- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Affaires de Famille [Luna - Blaise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Affaires de Famille [Luna - Blaise]   Dim 19 Aoû 2012 - 19:06

9 Février 1997

    Blaise avait passé une journée assez plaisante si on occultait le paysage plutôt sombre de la maison des vert et argent depuis la rupture ... On aurait dit que la totalité des Serpentard suivaient les évolutions du couple princier comme autant de paparazzis frénétiques en recherche d'un scoop.

    Inutile de préciser que Blaise profitait de l'effervescence ambiante pour échapper à ce contexte écoeurant au maximum. Déjà que Greengrass le tenait pour responsable de toute l'histoire et que Draco -même s'il faisait tout pour le cacher- était effondré, il ne supportait plus l'éternelle hypocrisie des repas boudeurs et de Miss Parfaite en mode grève de la faim.

    Ce qui faisait qu'au maximum, il partageait ses repas auprès de Justin à la table des Poufsouffle. Ca pouvait faire jaser autant de Serpent que possible, il n'en avait cure car il trouvait cette mascarade exaspérante. Ce fut donc avec ravissement qu'il rejoignit la tour d'Astronomie vers neuf heures après son diner pris avec son cher et tendre.

    Souvent, il apercevait Luna auprès du garçon qu'il avait identifié comme étant Gowan et il la saluait de grands signes de la main avec enthousiasme. Blaise prenait même plaisir à échanger des banalités avec elle, attendant impatiemment le soir où ils discuteraient à loisir !

    Blaise embrassa langoureusement Justin qui l'avait accompagné jusqu'au septième étage et lui promis dans une dernière étreinte, de venir taper à son dortoir dans la nuit pour venir lui montrer l'étendu de son amour. Fort de cette promesse, ce fut le sourire aux lèvres que le Poufsouffle s'éloigna du métis après un dernier baiser au gout luxuriant d'une nuit fougueuse.

    Encore plus étrange que cela puisse paraitre, Blaise n'était d'ailleurs pas en retard au rendez vous, car même après vingt minutes de délicieuses caresses labiales -qui aurait du n'être qu'un dernier petit bisou innocent- il grimpa la tour avec presque une demi-heure d'avance.

    Arrivé en haut, un peu essoufflé et sans doute trempé de sueur, Blaise prit quelques secondes pour admirer le panorama avant de matérialiser deux fauteuils de velours pourpre et une tablette en acajou sur laquelle il posa diverses parchemins qu'il avait sorti de ses poches.

    Il posa sa baguette magique sur un des accoudoirs et se vautra délicieusement dans l'un des pouffes moelleux à souhait. Les yeux perdus sur les étoiles, il imaginait déjà les frasques de son escapade nocturne chez les Poufsouffle ... Quand un bruit sourd retentit. Des pas. Ce devait être Luna qui arrivait !

    Blaise avait du mal à contenir son excitation aussi il bondit presque de son siège pour accueillir la brune de deux bises bruyantes. C'est dans ces moments là qu'il fasait "folasse" disait toujours l'agent de sa mère qui lui, l'était tout le temps !

    "Alors Mistinguette, prête pour le grand soir ?" annonça-t-il avec un immense sourire en indiquant le siège en face du sien à la Serdaigle.

    Non vraiment, cette soirée s'annonçait formidable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3550
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Affaires de Famille [Luna - Blaise]   Dim 26 Aoû 2012 - 17:06

    Cela faisait 10 jours que j'avais fait la connaissance de Blaise Zabini. Avant, je ne le connaissais que de vue et de réputation. Au moins maintenant, je m'étais fait une idée claire du type de personne dont il s'agissait. Le métis était, on pouvait bien le dire, très confiant et de nature rieuse. En sa présence, je me sentais même réchauffée, tellement il dégageait une chaleur étrange. C'était bête dit comme ça, mais c'était peut-être dû à ses origines jamaïcaines. Cependant, Daphné m'avait dit de prendre garde, et que ce qu'il disait n'était pas toujours vrai. Ma foi, je me disais bien que c'était un peu trop « gros », que Greengrass soit une fille aimant la chaleur humaine un peu... un peu trop. Néanmoins, j'avais tout de même décidé d'aller au rendez-vous que le Serpentard et moi-moi nous étions donnés, à la tour d'Astronomie.

    J'avais passé le week-end une fois de plus dans les bras de Gowan. Ensemble, nous vivions un amour parfait. Certes platonique, mais parfait. Je l'avais aidé dans quelques cours, et lui m'avait donné le sourire, comme à chaque fois que nous nous voyions. Ce n'était maintenant plus un secret pour personne : nous sortions ensemble. Certes, quelques élèves se moquaient de nous. Certains plus méchamment que d'autres. Mais nous n'en n'avions que faire. Nous nous aimions et la vie était belle. Même si il y avait toujours mon oncle, cette légère tâche sombre sur le tableau, rien ne pouvait obscurcir mon petit bonheur. D'ailleurs, j'avais envoyé un premier hibou à Marcus. J'avais longuement hésité et finalement, je m'étais enfin jetée à l'eau. Il était temps, vu que cela faisait depuis le premier septembre que j'étais au courant de son existence. J'espérais sincèrement qu'il me réponde, histoire que mes questions ne restent pas qu'avec des réponses hypothétiques.

    Bref, le dimanche soir, j'avais quitté Gowan, le laissant avec ses amis à sa table, et rejoignant celle des membres de ma maison. Après le repas, je revins dans ma salle commune, plus précisément dans mon dortoir, histoire de voir si j'étais un tant soit peu présentable. Après un rapide coup d’œil dans le miroir des sanitaires, et avoir attaché mes cheveux en queue de cheval, je finis par sortir. J'étais habillée d'une longue jupe en dentelle, ornée de bordures bleues, ainsi que de cape assortie et d'un pull noir. Il faisait encore très frai, dans les murs de l'école -et aussi dehors, en fait...-, une cape n'était donc pas de refus. Je m'engouffrai alors dans le labyrinthe des couloirs. Je n'avais pas énormément de chemin à faire pour me rendre à la tour d'Astronomie. Une fois au début des escaliers, je me mis à courir, montant les escaliers presque quatre à quatre, manquant de trébucher plusieurs fois. J'étais déjà légèrement en retard, et je n'aimais pas ça du tout. J'arrivai enfin à destination, essoufflée. Zabini m'attendait déjà et était assis sur un pouf que nous utilisions généralement pour les cours. Le Serpentard se mit debout d'un bon et accueillit de deux bises sur les joues. Je souris. Une fois de plus, sa chaleur m'embaumait le cœur. Il me demanda si j'étais prête pour le grand soir. Je ris : il disait ça comme si nous allions avoir une soirée en amoureux.

    « Oui, je suis prête ! Et toi ? Tu m'excuseras pour le retard... Comment vas-tu ? »

    Je m'assis sur un des poufs, à droite de celui qu'il avait utilisé auparavant. Je tapotai d'ailleurs son ancien fauteuil pour l'inviter à s'installer à son tour. J'avais attendu avec impatience ce « rendez-vous » et j'étais contente d'y être déjà, même si j'avais passé un merveilleux week-end.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Affaires de Famille [Luna - Blaise]   Ven 31 Aoû 2012 - 22:54

    Blaise fut ravi du sourire de Luna et attendit qu'elle s'assoit à son tour avant de commencer la rendez vous ! Il était assez déstabilisé, il fallait dire car il n'avait pas l'habitude d'avoir des entretiens prolongés et même intéressant avec des spécimens du sexe féminin -oui d'ailleurs il essayait d'éviter le terme femelle en présence de Luna, Pansy étant persuadé que ce n'était pas quelque chose que la jeune fille prendrait bien à moins d'avoir un sens de l'humour fulgurant.

    Blaise attendit donc qu'elle répondre à sa question et fut plutôt satisfait de l'entendre s'excuser de son retard. D'ordinaire, c'était à lui d'implorer ses interlocuteurs car il s'autorisait toujours une marge entre l'heure convenue du rendez vous et son arrivée. Cela venait surement de sa mère mannequin qui avait la manie de se faire désirer sur les liens de défilés, essayages, séances photos.

    Il sourit à la brunette qui avait l'air aussi enthousiaste que lui et s'avachit davantage dans son fauteuil à l'assise moelleuse et aux accoudoirs rembourrés. Il ne savait pas s'il ferait mieux d'interroger d'abord Luna sur sa famille et notamment les recherches supposément dérobées par son oncle, où s'il devait lui proposer de répondre à ses questions.

    Pansy -à qui il avait demandé pas mal de conseils pour éviter de s'attirer les foudres de la bleue et bronze qui semblait être une connaissance de Daphné, et donc d'entrainer la méfiance comme comportement de prévention- affirmait que le secret avec les femmes, c'était de les laisser parler. Aussi, Blaise fut très tenté d'écouter les conseils de son amie.

    S'il était plutôt d'accord avec elle, cela ne l'aidait pas forcément à commencer. Il ne voyait pas comment aborder le sujet. Oui car son expérience personnelle lui suggérait que les fem ... filles étaient loin d'adhérer totalement à son attitude plutôt franche et explicite, voir crue. Blaise ne comprenait pas pourquoi mais tout disposé à se montrer discipliner, il réfléchit un instant à sa formulation.

    Avec Pansy et Tracey, il ne se posait pas de questions, c'était simple, fluide, car il pouvait être lui même sans crainte. Ici, il n'avait aucune certitude. Bien qu'il n'aimait pas l'hypocrisie et que pour lui, la politesse et la prévenance en étaient des marques significatives, il voulait essayer de ne pas braquer la jeune fille qui paraissait plus méfiante qu'à leur dernière rencontre.

    Miss Parfaite avant sans doute parler de lui en des termes peu élogieux et la Serdaigle se montrait méfiante, faisant davantage confiance à son amie serpent qu'à un inconnu qu'elle avait croisé dans volière ! Et elle avait raison, lui même écoutait plutôt l'opinion d'un ami proche que le discours d'un inconnu.

    Il trouva l'idée de commencer sur un sujet neutre rappelant leur rencontre plutôt bonne et un peu moins pressante qu'acculer immédiatement Luna de questions ou au contraire lui déverser l'histoire de sa famille à vitesse éclaire.

    "Alors, tu as fini par trouver Greengrass la dernière fois ? Ca avait l'air d'être important ! Je ne sais pas si tu as appris, mais elle et Malfoy ont effectivement rompus ! Au final, je n'avais pas complètement tord, tu vois ?"


    La mettre en confiance en signalant qu'effectivement celle qu'elle pensait être une fille bien n'était pas différentes des autres sembla être une idée satisfaisante et envoyer à son égo la flatterie et la fierté d'être à l'origine de la rupture.

    "Et avec Gowan, ton petit ami si je me souviens bien, tout est toujours aussi parfait ? Vous avez prévu de sortir pour la St Valentin ?" demanda-t-il pour essayer d'instaurer une sorte de complicité entre "amoureux de Poufousffle", jouant sur ce point commun pour les rapprocher !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3550
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Affaires de Famille [Luna - Blaise]   Dim 2 Sep 2012 - 16:52

    Zabini s'assit confortablement sur le fauteuil que je tapotais avec entrain. Le métis commença avec un sujet plutôt neutre. Du moins, ça en avait l'air comme ça. Mais en fait, ça me mettait très mal à l'aise : en effet il m'avait demandé si j'avais pu voir Daphné. En effet. Et elle m'avait totalement démenti les dires de son collègue de maison. Qui plus est, elle s'était montrée à moi sous un jour totalement différent de ce que je connaissais : elle était on ne pouvait plus sensible et peinée de sa rupture avec Malefoy. Même si lui, je ne le portais pas dans mon cœur, elle, était devenue une amie à part entière. Je répondis donc, d'un ton le plus neutre possible. Mais ce n'était franchement pas facile à faire. Le problème, c'est que j'aimais beaucoup Zabini. C'était un garçon chaleureux, et je m'entendais bien avec lui. Je ne voulais donc pas me disputer avec lui à cause de son point de vue sur la pauvre Daphné. Cependant, il fallait que je « défende » mon amie du mieux que je pouvais, sans pour autant me mettre le métis à dos, donc. En gros, c'était pas chose facile.

    « Oui, j'ai réussi à la croiser, assez par hasard, je t'avoue. C'était assez important oui. Et nous avons pas mal parlé. Donc je suis en effet au courant du fait qu'elle n'est plus avec Malefoy... enfin... tu n'avais pas totalement raison, je dois t'avouer. Ni même pas du tout, en fait. Mais je préfère que nous ne nous attardions pas là-dessus... »

    Heureusement, Zabini se dirigea vers un sujet un peu plus sympathique. Il me demanda comme ça se passait avec Gowan, et si nous avions prévu de faire quelque chose pour la Saint Valentin. Tous les deux, nous sortions avec un Poufsouffle. C'était assez « étrange », du fait que ce n'était pas tous les jours qu'un Serpentard sortait avec un jaune et noir. De même pour une Serdaigle, en fait. Je souris timidement. Tout était toujours très parfait, entre nous. Ça n'avait pas changé. Et d'ailleurs, nous prévoyions même de commencer à nous arranger pour notre vie après Poudlard. Il voulait absolument que nous trouvions -même quelques mois après- un petit appartement dans lequel vivre ensemble.

    « Ça se passe à merveille, je t'avoue. Par contre, je ne sais pas du tout ce qui est prévu pour la Saint Valentin... nous n'en avons pas parlé. Peut-être rien, en fait. Mais bon, il a un sacré talent pour les surprises et les blagues. Je m'attends donc à un peu tout et n'importe quoi. »

    Je fis une légère pause et ris doucement. Oui, Gowan pouvait me prévoir n'importe quoi. Après tout, notre premier rendez-vous avait tout de même été dans la Forêt Interdite. Certes, c'était moi qui lui avait donné rendez-vous à l'orée de la forêt. Mais c'était lui qui m'y avait emmenée. À la base, je voulais simplement faire un tour dans le parc. Ça aurait pu d'ailleurs très mal se finir. Nous nous étions fait attaquer par une bande de Lutins de Cornouailles. Ceux-là même qui avaient été apportés par le Professeur Lockart. Bref, nous étions en vie et entiers, et nous avions beaucoup de chance. Par après, nous avions fini par nous embrasser. Il s'était inquiété pour moi, et j'avais été cruellement touchée par ceci. En fait, depuis ce jour, nous vivions réellement la plus belle chose de notre vie. Il me donnait même beaucoup de courage pour quoi que ce soit. Comme par exemple, contacter Marcus. Même si j'avais longuement hésité, j'avais fini par lui envoyer ma première lettre, il y avait quelques jours. J'attendais maintenant sa réponse avec impatience. Je devais vraiment remercier Gowan pour tout ceci. Je souris une fois de plus à Zabini et lui demandai :

    « Et toi avec... avec Justin ? Ça se passe toujours aussi bien ? »

    Finalement, ce n'était pas plus mal que nous sortions tous les deux avec un Poufsouffle. Dans un certain sens, cela nous rapprochait. Certes, le caractère chaleureux du métis y était pour beaucoup, mais c'était certainement un petit plus qui faisait que. Même si il ne s'entendait pas avec Daphné, ça ne m'empêchait pas de m'entendre avec les deux. Du moins, je l'espérais sincèrement. De toute manière, si je ne me trompais pas, je n'étais pas la seule dans le cas : Malefoy aussi s'entendait bien avec Zabini et... oui bon, il n'était plus avec sa petite amie mais ce n'était pas pour cela qu'ils se détestaient... ? Ah... parfois, j'avais l'impression d'être vraiment naïve et de vivre dans un monde rempli de dragons roses crachant des flammes arc-en-ciel... Il fallait que je sorte de mon petit monde magique. Et pourtant, je savais bien que tout le monde n'était pas « gentil ». Je l'avais bien compris, cette année. Mais parfois, l'espoir revenait, peut-être.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Affaires de Famille [Luna - Blaise]   Lun 17 Sep 2012 - 9:45

    Blaise s'avachit un peu plus dans le canapé et ne put s'empêcher de laisser son esprit divagué sur les boucles châtain et le visage rond de son amoureux. Ce que disait Luna de Gowan lui évoquait sans équivoque ce que lui même vivait et ça lui faisait un bien fou, pour une fois, de se sentir pour ainsi dire, normal. Même s'il aimait un homme, même s'il était de Serpentard et lui de Poufsouffle, même s'ils passaient le plus clair de leur temps à partager caresses et baisers, cela ressemblait à ce qu'un couple heureux faisait, et ça, ça le ravissait, tout simplement.

    Blaise avait un peu perdu sa foi en l'amour il y avait quelques années, se convainquant qu'une longue vie d'aventures affriolantes pourraient sans doute remplacer ce qu'il avait toujours préféré éviter auparavant, mais qu'il n'avait jamais vraiment eu. A présent qu'il le vivait, il savait que jamais rien ne pourrait le convaincre de passer sa vie tel un ermite volage qui se satisferait d'un peu d'eau fraiche et de verdure.

    Maintenant qu'il connaissait Justin, et même si cela ne fait que quelques semaines, il donnerait tout au monde pour pouvoir rester en sa compagnie jusqu'à ce qu'il ne puisse plus rien demander à personne. Il lança un sourire chaleureux à Luna dont les joues avaient rougies un peu lorsqu'elle avait évoqué Gowan. Oui, il la comprenait, il comprenait mieux cette femelle que n'importe qui d'autre dans ce école en ce moment.

    "Avec Justin c'est pire que le pied ! On a prévu d'aller chez Madame Pieddodu pour la St Valantin. Il a insisté lourdement en me faisant comprendre subtilement pendant des jours qu'il voulait y aller, et c'est enfin grâce à son ami Zacharias que j'ai pu enfin savoir ce qu'il pouvait bien vouloir sous-entendre aussi piètrement. Je lui ai acheté un cadeau des plus niais et maintenant j'ai peur d'y aller. C'est totalement abruti mais j'ai l'impression que Justin attend autre chose de ce rendez-vous, quelque chose que je suis pas encore capable de lui donner ..."

    Il fit une pause en soupirant. Bien sur, il était même persuadé que Justin voulait cela bien plus que n'importe quel bijou ridicule. Bien sur que pour leur couple et pour l'avenir, c'était fondamental, mais Blaise n'en était pas capable pour le même. C'était trop dur, ça signifiait trop pour lui. Même si ses sentiments étaient les plus intenses et ses intentions les meilleures, quelque chose en lui l'empêchait de passer le cap. Gêné, il changea de sujet en se grattant le nuque.

    "Alors, regarde un petit peu ce que je t'ai amené : les arbres généalogiques de toute ma tribu, famille après famille, siècle après siècle."

    Il désigna les parchemins en les déroulant rapidement d'un geste vif. Sur le vieux papier, les boucles tracées à l'encre de seiche se serraient les unes contre les autres, se poussant parfois violemment pour se remettre au bon endroit. Blaise tapota un peu son rouleau pour remettre de l'ordre et lorsque de petits cris s'élevèrent du nom d'une de ses ancêtres qui refusait d'être à côté de celui qui avait été son mari pour il ne savait quelle éternelle dispute conjugale. D'une voix volontairement rauque et forte, il s'adressa au parchemin :

    "Silence ! Tout le monde à sa place et tenez vous bien, on a une invitée ! Pas question d'échanger les noms, les jumeaux même pas en rêve et toi là bas ça sert à rien de grogner, c'est ta mère et puis c'est tout ! Allez en ordre !"

    D'un petit coup de baguette magique, il s'assura que chacun de ses aïeux étaient à leurs places avant de tourner le rouleau de parchemin épais, relié grossièrement, tissé de fibre de canne à sucre cousu à l'aiguille. Blaise était terriblement fier de l'arbre de sa famille, ainsi que celle de toutes les autres qui formaient la tribu. Il laissa à Luna le temps de regarder tranquillement avant d'attaquer la discipline du suivant.

    "Vas y hésite pas à regarder et à me demander si tu as des questions ! Tu as les noms ici, les prénoms, les dates de naissance et de mort ainsi que parfois une petite anecdote. Mon grand oncle Germain par exemple,adorait les chèvres, pour une raison un peu inconnu, il s'est marié à l'une d'elle. La voici, il l'avait appelé "Biquette" !"
    ajouta-t-il en désignant un nom qui bêlait depuis qu'on avait parlé de lui.

    Tranquillement, il fit lire les parchemins à Luna, les uns après les autres, enroulant minutieusement ceux qu'ils venaient de terminer. Il ponctuait la lecture de la jeune fille de ses commentaires vaseux et humoristiques, déclenchant parfois fou-rire et crises de rire. Lorsque enfin la pile imposante de parchemins eut été déroulées puis renroulées, Blaise se tourna vers Luna, l'air impatient et curieux :

    "Alors ? Qu'en penses-tu ?'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3550
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Affaires de Famille [Luna - Blaise]   Dim 30 Sep 2012 - 16:19

    Zabini sembla plongé dans ses pensées, pendant quelques instants. Je le vis même s'avachir un peu plus dans son fauteuil. Peut-être pensait-il à son petit ami, Justin ? C'était un bon point, au moins : je le mettais totalement en confiance. Finalement, même si nous n'étions pas tout à fait d'accord à propos de Malefoy et de Daphné, nous nous entendions bien. Après quelques secondes, le métis me répondit. D'après lui, tout se passait comme sur des roulettes, dans son couple. Voilà qui était très bien ! Je souris alors qu'il m'avouait que le Poufsouffle avait prévu un rendez-vous romantique chez Madame Pieddodu. Le Serpentard avait d'ailleurs acheté un cadeau pour l'offrir à sa moitié. Cependant, il avait peur que ce ne soit pas suffisant, et que Justin attende autre chose. Je pris la parole d'un ton qui se voulait encourageant et doux, juste après que mon ami ait soupiré. À première vue, ce sujet lui tenait réellement à cœur, ce qui était normal.

    « Je suis certaine que si il t'aime vraiment, ce cadeau lui fera extrêmement plaisir, et ce sera même un véritable bijou pour lui, qu'il chérira comme un objet précieux. Parce qu'il sera précieux, pour lui. »

    Soudain, il prit un rouleau de parchemin proche de lui, auquel je n'avais pas fait attention avant qu'il ne me le fasse remarquer. Il s'agissait de l'arbre généalogique de sa famille, de sa tribu. Et cela, depuis des siècles et des siècles. Je me redressai et m'avançai quelque peu vers Zabini, histoire de bien voir l'arbre. Il déroula le rouleau, et là, je pris conscience qu'il ne s'agissait pas que d'un parchemin. En réalité, il y en avait des tas. D'un autre côté, j'aurais dû m'en douter : une famille aussi ancienne ne pouvait pas tenir dans un seul parchemin.

    En tout cas, ça avait l'air d'être un gros bordel, dans ces écrits. Il finit par le tapoter légèrement pour que les lettres se remettent à leurs places. Mais ce n'était pas tout : des voix provenaient aussi des parchemins. Je ne pus m'empêcher de de pousser un souffle de surprise. Ce n'était pas tous les jours que je pouvais voir des lettres « parler ». C'était un peu comme les photos dans nos albums, sauf que là, il n'y en avait pas. Vu que les ancêtres ne semblaient pas prêts à se calmer, Blaise haussa la voix et de son ténor, ordonna aux Zabini de se ranger à leurs place. Là, je ris doucement, tandis qu'il me tendait les parchemins grossièrement reliés entre eux par des fils qui m'étaient bien inconnus. Pendant quelques instants, j'observai l'arbre généalogique de mon ami. Celui-ci reprit bien vite la parole, fier de sa famille. Il me poussa à poser des questions. Mais avant même que je ne puisse le faire, il m'avoua qu'il y avait parfois quelques anecdotes à propos de certains membres de sa famille. Il me montra l'exemple de son grand oncle Germain qui s'était marié avec une chèvre. Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire. Il y avait vraiment des gens bizarres partout. Finalement, il me demanda ce que j'en pensais. Après quelques secondes à regarder encore le parchemin, je pris la parole.

    « Eh bien... c'est très impressionnant. Et l'une des choses qui m'impressionne le plus est surtout le fait que ce soit les noms qui parlent... je veux dire... chez nous, ce sont les photos et les tableaux. Comment ça se fait ? Ne va pas me dire qu'en Jamaïque, on ne dessine pas ? »

    Je fis une légère pause puis repris, toujours aussi impressionnée.

    « En tout cas, tes ancêtres ont l'air d'avoir un sacré caractère. Ils parlent beaucoup. Sauf peut-être celui-là... et lui. Et elle. »

    Tandis que je parlais, je montrais du doigt les noms en même temps que je les citais. Je me mis alors à rire, car la dernière, Miryem, bougeai alors que j'approchai mon index de son nom, comme si elle ne voulait pas que je la touche. C'était vraiment amusant. Finalement, j'abandonnai et haussai les épaules tout en lançant un regard malicieux à Blaise. J'attendais avec impatience qu'il me parle un peu plus de ceux que j'avais montré, et plus particulièrement de Myriem. Elle avait l'air très timide et les lettres de l'anecdote à son propos étaient mélangées de sorte à ce que je ne puisse pas la déchiffrer -les lettres continuant à bouger dans tous les sens... Je ne pouvais donc qu'attendre que le métis m'en dise plus. Ou alors qu'il oblige les lettres à se remettre dans l'ordre. C'était au choix.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2490
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 25
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Affaires de Famille [Luna - Blaise]   Lun 1 Oct 2012 - 12:35

    Blaise éclata de rire. La réplique de Luna avait encore provoqué son hilarité. Il n’avait jamais rencontré une femelle aussi marrante, vraiment ! C’était vivifiant. Elle s’étonnait de l’absence de portrait ou de dessin et surtout que les noms sur les parchemins parlent. C’était un peu complexe à expliquer, mais Blaise n’avait peur de rien, aussi, il se lança dans une longue et laborieuse description des rituels et des habitudes de sa tribu.

    « En fait, nous considérons -ça vient des religions païennes des temps anciens- que représenter un mort l’empêche de rejoindre l’au-delà et attache une partie de son âme à sa représentation picturale. En fait, les tableaux portent malheurs chez nous et peindre ou dessiner un être tient plutôt d’une envie de lui pourrir sa mort qu’à une démonstration d’affection. Je pense que tu connais le Voodoo ? C’est une sorte de magie très puissante qui utilise des figurines de feuille de palmier ou de cire ou parfois de terre cuite comme représentation d’un sorcier pour lui jeter malédiction et maléfices. Si tu veux, dans notre culture, c’est toujours pour nuire qu’on vient à modeler quelqu’un sous forme de statuette ou de portrait. Du coup, pour compenser, les noms écrit des gens gardent leur voix et leur caractère. Tu viendrais chez moi en Jamaïque, tu verrais qu’il n’y a aucune photo aux murs. C’est pareil ! C’est de la superstition surannée mais que veux-tu ? Chacun ces petites manies. Donc tu sauras que si je t’invite rendre visite à Mamie Zabini, ne propose surtout pas une photo de famille, sinon elle risque de te poursuivre avec son rouleau à pâtisserie ! »

    Il éclata de rire à nouveau car l’image de sa grand-mère furax qui courrait après des intrus son rouleau à pâtisserie était aussi hilarante qu’angoissante -quand le rouleau était pointé sur lui. Les noms commençaient de nouveau à discuter, l’un d’eux, un ancêtre ancien que sa grand-mère craignait déjà quand elle était enfant -qu’elle disait-, le vieux Caligula Zabini, se mit à l’houspiller de sa voix chevrotante.

    « Hey Gamin ! Arrête un peu de dire des sornettes, veux-tu ? On sait tous que c’est pour rester à l’abri des moldus et pour ne pas qu’ils nous soupçonnent qu’on a ôté tous les portraits aux murs ! »

    Blaise donna un petit coup de baguette sur le nom en question ce qui le fit taire instantanément. Il se tourna vers Luna, l’air navré. Les gens de sa famille étaient vraiment caractériel ! Fallait pas s’étonner qu’il soit si impulsif et rentre-dedans.

    « Désolé, il dit n’importe quoi, quand il est mort il était à moitié sénile. C’est Caligula Zabini, il était chef de la tribu des sept familles à son époque. Il a vécu au dix-septième siècle c’est te dire ! M’enfin. Elle là bas, c’est Myriem, c’est une ancêtre du côté de ma grand-mère, en fait c’était la grand-mère de la grand-mère de ma grand-mère. Tu me suis ? Elle est mort en couche à quatorze ans alors qu’elle donnait naissance à des quintuplés ! Elle était extrêmement timide et on a toujours soupçonné son mari -un chef de famille de la tribu Malaoui- de la forcer à … enfin tu vois ! Il avait cinquante ans quand ils se sont mariés ! Et elle treize. M’enfin. Oh et lui là, c’est César Zabini, c’est lui qui a mis en place la tradition un peu louche de donner des prénoms d’empereurs romains aux héritiers Zabini. Tu vois, César, Caligula, mon père s’appelait Britannicus, et mon grand-père Octave et moi c’est Blaise. Quand j’aurais un fils, je l’appellerais Néron ! J’aime beaucoup ce prénom et je crois que ma Mamie m’aurait obliger à le donner même si je ne l’aimais pas. »

    Blaise agita sa baguette magique, et les noms de ses ancêtres formèrent des mots en lettres de feu. Plusieurs mots se formèrent et après quelques secondes durant lesquelles les prénoms maugréaient en s’ordonnant à contrecœur, on pouvait lire la devise de la famille Zabini et la devise des sept tribus de la Jamaïque.

    « Out of Many One People, c’est la devise de nos sept tribus qui est devenu -étrangement- la devise nationale de l’île après la fin de la traite des noirs chez les moldus et après la persécution de nos tribus par les sorciers collons. Et la devise de notre famille c’est Forward, Upward, Onward Together, ça veut dire Ensemble, maintenir, croire et progresser ! C’est classe n’Est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affaires de Famille [Luna - Blaise]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Affaires de Famille [Luna - Blaise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Affaires de famille [Haldren, Halystra, Aureane]
» [Luna + Blaise] Une discussion non prémédité
» Et si Rogue avait une famille (fanfic)
» Un Bernier nommé ministre des affaires étrangères
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Septième Étage et Tours :: Tours de Cours :: Tour d'Astronomie-