- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Une après-midi artistique [PV Kay]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3574
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Une après-midi artistique [PV Kay]   Ven 13 Juil 2012 - 15:45

    8 février 1997

    Le Professeur Scoundrel était un homme vraiment sympa. Il était souvent un peu loufoque et avait toujours le mot pour rire. Ses cours étaient bien plus amusants et intéressants que ceux du Professeur Binns. Enfin, pas que ses cours n'étaient pas intéressants, mais ils étaient surtout très endormants. Bref, depuis que nous avions cours avec le Professeur Scoundrel, j'étais d'humeur beaucoup plus joyeuse. Les histoires avec mon père m'avaient rendue assez maussade. Rigel avait bien tenté de me remonter le moral, mais ce n'était toujours pas la joie. Heureusement donc, il y avait le Professeur d'Histoire de la Magie. La semaine dernière, alors que j'étais venue lui poser des questions, il avait vu quelques uns de mes croquis fraîchement dessinés, totalement par hasard. Il s'était alors exclamé que lui aussi adorait dessiner et que nous pourrions nous retrouver pour faire quelques esquisses ensemble. Nous avions finalement fixés rendez-vous au samedi huit février, à 14h. Je lui avais demandé de me rejoindre dans un couloir du septième étage, face à la tapisserie représentant Barnabas le Follet, tentant sans succès d'apprendre la danse à des trolls. C'était le couloir et la tapisserie. L'endroit qui cachait la salle sur demande. Rigel, qui faisait partie de l'AD, m'avait expliqué comment la faire apparaître. J'avais donc eu comme idée de me servir de cette salle comme d'un atelier, avec le Professeur Scoundrel. Je me rendis à l'avance au lieu de rendez-vous. Je n'avais pas tellement de chemin à faire : ma salle commune n'était pas lointaine.

    J'attendis quelques instants, mes outils de dessin dans mon sac. Étant donné que nous allions certainement nous salir, je m'étais vêtu d'un vieux pantalon noir, de vieilles baskets de la même couleur et d'un T-shirt blanc datant de l'âge de pierre et dont les motifs avaient disparus depuis des lustres. Je me balançai nerveusement sur mes jambes : l'air de rien c'était tout de même stressant de passer l'après-midi avec un enseignant, même si il était très gentil et surtout très marrant. Il restait un adulte et un professeur. Si cela venait à se savoir, les rumeurs courraient aussi vite que des souris. Et je ne voulais pas qu'on aie des soucis à cause de ça. Surtout lui, en fait. Moi, ce n'était pas encore trop grave. Mais lui... ce genre de rumeurs pouvaient même lui coûter son travail. Et Dieu savait que les Serpentard aimaient pourrir la vie des honnêtes gens avec ce genre de trucs. Je me rappellerai toute ma vie du Professeur Lupin. Il s'agissait du meilleur -et de loin- Professeur de Défense Contre les Forces du Mal que nous avions eu. Et une fois que son statut de Loup-Garou avait été découvert, les serpents ne s'étaient pas gênés pour le couler encore un peu plus. Bref, je ne voulais pas que le Professeur Scoundrel vive la même chose.

    Alors qu'il ne restait plus que cinq minutes avant que mon enseignant me rejoigne, je me mis à marcher, faisant des aller-retour devant cette partie du mur vierge, tout en pensant très fort à un atelier d'art capable d'accueillir deux personnes. À mon troisième passage, une porte était apparue. Je m'arrêtai alors vivement, regardant avec de gros yeux l'apparition. Il ne restait plus que quelques minutes avant que le Professeur Scoundrel me rejoigne. Je lançai alors des regard frénétiques autour de moi : personne. Curieuse, je m'approchai de la porte et posai ma main sur la clinche ronde. Doucement, je la tournai et ouvrit légèrement. Je passai ma tête par l'ouverture et y découvrit la salle de rêve. Elle était juste immense ! Il y avait quatre chevalets de très bonne taille au milieu de tout et diverses toiles étaient entassée contre un mur. À côté étaient disposés divers peintures : acryliques, huiles, aquarelles, tout. Il y avait aussi des sac d'argiles fermés hermétiquement pour faire de la sculpture, ainsi que des tables de travail et des ustensiles pour travailler la terre. Plus loin, je voyais des tables à dessin. En tous cas, c'était encore mieux que tout ce que je m'étais imaginé ! Les yeux pleins d'étoiles, et mourant d'envie d'avancer pour détailler tout ce qu'il y avait encore dans cette pièce, j'entendis soudain une voix derrière moi. Je me retournai vivement, stressée comme jamais, il s'agissait du Professeur Scoundrel. Je fus soulagée : personne mis à part les membres de l'AD n'étaient au courant de l'existence de la Salle sur Demande. Certains m'en auraient même voulu que je montre la salle à un professeur. Je souris à mon -du moins pour aujourd'hui- camarade d'art. Comme toujours, il avait les cheveux dans tous les sens. Je trouvais cela tellement amusant. Certains se moquaient de lui pour ça. Mais moi, je trouvais cela original. D'un ton rieur, je pris la parole.

    « Professeur ! Vous m'avez fichu une peur bleue ! Comment allez-vous ? »

    Au fond de moi, j'étais très heureuse qu'il n'aie pas oublié notre rendez-vous. Cet après-midi, j'allais me changer les idées.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une après-midi artistique [PV Kay]   Mar 4 Sep 2012 - 12:14

Et les papillons retournent brûler leurs ailes
Pour toucher la lumière
Pour énerver l'hiver
Pour un peu d'éphémère


    Le soulagement s’abattit sur ses épaules avec toute sa mansuétude. En effet, au cours de cette matinée déjà bien avancée Kay n’avait eu de cesse de corriger l’entièreté des contrôles en retard… Lequel retard s’étalait déjà sur quelques semaines. Pas toujours rigoureux, ni totalement relâché, il oscillait entre les deux pôles, aux dépends de ses élèves guère emballés par cet aspect de sa personnalité. L’imprévisibilité. Rendre les devoirs dès le lendemain ou le 31 Juin… Néanmoins, la plupart de ses élèves ne sauraient lui en tenir rigueur, tant ce vaurien distillait toute animosité envers lui-même, maniant les sentiments humains avec la dextérité d’un marionnettiste. Mais dénué de toute arrière-pensée… Bref, c’était quelqu’un de bien.
    De son pas élastique il déambulait, insouciant, dans les bras granitiques du château. Enveloppé par la sécurité de la pierre, il laissait aller son esprit vagabondé allégrement, à la manière d’un patronus… Sibyllin et mu par sa propre énergie… Si bien qu’il en oublia de manger. Et ce fut la douce voix de Socrate qui le fit enfin atterrir dans ce bas monde.

    « Grrr Wouf !!  »

    Kay s’éveilla alors de son état de transe… Puis il se rendit compte que ses jambes l’avaient menées d’elle-même dans un recoin de Poudlard qui lui semblait plus ou moins inconnu. Du moins, il ne lui avait jamais semblé qu’une porte gigantesque fut érigée à cette endroit auparavant… D’une incrédulité mâtinée de curiosité il poussa la porte rutilante… Et ce simple geste lui fit recouvrir instantanément la mémoire ! Miss Lodwick ! Le dessin ! Et dire qu’il avait failli lui poser un lapin… Il remercia mentalement son ange gardien apparemment super efficace. Et lorsque Socrate pénétra dans la pièce la porte redevint invisible aux yeux de tous. L’air totalement éberlué par l’ampleur et le contenu divers et varié de la salle, il avait l’air d’un véritable savant fou : chevelure plus qu’hirsute, yeux d’une poule qui a trouvé une paire de ciseaux, long manteau brun à ras du sol, jean noir troué tombant sur des baskets charbonneuses… Non, il n’avait jamais pu se détourné de son aspect de nécessiteux, bien que cela ne soit plus le cas aujourd’hui.

    « Professeur ! Vous m'avez fichu une peur bleue ! Comment allez-vous ? »

    « Hum… Faire une peur bleue à une Serdaigle, je dois être le seul à avoir réussi cet exploit…  » Murmura-t-il, un sourire en coin retroussant délicatement ses lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3574
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Une après-midi artistique [PV Kay]   Jeu 6 Sep 2012 - 13:30

    Le Professeur Scoundrel sourit en coin, murmurant qu'il devait être le seul à avoir réussi l'exploit de faire une peur bleue à une Serdaigle. Nous étions maintenant dans la Salle sur Demande, et nous pouvions faire autant de bruit que nous le voulions. Je me mis donc à rire doucement. C'était vrai que déjà, ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait faire peur à un aigle. Certes, nous n'étions pas aussi courageux que les Gryffondor, mais nous n'étions pas des froussards de première non plus. Et puis surtout... faire une peur bleue à une Serdaigle... étant donné que c'était notre couleur... bref, c'était amusant quand même. Malheureusement, il ne répondit pas à ma question. Peut-être n'allait-il pas aussi bien qu'il en avait l'air ? Je n'avais pas l'habitude de parler de ce genre de chose avec un Professeur. Et certainement que les adultes ne parlaient pas facilement de leurs problèmes aux adolescents. Bah, si il le voulait, je pouvais être une très bonne oreille à l'écoute. Il pouvait toujours me parler, donc. Certes, je ne pouvais sûrement pas l'aider plus que ça, mais c'était déjà bien, non ? Je terminai mon rire par un sourire.

    « Oui... vous devez être le premier. Et moi je dois être un peu trop stressée ces derniers temps. »

    Ce qui n'était, en soit, pas tout à fait faux. Cela faisait maintenant cinq jours que j'avais envoyé un hibou à Marcus, mon oncle. Et j'attendais avec impatience sa réponse. Je lui avais proposé qu'on se fixe rendez-vous lors de la prochaine sortie à Pré-Au-Lard. Soit, le premier week-end de mars. C'était assez stressant de savoir que peut-être à l'instant même, Marcus, Mangemort, avait ma lettre dans les mains, et la lisait, les sourcils froncés. Ou alors, une expression de joie sur son visage. Et quel visage ? Mis à part en photos, je ne l'avais jamais vu. Et encore, les photos dataient de quand il était jeune. Enfin soit. J'étais là pour me reposer et pour me détendre. Je m'avançai donc dans la pièce remplie de matériel d'art. C'était vraiment merveilleux, et surtout, le-dit matériel semblait d'une qualité irréprochable ! Je me tournai vers le Professeur Scoundrel.

    « Par quoi voulez-vous que nous commencions ? Personnellement, je n'ai aucune préférence... il y a trop de choix... mais par contre, je n'ai jamais fait une seule sculpture de toute ma vie ! Et je ne me suis jamais beaucoup entraînée à la peinture, faut de place. »

    Mais là, il fallait vraiment l'avouer : il y avait plus qu'assez de place. C'était juste fantastique. Et j'étais certaine que si ce n'était pas encore suffisant, il suffisait de demander à ce que la salle s'agrandisse pour qu'elle le fasse. Et pourtant, elle était déjà tellement énorme ! Poudlard ne manquait vraiment pas de secrets, c'était une chose sûre. Et d'ailleurs, même si cela faisait déjà six ans que j'étais ici, je n'avais certainement pas découvert le quart de ses mystères. Il fallait aussi avouer que j'étudiais plus que je ne cherchais les passages secrets et autres étrangetés du château.

    Je fis une fois de plus le tour du matériel et pris un crayon bien taillé. Dire que j'avais pris tout mon matériel de dessin ! Je pensais vraiment que nous allions juste avoir une simple pièce et une quelques ustensiles, genre deux chevalets, quelques toiles et quelques feuilles de dessins. Mais là, ça dépassait largement toutes mes attentes ! Si je ne l'avais pas vu de mes propres yeux, je ne l'aurais jamais cru. Tout ici avait l'air neuf. Même le crayon que j'avais en main semblait n'avoir jamais été utilisé. En regardant de plus près autour de moi, je remarquai aussi qu'il y avait du matériel auquel je ne comprenais pas vraiment l'utilité. Je dus réfléchir plusieurs secondes avant de comprendre qu'il s'agissait de stylo spécifiques pour utiliser l'encre à Chine. Comme quoi, on en apprenait tous les jours. Je me tournai une fois de plus vers mon Professeur d'histoire de la Magie, essayant d'attendre avec patience qu'il me réponde.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une après-midi artistique [PV Kay]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une après-midi artistique [PV Kay]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Septième Étage et Tours :: Salle sur Demande-