. Je restai pétrifiée l'espace d'une fraction de seconde. Ce n'était pas tous les jours qu'une inconnue se présentait à moi et commençait ensuite à pleurer toutes les larmes de son corps. En fait, c'était même la première fois. Je me retrouvai donc légèrement prise au dépourvu. Finalement, je me levai, laissant ma cape et mes affaires près de l'arbre. Je m'avançai alors près de la jeune fille et posai maladroitement une main compatissante sur son épaule. Au moins, elle avait la chance d'avoir quelqu'un pour la consoler. Proche d'elle, je pouvais voir qu'elle n'était pas très jeune. Sûrement était-elle en quatrième ou cinquième année. Je réfléchis à toute allure : que pouvais-je bien lui dire ? Je tentai quelque chose, bien que je balbutiai légèrement.

    « Allons heu... ce... ça va aller... »

    Tu parles ! « Ça va aller » ! Je n'avais donc pas mieux à dire ? Bah non. Je ne connaissais pas sa situation, donc je ne pouvais rien dire de plus pour la consoler. Peut-être tenter une approche un peu plus... sympathique ? Du moins, pas debout. Je la pris alors par le bras et la tirai vers l'arbre où j'avais laissé mes affaires. Il y avait assez de place pour deux sur ma cape. Je la fis donc s'asseoir délicatement. Je m'installai alors à ses côtés. En y repensant, si elle était à Poufsouffle, ça ne m'aurait guère étonnée qu'elle se soit faite martyrisée par un Serpentard... la plupart n'étaient pas des plus sympas, et encore moins avec les blaireaux. En tous cas, si c'était bien ça, je me jurai d'aller en toucher deux mots au-dit serpent : je n'aimais vraiment pas voir les gens pleurer, surtout pas une pauvre jeune fille sans défense. Je repris la parole, cette fois d'un ton qui se valait rassurant. Si je devais commencer à vouloir aider les gens, il fallait bien que je croie en mes capacités à faire face. Ce n'était certes pas gagné, mais au moins, l'envie était là.

    « Que se passe-t-il ? Un Serpentard n'a pas été correct avec toi ? »

    Bon, c'était déjà mieux que mes paroles maladroites quand elle s'était mise à sangloter. Je passai un bras autour de ses épaules, attendant avec une patience d'ange qu'elle se calme. La pauvre avait décidément un gros chagrin. Finalement, elle avait vraiment de la chance d'être tombée sur moi : j'étais du genre compatissante et à ne pas laisser quelqu'un en détresse... bien malgré moi. Parfois, j'aurais préféré rester tranquillement dans mon coin, quitte à me transformer en petite souris, et que personne ne me pose de questions ou ne vienne me déranger. Mais de plus en plus de personnes venaient auprès de moi. Mon hypothèse était que dés qu'on se fait des amis, on attire les gens. Et ça commençait à sérieusement se prouver...





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candice Elwing
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 18
Points rp : 1975
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 22
Localisation : Londres

Identité du Sorcier
Baguette magique: Tremble, ventricule de Dragon, 35 cm
Ascendance: Sang-mêlé
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Ce n'est pas la tranquillité qui manque, ici. [PV Candice]   Sam 11 Aoû 2012 - 20:53

La jeune fille regarde Candice d'un air mal à l'aise. Elle devait sûrement être choquée qu'une fille se mit à pleurer juste devant elle.. Elle posa la main sur les épaules de Candice, la regarda et ouvrit la bouche:
« Allons heu... ce... ça va aller... »
Candice n'entendait plus rien, à part ses petits cris de douleur et ses reniflements. Tout le mal sortait d'un coup, c'était vraiment une horrible douleur pour son pauvre petit coeur, mais il fallait bien que cette atrocité sort un jour ou l'autre. Elle comprit juste le "ça va aller". La jolie fille avait l'air vraiment mal à l'aise, elle ne savait sûrement pas quoi faire pour la calmer et la détendre un peu. La jeune Poufsouffle suffoquait de douleur, elle attendait qu'on la serre tout fort, qu'on la rassure et surtout qu'on lui parle.. La jolie sorcière fit assis Candice sur sa cape et passa un bras sur son épaule pour la rassurer.. Heureusement, Candice pouvait entendre à nouveau des sons, elle put comprendre:
« Que se passe-t-il ? Un Serpentard n'a pas été correct avec toi ? »
Candice se calma enfin et put enfin parler.
"Un serpentard.. Je ne sais pas vraiment. J'ai fais un horrible cauchemar, où un mangemort me pousuivait et m'a lancé le sort impardonnable de la torture.. Je ne savais pas du tout quoi faire, je pleurais de douleurs, j'étais en enfer, toute seule.."

La jolie femme avait vraiment l'air gentille, elle compatissait pour Candice et l'écouter soigneusement.. Elle était sûrement un peu perdue dans ses pensées, mais tout cela devait la troubler.. La jeune Poufsouffle était vraiment ravie qu'elle ne l'ai pas laissée toute seule, on ne lui avait pas fait cela depuis longtemps à vrai dire.. Enfin elle rencontra une bonne personne. Candice avait quand même honte de pleurer devant une inconnue??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3520
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Ce n'est pas la tranquillité qui manque, ici. [PV Candice]   Sam 18 Aoû 2012 - 13:01

    J'étais on ne pouvait plus mal à l'aise de voir cette pauvre jeune fille pleurer toutes les larmes de son corps. À coup sûr, quelque chose de grave venait de lui arriver. Maladroitement, je tentai de lui faire reprendre le contrôle d'elle-même : en vain. Elle continuait à couiner des petits cris de douleur et de pleurs. Je lui demandai alors ce qui n'allait pas. Ma supposition était qu'un Serpentard l'ait maltraitée. Ma main sur son épaule se dirigea lentement vers son dos, et je me mis à le lui caresser doucement. Enfin, elle se calma et prit la parole. Sa voix était légèrement cassée par ses anciens pleurs. Elle m'expliqua alors qu'elle avait rêvé la rencontre avec un Mangemort, et que celui-ci lui avait lancé un horrible Doloris. Son cauchemar avait duré certainement bien longtemps avant qu'elle ne se réveille.

    Bien malgré moi, je souris : j'étais assez soulagée qu'il s'agisse là d'un cauchemar et non pas d'un fait réel. Je repris la parole, cette fois plus sûre de moi, et surtout de ce que j'allais dire.

    « Ah, je te comprends ! Les cauchemars, c'est vraiment une horreur... mais dans un sens, on peut être heureux que ce ne soient justement que des songes. Tu es en sécurité ici : il n'y a pas de Mangemort à Poudlard. Et le Professeur Dumbledore ne les laissera jamais pénétrer dans le château. »

    Bon, là j'allais un peu vite en besogne.... il y avait toujours la possibilité d'une attaque, mais j'étais sûre et certaine que nos professeurs ne nous laisseraient pas en proie à ces assassins. L'espace d'un instant, je lançai un regard lointain vers l'horizon : le lac était vraiment merveilleux. Je me concentrai ensuite à nouveau sur ma jeune interlocutrice.

    « Vois le bon côté des choses, tu verras, ça ira tout de suite mieux. Au fait, comment t'appelles-tu ? Pour ma part, je me nomme Luna Lodwick, et je suis à Serdaigle, en sixième année. »





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce n'est pas la tranquillité qui manque, ici. [PV Candice]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce n'est pas la tranquillité qui manque, ici. [PV Candice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Diaspora pèche par son manque d'organisation vrai ou faux
» Quand on manque d'argent .. [PV Yozora]
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}
» Un lieu vous manque ?
» ♣. Gros manque de temps, mais énorme envie d'écrire. x) | Vétérante => Iris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Extérieur :: Le Lac-