- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 "Mon beau sapin, roi des forêts ... !" [ PV : Owen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 2853
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 21

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: "Mon beau sapin, roi des forêts ... !" [ PV : Owen]   Dim 12 Aoû 2012 - 13:50

4 Février 1997


Depuis déjà quelques jours, une douceur, accueillie par tous les bras ouverts, occupait le château et son environnement. Les températures hiémales s'étaient adoucies, provoquant déjà la fonte lente et laborieuse de l'épaisse couche de neige. Bien qu'elle fût remplacée par une boue pataugeuse et glissante, il n'y avait aucun doute : cette petite variation thermique n'apportait qu'un confort supplémentaire pour les élèves de Poudlard.

Terry partageait fermement cet avis. Alors qu'il parcourait le long pont en bois, qui grinçait déjà plus trop, étant allégé par la neige fondue qui tombait dans le précipice vertigineux, le Serdaigle inspira profondément l'air tiédi, plus humide encore. Essoufflé, Terry s'autorisa une petite pause, dans son long jogging matinal, qu'il avait décidé d'improviser. De toute façon, la séance d'entraînement au Quidditch des Gryffondor qu'il souhaitait observer pouvait bien attendre un peu. Quelques minutes de retard ne vexeront sans doute pas Cormac, qui l'avait harcelé pendant une semaine pour que le Serdaigle aille le voir lors d'un entraînement, histoire de voir comme il se débrouillait, lorsqu'il n'était pas poursuivi par un Détraqueur affamé. Il n'y avait pas à dire, leur amitié n'était pas bénie des dieux. A peine avaient-ils fait connaissance, et voilà déjà qu'un petit compromis vienne gêner leur relation, comme une ombre encapuchonnée flottante, déployant son aura traumatisante et démoralisante. Ça commençait sous les meilleurs hospices, c'était certain !

Alors qu'il bifurquait dans le Parc lui-même, Terry se rendit rapidement compte qu'il serait encore une nouvelle fois retardé. C'était pas si grave, l'entraînement des Gryffondors devait durer trois heures. Même s'il était en retard d'un quart d'heure, il pourrait toujours observer son meilleur ami effectuer ses plus belles parades, rien que pour l'impressionner. Alors qu'il essayait vainement d'avancer dans le marais tout boueux qu'était devenu le Parc, dans lequel de petites îles blacnhs et vierges persistaient, suite à la fonte rapide et précipitée du manteau neigeux qui avait recouvert l'école et ses alentours. Faisant presque du sur-place, Terry sentit des gravillons venus du ciel s'abattre, en un choc douloureux, sur sa tête découverte. Et voilà qu'il grêlait ! Redoublant d'effort, Terry parvint, en deux minutes, les plus longues et les plus intensément cuisantes de toute sa vie, à s'abriter sous un sapin énorme, sans doute centenaire, vu son tronc.

A l'abri des petite grêlons qui avaient tourmenté le pauvre Serdaigle, Terry était résolu à attendre que l'averse s'achève, avant de se rediriger vers le Terrain de Quidditch. Il tenait pas, personnellement, à arriver, les oreilles ensanglantées par la météo capricieuse. S'adossant vivement sur le tronc d'arbre, meurtrissant un peu son dos avec l'écorce rugueuse du conifère, Terry provoqua, contre son gré, un incident déplorable. Sans réellement comprendre comment un corps ténu et léger comme celui de Terry pouvait ébranler ainsi un arbre au tronc large et robuste, une micro-avalanche recouvrit toute la circonférence du sapin majestueux. Enseveli d'une neige collante, Terry essayait, tant bien que mal, d'oublier la longue cascade glaciale qui dévalait son dos, pour arriver derrière les reins. Alors qu'il se frayait un chemin, creusant dans le tas lourd de neige, Terry crut entendre une légère plainte, sans doute une insulte. Comprenant qu'il n'avait pas été la seule victime de ce piège dont il avait été le détonateur, le Serdaigle s'extirpa finalement de son tombeau immaculé. Il arriva finalement devant un élève, qui ressemblait plus à un Yéti des Montagnes qu'à un Serpentard. Coupable, Terry se fondit en excuse, tout en époussetant le visage du Serpentard :

"Oh, désolé. Je suis confus, et j'ignorais que tu te trouvais derrière l'arbre et ..."


Ne sachant plus quoi dire, Terry se tut, regardant anxieusement la mine du Serpentard, neutre, d'après lui. Soit il ne ressentait aucune émotion, et Terry en sortira indemne, soit il contenait sa colère, et c'était mauvais signe. Vraiment mauvais signe ...


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: "Mon beau sapin, roi des forêts ... !" [ PV : Owen]   Lun 13 Aoû 2012 - 15:15

Ce jour tant attendu était enfin arrivé. Un réchauffement de la température qui provoquerait la fonte des neiges et ferait de tout endroit terreux un enfer pour les pieds et chaussures. Certes, la neige c'est magnifique, mais à force, on s'en lasse. Et assez vite. Au bout de deux ou trois semaines, on en peut déjà plus. Il fait froid, on glisse, et attrape des rhumes. L'horreur hivérique. Cette fonte ne pouvait que faire du bien, mais si la boue en était un inconvénient. Mais ça, ce n'est qu'un détail.

Pour Owen, c'était un jour merveilleux. Il n'avait jamais trop aimé la neige. Il ne comprenait qu'on puisse s’émerveiller devant une couche blanche et froide qui vous gèle les mains aux toucher. Soit les gens sont un peu masochiste, soit il ne s'aperçoive pas de cette supercherie du temps. Mais bon, l'être humain peu parfois être idiot. Même Owen peut l'être, il l'est tout autant. Ce temps lui convenant amplement, il avait décider de faire dans le parc qu'il aimait tant. C'était ici qu'il faisait la majorité de ses coups cruels. Et ça, il adorait. C'était un peu son terrain de jeu. Et beaucoup l'avait compris et tentait souvent d'éviter les ennuies.

Traversant l'interminable pont en bois qui se trouvait à une hauteur pas possible, il se dit une chose qu'il pensait toujours en traversant ce pont : Et si il craquait ? Il n'osait même pas imaginer ce que ça pourrait donner. De plus, ce pont grinçait souvent au moindre coup de vent, ce qui n'était guère rassurant. C'est donc pour cela que le Holmes se dépêcha de vite se trouver de l'autre côté. Le parc était devenu une mare de boue. C'était glissant, salissant. Pire que la neige pour finir. Voyant cela, le jeune garçon grommela. Mais il n'avait pas fait tout se chemin pour rien. Il traversa donc une bonne partie du parc, galérant dans cette boue interminable, jurant à chacun de ses pas. Voyant un grand et vieux sapin, il décida de s'y reposer. Restant debout, il s'y adossa. Mais cela n'était pas très très agréable. Cela lui faisait même mal. A vrai dire, l'écorce de ce vieux machin qu'on appelait sapin ou conifère n'avait pas une forme pour être un dossier. Se disant qu'il s'était assez reposer et que de toute façon, l'arbre n'était plus un calvaire qu'un endroit de repos, il décida de continuer ça course. Mais avant même d'aller plus loin, une épaisse couche de neige vint lui tomber dessus, lui gelant les os, lui cachant la vu et le faisant crier le plus injure de sa vie. Satané neige. Voilà une des raisons qui lui faisait détester la neige. Quand ça te tombe dessus, ça pardonne pas. Celui qui avait fait cela n'avait plus qu'a prier. Mais il garda quand même sa colère en lui, histoire de le tromper un peu. Le fautif de cette impardonnable incident lui enleva la neige du visage, tout en s'excusant. Sur le coup, Owen ne dit rien, restant sans rien faire. Puis il sourit enfin. Il avait une idée en tête. Il était temps de s'amuser.

- Et bien. On est maladroit apparemment ? T'as l'air d'avoir peur dis donc... C'est parce que je suis Serpentard ? Allons, ne te laisse pas impressionner par ça. Je ne vais pas te faire de mal. Enfin... Comment t'appelles-tu, petit maladroit ?
Revenir en haut Aller en bas
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 2853
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 21

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: "Mon beau sapin, roi des forêts ... !" [ PV : Owen]   Ven 17 Aoû 2012 - 8:29

Terry était éminemment gêné, il n'y avait aucun doute. Alors que sa victime inattendue était encore amassée sous l'énorme et imposant monticule de neige, Terry restait planté là, figé. C'était sûrement dans ces moments-là où il devait être le plus réactif et réceptif, seulement il est encore légèrement sous le choc. Il s'était à peine adossé à cet arbre, et voilà qu'il cède entièrement sous le poids croulant de la neige. C'était presque ... facilité, si on y réfléchissait ! Soit quelqu'un avait préparé le coup, c'est-à-dire qu'il avait lancé un enchantement sur l'arbre, soit c'était un concours de circonstances qui n'arrive que tous les trois siècles et demis. Enfin bon.

Le Serdaigle, après avoir longuement réfléchi, comprit ô combien il serait confortable au Serpentard de ne plus être plongé dans cette eau glaciale en fusion, histoire qu'il n'attrape aucune maladie. Tiens, en parlant de lui, la réaction du Serpentard avait été particulièrement étrange. Il ne s'était pas mis à hurler, condamner le statut de sang du pauvre Serdaigle, plongé dans son plus profond désarroi. Le pire, c'est qu'il avait été impassible, pendant une bonne dizaine de secondes. Puis, il avait sourit ... Depuis quand un Serpentard sourit-il, d'abord ? Ce devait-être tellement rare ! Ou jaune et faux, aussi. Restant cependant sur ses gardes, sachant que le ruse d'un Serpentard pouvait mener très loin, Terry s'agenouilla, et commença à creuser, de ses mains dénudées, la neige froide, lourde et collante.

"Et bien. On est maladroit apparemment ? T'as l'air d'avoir peur dis donc... C'est parce que je suis Serpentard ? Allons, ne te laisse pas impressionner par ça. Je ne vais pas te faire de mal. Enfin... Comment t'appelles-tu, petit maladroit ?"

Le cerveau de Terry tournait à plein régime, tandis qu'il dégageait les pieds et les jambes du Serpentard enseveli. Il aurait juré que le ton, que le Serdaigle avait apporté, sonnait faux. S'il s'agissait réellement d'une fourberie, Terry l'aurait pressentie, mais n'aurait pas pu y remédier. C'était toujours comme ça, quand on se frottait à Serpentard. Terry en avait presque l'habitude. Seulement, il ne pouvait pas garder le silence, et rester impoli. La moindre des choses serait déjà de répondre à la question, posée par le Serpentard qui avait soudainement éveillé sa curiosité.

"Je m'appelle Terry Boot. Et, qui ma proie contre mon gré ?"

Terry parvint enfin à libérer le corps du Serpentard, qui s'extirpa de son tombeau neigeux. Crispant ses doigts longs et fins, Terry sentit la sensation cuisante du froid qui rongeait ses mains rouges, enflées et sensibles. C'était paradoxal, avec le redoux qu'il avait apprécié, une dizaine de minutes auparavant. Extirpant avec une difficulté redoublée sa baguette en bois de cerisier de sa poche, Terry parvint enfin à la prendre en mais. Enchaînant des signes complexes, ressemblant à des vagues, à premier vue, Terry lançait en réalité un sortilège qui sècherait leurs vêtements inondés, avec succès. Alors que les vêtements dégagés de petites volutes de vapeur, Terry sentit la sensation agréable d'un lit douillet, confortable et chauffé à la perfection.

Revenant un peu plus à la réalité, il lui tendit sa main droite, demandant presque avec anxiété :

"Sans rancune, n'est-ce pas ?"


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Mon beau sapin, roi des forêts ... !" [ PV : Owen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Mon beau sapin, roi des forêts ... !" [ PV : Owen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UU] - Mon beau sapin, roi des forêts ♫ - Intermédiaire
» ♔ MON BEAU SAPIN ROI DES FORET
» [Foret] On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du côté de la forêt. [PV : Alexander Taylor, Sarah Grandpré & Alyss Jackson]
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Extérieur :: Le Parc-